AFRIQUE

PAUL BIYA: 38 ANS DE POUVOIR « UNE DICTATURE CONTROVERSÉE »

Selon le ministère camerounais des Finances publiques, plus de 12 milliards FCFA de recettes non fiscales ont été détournées au 1er semestre 2020 des caisses de l’Etat.

L’information, contenue dans le tout premier rapport des conférences spéciales sur la budgétisation a fait la UNE des medias camerounais cette semaine.

Le rapport a relevé le non reversement dans les caisses de l’Etat de 11 579 528 156 FCFA de droits administratifs, 7 264 716 FCFA de recettes de vente des biens, 439 021 309 FCFA de recettes issues des prestations de services et 150 736 886 FCFA des loyers immeubles et revenus des domaines. Soit un total de plus 12 milliards FCFA.

En 2019, le non reversement était estimé à 24 milliards 475 millions 782 mille 384 FCFA.

« Ces trois dernières années, l’apport des recettes non fiscales au budget de l’Etat n’excède pas 4% », lit-on dans le rapport du Ministère des Finances.

Malversations et gabegie à répétition

«Au Cameroun, l’unité de mesure du détournement de fonds publics s’estime en milliard FCFA », affirmait un confrère sénégalais de passage à Yaoundé en novembre 2018.

Ce confrère ouest africain venu couvrir l’élection présidentielle ne semblait pas si bien le dire. La liste des prévaricateurs condamnés par la justice camerounaise pour les faits de malversations financières estimées en milliards FCFA est longue. Certains par des micmacs savamment montés échappent aux mailles du filet et continuent de narguer le bas peuple.

Des ministres, hauts dignitaires du régime Biya, directeurs d’entreprises parapubliques et autres cadres d’administration font partie de la liste des multimillionnaires camerounais les plus en vue.

Dans le cadre de l’Epervier (opération d’assainissement des mœurs dans la gestion de la chose publique), des dizaines des hauts commis de l’Etat, de ministres cadres d’administration ont été condamnés pour des faits de détournements de fonds publics.

En rappel, le Cameroun a occupé deux fois de suite, le rang de pays le plus corrompu au monde dans le classement de l’ONG allemande Transparency International.

Source: Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “PAUL BIYA: 38 ANS DE POUVOIR « UNE DICTATURE CONTROVERSÉE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :