DOSSIERS

VACCIN COVID-19: UNE HISTOIRE DE GROS SOUS

Merci de faire un don participatif

L’OMS et ses principaux partenaires ont dévoilé vendredi un plan visant à acheter 2 milliards de doses de vaccins Covid-19 pour les populations les plus à risque du monde… Les agents de santé, les personnes de plus de 65 ans et les autres adultes souffrant de maladies comme le diabète.

Vous pouvez être assurés que cette opération mondiale de vaccination va réussir et que le « flop » de la H1N1 ne se reproduira pas !

Quelle mine d’or ce sera pour les sociétés pharmaceutiques, de biotechnologies, d’équipements médicaux et de traçage numérique. En plus des profits exorbitants qui seront encaissés par la vente et la pré-vente de leurs produits, les coûts de recherche & développement sont assurés, les pertes aussi, par des subventions gouvernementales et par des organisations philanthropiques dont les donateurs ont, certainement, des parts dans ces mêmes sociétés! Un délit d’initié à l’échelle mondiale…

Le plan prévoit qu’à la fin de 2021, les doses pourraient être livrées aux pays pour vacciner les personnes à haut risque.

L’OMS et ses partenaires – la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et Gavi, la Vaccine Alliance – estiment qu’il en coûtera 18,1 milliards de dollars pour exécuter le plan. L’effort est l’un des piliers de l’effort de l’OMS pour garantir que tous les pays ont accès aux vaccins, aux thérapies et aux diagnostics Covid-19, appelés ACT Accelerator, abréviation de Access to Covid-19 Tools. En plus du financement – dont 11,3 milliards de dollars doivent être levés au cours des six prochains mois – le projet nécessiterait également des engagements de la part des pays à revenu élevé et intermédiaire supérieur pour acheter jusqu’à 950 millions de doses de vaccin.

Les pays se verront offrir des «parts» des neuf vaccins candidats que le CEPI soutient, ainsi que d’autres vaccins que le consortium pourrait finir par acheter. L’idée est que, comme on ne sait pas quels vaccins réussiront, l’achat de parts dans un pool – qui s’appellera l’installation Covax – élargira les chances d’un pays d’avoir accès aux vaccins. Il est prévu que les donateurs caritatifs aideront à soutenir les parts pour les pays à revenu faible et intermédiaire.

Certains pays qui peuvent se le permettre négocient des accords d’achat direct à l’avance avec divers fabricants – et contribuent même à payer d’avance le coût de la fabrication du vaccin avant qu’il ne soit prouvé qu’il soit efficace.  Mais si un pays faisait un gros investissement dans un seul vaccin, pour le voir échouer, il pourrait se retrouver avec des alternatives limitées dans les premiers jours de la disponibilité des vaccins, lorsque la demande sera énorme et l’offre rare.

« Il est risqué pour eux de le faire et ce n’est pas non plus éthiquement la bonne approche, car cela laisse le reste du monde sans doses de vaccin », a déclaré Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’OMS.

Ce risque est réel. Les vaccins sont difficiles à fabriquer et, historiquement, plus de projets de vaccination échouent que réussissent. Seth Berkley, PDG de Gavi, a déclaré qu’environ 7% des vaccins passent par le développement préclinique, et peut-être 15% à 20% qui entrent dans la clinique réussissent.

Healthcare cure concept with a hand in blue medical gloves holding Coronavirus, Covid 19 virus, vaccine vial

« La grande majorité échouera, mais en ayant un large portefeuille, cela ira de l’avant », a déclaré Berkley. Il a noté que l’établissement a signé un protocole d’accord pour 300 millions de doses avec AstraZeneca, qui travaille en partenariat avec l’Université d’Oxford sur un vaccin qui a déjà commencé un essai clinique de phase 3.

Richard Hatchett, PDG du CEPI, a déclaré que le soutien à la production d’un certain nombre de candidats vaccins donne à Covax un droit de premier refus sur les doses de vaccin lorsque le programme a fourni un soutien financier pour la fabrication du vaccin.

« L’avantage de l’installation est qu’elle est le « premier client en ligne » pour les projets où des accords d’accès existent, mais elle peut également aller sur le marché et acheter n’importe quel vaccin. Et les garanties de volume important seront très attrayantes pour les entreprises », a déclaré Hatchett.

Selon l’OMS, il y a actuellement 16 vaccins Covid-19 dans les essais cliniques et au moins 125 autres dans les premiers stades de développement.

Source : https://www.statnews.com

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “VACCIN COVID-19: UNE HISTOIRE DE GROS SOUS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :