INTERNATIONAL

ASSASSINAT DE GEORGE FLOYD: LES ETATS-UNIS AU BORD D’UNE GUERRE CIVILE

Aux États-Unis, la mort de George Floyd a accentué les tensions qui étaient déjà vives entre Républicains et Démocrates et entre la communauté noire et le reste de la population. Pour Ferry de Kerckhove, ex-diplomate canadien et professeur à l’Université d’Ottawa, les conditions d’une guerre civile pourraient bientôt être réunies… Entrevue.

Les États-Unis sont toujours plongés dans une vague de manifestations et de violences depuis la mort de George Floyd, ce citoyen noir de Minneapolis étouffé par un policier blanc. Alors que le Covid-19 continue d’y faire de nombreuses victimes, le pays connaît l’une des périodes les plus troubles de son histoire récente.

Dans un texte publié récemment dans La Presse, Ferry de Kerckhove s’inquiète de la montée des tensions au Sud de la frontière canadienne. Actuellement professeur à l’École d’Affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa, M. de Kerckhove a mené une longue carrière diplomatique au service du Canada, qui l’a notamment mené en Russie, en Égypte, en Iran et en Indonésie.

«Plus on se rapproche du 8 novembre, date de l’élection présidentielle américaine, et plus on est en droit de s’inquiéter du risque de guerre civile aux États-Unis. Ce n’est pas de la dramaturgie. C’est plutôt le résultat du refus des élus du Parti républicain de restreindre leur Président […], notamment dans le domaine des affaires étrangères et de la défense», écrit-il dans ce journal montréalais.

Sputnik a invité Ferry de Kerckhove à développer davantage son point de vue. Selon lui, la manière dont Donald Trump administre le pays et le Parti républicain a pour effet de polariser davantage la population. Le recours à la Garde nationale pour mater la révolte antiraciste serait aussi interprété comme une provocation par une grande partie de l’électorat démocrate. «Il y a un risque [de guerre civile, ndr], si un ensemble de circonstances prévalent», précise d’entrée de jeu M. de Kerckhove, qui a travaillé 38 ans pour le compte du ministère canadien des Affaires étrangères.

«D’une part, compte tendu de la pandémie, il y a la possibilité que l’on ait recours aux élections par courrier. On sait que Trump a dénoncé le vote par courrier. D’autre part, il y a la possibilité que Joe Biden gagne de très près l’élection. À ce moment-là, si Donald Trump prétendait que l’élection lui a été volée et qu’il faisait appel à ses plus gros supporters dans la rue, il pourrait y avoir des échauffourées. Ça pourrait mener à une intervention de l’armée pour sauver la mise dans un contexte de grande division», explique l’ancien diplomate à notre micro.

Signe des tensions qui montent, une vingtaine de journalistes au moins ont été attaqués, agressés et/ou arrêtés lors de manifestations récentes. Une journaliste de Sputnik a été blessée par la police alors qu’elle couvrait une manifestation à Washington.

Agressions, manifestations, Covid-19: la tension monte

Le 29 mai, des manifestants ont vandalisé les locaux du siège social de la chaîne CNN à Atlanta, l’un des épicentres de la crise. Les images du saccage ont rapidement fait le tour du monde. Une grenade détonante a notamment été lancée par des protestataires dans le hall où se trouvaient des agents de l’escouade antiémeute. La célèbre chaîne est reconnue pour son point de vue critique sur le Président controversé.

«On s’attend à ce que Donald Trump soit de plus en plus déchaîné. […] Il suffirait que les purs et durs à la défense de Trump soient encouragés par les médias sociaux pour allumer le brasier. Ça ne demanderait pas grand-chose comme étincelle. […] Je ne dis pas que ça va forcément arriver, mais je dis qu’il y a péril en la demeure et qu’il faut que les Américains en soient conscients et prévenus de ce risque pour pouvoir le contrer», avertit notre interlocuteur.

Dans une entrevue accordée à Sputnik en novembre 2018, l’historien québécois Marc Simard évoquait la perspective d’une guerre civile aux États-Unis. Il s’inquiétait notamment de la très grande quantité d’armes à feu sur le territoire. Sur les 300 millions d’armes en circulation aux États-Unis, il y aurait 106 millions d’armes de poing et 105 millions d’armes longues «variées» (pistolets mitrailleurs, fusils d’assaut, armes modifiées, etc.). «Une guerre civile est impossible s’il n’y a pas d’armes en circulation, et sur ce point, les Américains sont très bien équipés pour réussir», faisait remarquer Marc Simard.

Guerre civile possible? Une hypothèse partagée par plusieurs experts

Dans un article publié en octobre 2018 dans le quotidien américain The Sunday Times, Niall Ferguson, professeur d’histoire de l’Université Harvard, défendait aussi ce pronostic. Il prévoyait que l’élection présidentielle de 2020 pourrait provoquer «la scission définitive de la société américaine».

Cette fois, le pays ne serait pas divisé entre le Nord et le Sud, comme lors de la Guerre de Sécession (1861-1865), mais entre différents groupes antagonistes de la société américaine répartis sur tout le territoire. Un scénario qui rappelle étrangement la situation actuelle.

Pour Ferry de Kerckhove, co-auteur des Perspectives stratégiques du Canada pour 2013-2014, un rapport diplomatique de haute importance, «la question raciale ne joue pas en faveur de Donald Trump»:

«Trump n’a pas fait preuve de beaucoup d’empathie à l’égard de la situation actuelle. Il semble même incapable de se rappeler le nom de George Floyd. Il s’est aliéné une grande partie de la population et on le voit dans les sondages. Ça ne veut pas dire qu’il va perdre l’élection, car c’est très imprévisible, mais la dimension raciale est à considérer. Par contre, si l’enjeu racial ralliait massivement les gens autour de Biden, il serait peut-être possible d’éviter la guerre civile», conclut l’ancien diplomate.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/202006111043937377-vers-une-guerre-civile-aux-etats-unis-il-y-a-peril-en-la-demeure/

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “ASSASSINAT DE GEORGE FLOYD: LES ETATS-UNIS AU BORD D’UNE GUERRE CIVILE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :