DOSSIERS

MESURES ANTICOVID: LA FIN DES LIBERTÉS INDIVIDUELLES

L’Allemagne est sur le point de modifier sa constitution, afin de permettre aux 19 services secrets de pirater n’importe qui à tout moment, pour n’importe quelle raison, en secret :

Nous assistons dans tous les pays occidentaux à une transformation rapide de ce qui était autrefois des pays libres en États policiers. Les gouvernements violent leurs constitutions, émettent des décrets remplaçant la législation, traitent les citoyens de manière arbitraire et poursuivent des objectifs sur la base de justifications contraires aux faits. La révolution numérique a donné aux gouvernements des pouvoirs bien supérieurs à ceux de Big Brother dans le roman dystopique de George Orwell, « 1984 ».

Je me souviens que l’année 1984 semblait être un avenir lointain, et je me souviens du pays libre dans lequel je suis né et j’ai grandi. Ce pays n’est plus.

Les jeunes d’aujourd’hui n’ont jamais connu un pays libre et ne savent pas ce qui a été perdu. En effet, ils sont absorbés par la révolution numérique qu’ils pensent être la liberté.

La « guerre contre la terreur » lancée par le 11 septembre et la guerre contre la Covid lancée afin d’apprendre les techniques de contrôle de masse de la population ont ensemble mis fin aux sociétés libres. Aujourd’hui, la vie privée est un droit inexistant, tout comme la liberté d’expression, la liberté d’enquête, le débat public ouvert et le droit de gérer une entreprise.

Au lieu d’un débat, les personnes qui ne sont pas d’accord avec les explications officielles imposées par les instituts de presse et les médias sociaux sont « écartées ». Tous vos courriels, appels téléphoniques, achats et recherches sur le web sont saisis et utilisés pour établir votre profil à des fins de marketing et en vue d’une arrestation future si vous vous avérez gênant pour le régime.

Les dénonciateurs sont poursuivis en justice malgré la législation qui les défend contre les poursuites. Le contrôle des pensées et des comportements est imposé en licenciant des personnes et en détruisant leur carrière pour avoir utilisé des mots non approuvés et pris des positions non approuvées.

L’effondrement de la liberté a été rapide au XXIe siècle. Mais il s’est insinué depuis un certain temps. Peu d’Américains en vie aujourd’hui se souviennent de l’époque où une femme ne pouvait pas témoigner contre son mari ou un mari contre sa femme. Un tel témoignage était considéré comme une violation du mariage. Il s’agissait d’une auto-incrimination, ce qui est interdit par la Constitution Américaine à l’époque où la Constitution était respectée et avait autorité.

Peu de personnes encore en vie se souviennent que le contrat de mariage était en partie un contrat sexuel et qu’il n’y avait pas de « viol de la femme ».

Il n’existait pas de services de protection de l’enfance ayant le pouvoir d’intervenir dans la famille, de saisir les enfants des parents et de poursuivre les parents pour négligence ou abus sur les enfants, qu’ils soient réels ou inventés.

Vous pouviez crier et donner une fessée à votre enfant sans être arrêté. Vous ne viviez pas dans la crainte que des ecchymoses dues à une activité sportive ou à une chute de vélo soient remarquées par un enseignant, un médecin ou un voisin et entraînent une intrusion dans la famille par les services de protection de l’enfance déterminés à poursuivre les parents afin de justifier le budget.

Les enfants de ma génération étaient libres d’aller où ils voulaient sans la surveillance d’un adulte pendant les week-ends, les vacances scolaires et l’été, tant qu’ils étaient à la maison à l’heure du dîner. Nos vélos nous rendaient mobiles, et nous pouvions être n’importe où à portée d’un vélo et d’une paire de jambes, et nos parents n’étaient pas arrêtés pour négligence d’enfant. C’est l’immigration massive du tiers monde, l’intégration de quartiers homogènes autrefois stables et la montée du commerce sexuel pédophile qui ont fait que les enfants ne sont plus en sécurité. La société multiculturelle n’a pas réussi à protéger les enfants et a commencé à persécuter les parents à la place.

Une personne pouvait démarrer une voiture sans avoir à pousser la pédale d’embrayage sur le plancher si elle était équipée d’une boîte de vitesses manuelle. Une personne pouvait partir sans avoir à mettre sa ceinture de sécurité ou à supporter des bips interminables. Bientôt, si ce n’est déjà fait, vous devrez être attaché ou la voiture ne bougera pas. La marge de liberté de jugement a été considérablement réduite. Même les appareils que nous utilisons nous intimident.

Je pourrais continuer longtemps, mais c’est trop déprimant.

Si Donald Trump remporte les élections, il contribuera peut-être à « rendre l’Amérique à nouveau grande » pour faire sortir de nos vies le gouvernement intrusif. Je suis né libre et je voudrais mourir libre.

Mais je ne retiens pas mon souffle.

Paul Craig Roberts

Source : https://www.paulcraigroberts.org

Traduit par Réseau International

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “MESURES ANTICOVID: LA FIN DES LIBERTÉS INDIVIDUELLES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :