CULTURE

PAPE FRANÇOIS, « LE PARADIS, LE PURGATOIRE ET L’ENFER N’EXISTENT PAS »

Un confident papal affirme que le pape François a aboli l’enfer, le purgatoire et le paradis.

Eugenio Scalfari, d’après ses fréquentes conversations avec le pape François, rapporte que «le pape François a aboli les lieux où les âmes étaient censées aller après la mort: l’enfer, le purgatoire, le paradis».

Ses rapports, d’un point de vue catholique fidèle, ont été considérés comme exceptionnellement fiables et sont largement lus. En 2008, 2009 et 2010, il a supervisé la publication de trois volumes avec les homélies de Benoît XVI. De 2010 à 2013, il a été producteur-conseil pour TV 2000, la chaîne de télévision de la conférence épiscopale italienne.

Soutenez notre Média en faisant un don

REMARQUE: Il existe un lien pour chacune des citations du pape François citées dans cet article qui amène le lecteur à la source de la citation ou vérifie autrement les déclarations de l’article.

27 octobre 2017 (Sandro Magister) – Dans l’important journal «la Repubblica» dont il est le fondateur, Eugenio Scalfari, une autorité incontestée de la pensée laïque italienne, est revenu le 9 octobre dernier pour parler dans les termes suivants de ce qu’il considère comme une «révolution» de ce pontificat, dans les commentaires de François tirés de ses fréquentes conversations avec lui:

«Le pape François a aboli les lieux où les âmes étaient censées aller après la mort: l’enfer, le purgatoire, le paradis. L’idée qu’il tient est que les âmes dominées par le mal et impénitent cessent d’exister, tandis que celles qui ont été rachetées du mal seront prises dans la béatitude, en contemplant Dieu.

Observer immédiatement après:

«Le jugement universel qui est dans la tradition de l’Église devient donc dépourvu de sens. Cela reste un simple prétexte qui a donné naissance à de splendides tableaux dans l’histoire de l’art. Rien d’autre que ça.

Il est sérieusement douteux que le pape François veuille vraiment se débarrasser des «dernières choses» dans les termes décrits par Scalfari.


Il y a cependant dans sa prédication quelque chose qui tend vers une occultation pratique du jugement final et des destinées opposées des bienheureux et des damnés.

*

Le mercredi 11 octobre, lors de l’audience générale de la place Saint-Pierre, François a déclaré qu’un tel jugement n’était pas à craindre, car «à la fin de notre histoire, il y a le Jésus miséricordieux», et donc «tout sera sauvé. Tout. »

Dans le texte distribué aux journalistes accrédités auprès du Saint-Siège, ce dernier mot, «tout», était souligné en gras.

*

Lors d’une autre audience générale il y a quelques mois, le mercredi 23 août, François a donné pour la fin de l’histoire une image tout à fait et seulement réconfortante: celle d’une «immense tente, où Dieu accueillera toute l’humanité pour habiter avec elle. définitivement. »%

Une image qui n’est pas la sienne mais qui est tirée du chapitre 21 de l’Apocalypse, mais dont François a pris soin de ne pas citer les paroles suivantes de Jésus:

«Le vainqueur héritera de ces dons, et je serai son Dieu, et il sera mon fils. Mais quant aux lâches, aux infidèles, aux dépravés, aux meurtriers, aux impudiques, aux sorciers, aux idolâtres et aux trompeurs de toutes sortes, leur sort est dans l’étang brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort.

*

Et encore, en commentant pendant l’Angélus du dimanche 15 octobre la parabole du banquet de mariage (Matthieu 22: 1-14) qui a été lue à toutes les messes ce jour-là, François a soigneusement évité de citer les parties les plus troublantes.

Tant cela dans lequel «le roi s’est indigné, a envoyé ses troupes, a fait tuer ces meurtriers et brûler leur ville.

Et celle dans laquelle, ayant vu «un homme qui ne portait pas le vêtement de noces», le roi ordonna à ses serviteurs: «Liez-le pieds et mains et jetez-le dans les ténèbres; il y aura là des pleurs et des grincements de dents.

CONNEXES: Qui est l’intervieweur papal Eugenio Scalfari?

*

Le dimanche précédent, 8 octobre, une autre parabole, celle des vignerons meurtriers (Matthieu 21: 33-43), avait subi le même traitement sélectif.

En commentant la parabole pendant l’Angélus, le pape a laissé de côté ce que le propriétaire de la vigne fait aux fermiers qui ont tué les serviteurs et finalement le fils: «Il mettra ces misérables à mort. Il a encore moins cité les dernières paroles de Jésus, se référant à lui-même comme la «pierre angulaire»: «Celui qui tombe sur cette pierre sera brisé en morceaux; mais quand il tombera sur quelqu’un, cela l’écrasera.

Au lieu de cela, le pape François a insisté pour défendre Dieu contre l’accusation d’être vindicatif, presque comme s’il voulait atténuer les excès de «justice» détectés dans la parabole:

«C’est ici que se trouve la grande nouvelle du christianisme: un Dieu qui, bien qu’étant déçu par nos erreurs et nos péchés, ne revient pas sur sa parole, ne s’arrête pas et surtout ne se vengera pas! Frères et sœurs, Dieu ne se venge pas! Dieu aime, il ne se venge pas, il attend que nous nous pardonnions, que nous nous embrassions.

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

Source: LIFE SITE

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “PAPE FRANÇOIS, « LE PARADIS, LE PURGATOIRE ET L’ENFER N’EXISTENT PAS »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :