DOSSIERS

« L’Occident, la tyrannie c’est toujours chez les autres, jamais chez nous »

En fait, il n’y avait pratiquement que nous libertaires qui nous étions opposés à l’acquisition de tant de pouvoirs tyranniques et, sans surprise, les étatistes nous ont attaqué de manière vicieuse en nous qualifiant d’antipatriotes, de haineux de l’Amérique et d’amoureux des terroristes pour avoir soulevé la question de l’adoption par le gouvernement américain des pouvoirs dictatoriaux.

Tout au long de l’histoire, les gouvernements ont utilisé les crises pour justifier l’adoption de pouvoirs totalitaires. Dans le régime totalitaire modèle – l’Allemagne nazie – Hitler a utilisé l’attentat terroriste du Reichstag pour demander au Parlement allemand de lui accorder des pouvoirs d’urgence –  temporairement,  bien sûr (bien que, sans surprise, ils aient duré jusqu’à sa mort en 1945). C’est ce qu’a été la loi d’habilitation en 1933. Et n’oublions pas que Hitler avait une autre menace pour justifier ses pouvoirs totalitaires « temporaires », qui pourrait sembler familière : le communisme et l’Union Soviétique, incluant la Russie.

C’est ce que fait la dictature militaire égyptienne (qui, ne l’oublions pas, est un partenaire et un allié proche du gouvernement américain), en utilisant les crises et le terrorisme pour justifier ses pouvoirs dictatoriaux. C’est une stratégie ancienne mais très efficace utilisée par les régimes totalitaires.

Mais c’est aussi ce que l’état de la sécurité nationale des États-Unis a fait après les attentats du 9/11. Et n’oublions pas – les pouvoirs totalitaires qui ont été adoptés par les services de sécurité des États-Unis sont toujours en vigueur – 16 ans après les attentats – plus longtemps encore que n’ont duré les pouvoirs « d’urgence » de Hitler, et il n’y a toujours aucun signe que les services de sécurité des États-Unis ont l’intention de renoncer à ces pouvoirs dans un avenir proche.

Il n’était pas supposé en être ainsi. Examinez attentivement la Constitution. Y voyez-vous quoi que ce soit concernant les crises qui servent à justifier l’adoption de pouvoirs totalitaires? Pas un mot à ce sujet. En effet, ceux qui avaient rédigé la Constitution avaient compris que les crises sont la méthode éprouvée par laquelle les régimes détruisent la liberté par l’acquisition des pouvoirs totalitaires. Nos ancêtres américains avaient compris que c’est dans les temps de crise que la liberté est le plus en grand danger, entre les mains du propre gouvernement populaire.

Il est facile de reconnaître la tyrannie quand elle est imposée en Egypte, la Corée du Nord, la Chine ou la Russie. Dommage qu’il soit si difficile de la reconnaître chez nous.

Jacob G. Hornberger

Source : http://www.ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2017/june/15/tyranny-over-there-but-not-over-here/

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “« L’Occident, la tyrannie c’est toujours chez les autres, jamais chez nous »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :