CULTURE

LA TACTIQUE DU CHOC ÉMOTIONNEL

 « Choquer les siens, ce n’est pas agréable, mais cela devient un état de nécessité, oui il va falloir se mettre en colère ! Il va falloir taper du point sur la table, la renverser s’il le faut, bref créer un événement dont on se rappellera soi-même. Dont nos proches, nos amis, eux aussi se rappelleront, pour que nous puissions sortir de cet immense syndrome de Stockholm d’aujourd’hui. Ce syndrome, c’est quand les victimes finissent par éprouver de l’affection pour leurs bourreaux. »

Soutenez notre Média en faisant un don.
Notre indépendance dépend de vous.

En plus des articles écrits par les membres de la rédaction, Nexus souhaite désormais diffuser des messages rédigés par d’autres personnes à la plume alerte. Nous partagerons avec vous coups de gueules et de sang, cris du coeur, évasions et analyses de l’esprit que nous trouvons pertinents et constructifs. Aujourd’hui, partageons l’analyse choc d’un auteur qui préfère rester anonyme.

Tactique du choc émotionnel

Choquer les siens, ce n’est pas agréable, mais cela devient un état de nécessité, oui il va falloir se mettre en colère ! Il va falloir taper du point sur la table, la renverser s’il le faut, bref créer un événement dont on se rappellera soi-même. Dont nos proches, nos amis, eux aussi se rappelleront, pour que nous puissions sortir de cet immense syndrome de Stockholm d’aujourd’hui. Ce syndrome, c’est quand les victimes finissent par éprouver de l’affection pour leurs bourreaux.

Les premiers défenseurs du monde des psychopathes, ce sont des amis, des proches, des collègues qui ne voient rien à redire à l’ordre du monde actuel. Ils gobent tout. Oui ils gobent ce que dit la télé et la bien-pensance du moment que ça ne remet pas en question leur petit confort de ne pas se poser de question. C’est une hystérie sourde, mais une hystérie de déni quand même. L’emprise des médias alliée au déni en font des zombies. On les voit se diriger en rang d’oignon au bord du précipice. En famille, entre amis, parler ne suffit plus. Argumenter ne suffit plus. Amener des éléments de vérité n’étant plus suffisant, il faut changer de stratégie.

Complétement sous hypnose du mensonge qui rassure, complétement sous contrôle du conformisme, ils sont candidats à tous ce que les psychopathes peuvent leur préparer comme avenir. Puçés, sacrifiés dans les plans de réduction de population sur une planète complètement impropre à la vie pour cause de business éco-criminel, à ce stade de docilité, ces proches, ces amis, sont incapables de réagir. On les voit endoctrinés. On les entend même défenseurs de l’abject, propagandistes.

La stratégie du choc.

Le choc émotionnel créé un marquage. Un ancrage. Une méga engueulade créé un choc. Les gens n’aiment pas la vérité, tout comme ils n’aiment pas le bruit fort et les gestes menaçants (être montré du doigt). Et pourtant, la civilisation ne peut construire un monde écoresponsable qu’en reposant sur les vrais constats. La dérive actuelle de la société à la pensée paresseuse, conformiste et à la conscience aberrée, nous entraîne (cette dérive) à un suicide par éco-destruction interposée. Les complices inconscients, lâches, par refus de savoir, on les connaît. On les aime souvent parce que nous avons des interactions avec eux familiales ou amicales, mais les faits sont là.  Ils nous entraînent dans les dérives de cette obéissance à des psychopathes.

Machiavel : « La meilleure forteresse des tyrans est l’inertie du peuple »

Mon frère, ma soeur, mes parents, mes descendants, mes amis, mes potes, mes collègues, tous constituent le peuple.

Un peuple au service de qui ? De quoi ? Quel futur consentent-ils ?

Taper du point sur la table. Hurler en les traitant de collabos au monde des criminels en les désignant du doigt, oui c’est choquant. Ça les choque. Ça crée en eux un tonnerre neuronal, une explosion émotionnelle, de la colère, et de la peur, celle d’être taxé.e.s ainsi aux yeux des autres. Jusqu’alors leur petite réflexion du genre “arrête avec tes théories du complot” permettait de clore le débats. Ceci au sacrifice de la vérité. Quels que pouvaient être les faits de vérité débattus, l’alignement systématique à la version officielle propagandiste disqualifiait tout débat.

Ça suffit ! Il faut bien comprendre que ce processus de disqualification par biais de complotisme est une guerre menée à la vérité. Et sans la vérité, le monde des menteurs, des propagandistes et des psychopathes qui en sont les concepteurs, remportera notre futur.A ce stade nous ne pouvons plus être les otages du refus de savoir de ceux qu’on côtoie !

Peuple et vérité, le peuple doit être un vrai peuple, pas du bétail au service des hubris qui pensent pour lui. L’hubris, c’est la maladie mentale qui se développe chez ceux à qui le peuple permet tout. L’hubris c’est l’orgueil, la démesure. Donc la guerre se mène en proximité. Elle se mène contre la propagande des hubris relayée par les frères et soeurs, parents, amis, collègues ! Choquer. Faire dérailler le train train émotionnel du quidam moyen, il ne reste que ça à la neuro-résistance.

On voit l’endoctrinement s’afficher dans nos rues actuellement. Le sabotage, c’est ce qui a fait l’efficacité et le succès de la résistance française quand l’Ordre nazi trouvait qu’envoyer des êtres humains dans des camps de destruction était chose normale ! Ce sabotage doit être neuronal à l’heure des réseaux sociaux et aussi se faire en direct lors des réunions familiales et amicales. C’est un travail difficile de créer un choc émotionnel à ceux qu’on aime, ne plus discuter mais carrément se fâcher pour faire dérailler ce putain de train-train du conformisme, les désigner du doigt tels des coupables de complicité oui c’est hard, mais c’est un travail de sabotage nécessaire.

Se fâcher avec les gens qu’on aime, c’est émotionnellement dur, mais c’est le prix à payer. Les gens voudront se réfugier dans ce monde où c’est plus facile de ne pas se poser de question. Il ne faut donc pas le faire qu’une fois, il faut se remettre sur le champ de bataille des idées jusqu’à ce que la vérité gagne. Car au delà du marchandage et de la dépression, une fois impacté.e.s par cette réalité, par la vérité des faits qu’ils refusaient de voir, cette évidente vérité qu’ils refusaient de connaître, d’accepter, on les retrouve humains. Ils ne sont plus robotisés. Libéré.e.s. On retrouve ceux qu’on aime entièrement, oui, libéré.e.s de l’emprise des psychopathes qui fabriquaient leur opinion. Ça vaut le coup d’aimer ainsi avec force. Vous vous êtes fâchés, vous les avez choqués, mais vous ne leur avez pas fait mal. Au contraire comme un bienveillant empêche des enfants de jouer avec des allumettes, une fois l’émotion passée, vient la compréhension.

Ensemble, ensuite, on se retrouve sur le chemin d’un futur bienveillant. La forteresse des tyrans une fois effondrée, on peut penser éco-régénération et avenir avec ceux qu’on aime.

Choquez-les ! Démasquez-les !

Source: NEXUS

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “LA TACTIQUE DU CHOC ÉMOTIONNEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :