CONGO

CONGO: PÉTROLE, MAFIA FINANCIÈRE, CORRUPTION, DENIS SASSOU NGUESSO CONDAMNÉ PAR LE TRIBUNAL PÉNAL FÉDÉRAL EN ITALIE

Une fois de plus, une enquête impliquant Eni – la multinationale italienne de l’énergie présente dans 73 pays – passe des rives du lac Léman. L’histoire, cette fois, concerne les pots-de-vin présumés que le groupe aurait versés en République du Congo. Depuis Genève, le parquet de Milan a récemment reçu des données bancaires qui pourraient permettre aux magistrats de mieux comprendre si certains hauts responsables du géant pétrolier ont empoché des pots-de-vin.

Les informations concernent un compte courant suisse mystérieux d’Andrea Pulcini, un ancien directeur de la multinationale italienne, enquêté pour corruption internationale avec Eni et d’autres dirigeants. Une enquête qui remonte au numéro un de la principale société publique italienne, le PDG Claudio Descalzi. Et à sa femme, Marie Magdalaine Ingoba, née au Congo où il a rencontré le directeur de la branche locale du chien à six pattes.
Le Tribunal pénal fédéral a décidé que les coordonnées bancaires de Pulcini devaient être transférées à Milan, où les magistrats enquêtent sur les affaires impliquant la multinationale dans l’ancienne colonie française.

Dans la décision qui a rejeté l’appel contre l’envoi de documents bancaires en Italie, les juges de Bellinzone révèlent un fait inédit. Ils expliquent que le compte suisse de Pulcini était alimenté par un autre compte détenu à Dubaï par le même ancien directeur d’Eni. Et que ce compte a quant à lui reçu 20 millions de dollars de diverses sources « dont les sociétés Chicks potentiellement impliquées dans des affaires de corruption liées à l’attribution de champs pétroliers au Congo ». Le ministère public genevois a ouvert une enquête pour soupçon de blanchiment d’argent et l’a fait passer par un suspect: les fonds sur le compte bancaire de Dubaï pourraient être la preuve d’activités de corruption au Congo, pour lesquelles Andrea Pulcini fait l’objet d’une enquête en Italie.


L’hypothèse des procureurs de Milan est que pour obtenir le renouvellement des licences d’exploitation de certains gisements congolais, Eni a versé des pots-de-vin millionnaires à des fonctionnaires très proches du président Denis Sassou Nguesso. Et il y aurait également eu des pots-de-vin de retour: une partie des pots-de-vin serait revenue aux dirigeants d’Eni impliqués dans l’accord. Les opérations se seraient déroulées sans espèces, mais grâce à des échanges de participations dans des permis pétroliers entre Eni elle-même, une société contrôlée par une étroite proximité du président Nguesso et une mystérieuse société, Wnr. Ces derniers seraient contrôlés par des personnes très proches d’Eni, à l’abri de trusts et de sociétés offshore. Parmi eux, Pulcini et le britannique Alexander Haly.


En enquêtant sur ce dernier, les procureurs italiens ont découvert des liens qui viennent toucher Descalzi. le britannique Alexander Haly contrôle un groupe de sociétés, dirigé par Petroserve Holding, qui travaille pour Eni au Congo depuis au moins cinq ans, pour un total de 310 millions de dollars. Mais Haly n’a pas toujours été le propriétaire. En 2009, Mme Ingoba, l’épouse du numéro un d’Enio, Claudio Descalzi, a cédé le contrôle de la détention, qui a ensuite cédé le contrôle à son manager de confiance, Alexander Haly.


Pour ces faits, Descalzi et son épouse font l’objet d’une enquête pour « non-communication d’un conflit d’intérêts ». Eni et Descalzi se sont déclarées indépendantes de toute irrégularité, affirmant qu’aucun traitement favorable n’a été réservé aux sociétés fondées par Mme Marie Magdalaine Ingoba. Le PDG de la principale société italienne sous contrôle public, déjà jugé à Milan pour un autre cas de corruption au Nigeria, attend de savoir si le gouvernement va renouveler son mandat en mai.

Source: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “CONGO: PÉTROLE, MAFIA FINANCIÈRE, CORRUPTION, DENIS SASSOU NGUESSO CONDAMNÉ PAR LE TRIBUNAL PÉNAL FÉDÉRAL EN ITALIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :