AFRIQUE

DES NAVIRES DE GUERRE RUSSE AU SOUDAN

Navires russes à propulsion nucléaire au Soudan: quels enjeux?

Moscou et Khartoum ont signé un accord sur le déploiement d’un centre de soutien logistique de la marine russe au Soudan. Le géopolitologue Roland Lombardi évalue pour Sputnik la portée géostratégique de cette démarche.

«La Russie est de retour dans l’océan mondial. Les marines des flottes du nord et de la Baltique n’auront plus à faire de transitions épuisantes pour passer plusieurs mois dans l’océan indien.»

Dmitri Litovkin, capitaine de réserve russe et chroniqueur sur les questions de défense, a ainsi commenté la création du centre logistique naval russe au Soudan.

Le pays de l’Afrique de l’Est pourrait abriter au total quatre navires russes, y compris ceux à propulsion nucléaire. Une installation basée à Port-Soudan qui «répond aux objectifs de maintien de la paix et de la stabilité dans la région, est de nature défensive et n’est pas dirigée contre d’autres États», indique le texte de l’accord signé entre la Russie et le Soudan.

Un point d’appui pour peser au Moyen-Orient

Au micro de Sputnik France, Roland Lombardi, auteur de Poutine d’Arabie (Éd. VA, 2020) et spécialiste du Moyen-Orient, estime que la construction du centre logistique naval résulte d’une double logique géostratégique. L’une à long terme, l’autre à court et moyen terme.

Sur le long terme d’abord, «la construction de ce pied-à-terre en Afrique de l’Est vient s’inscrire dans la stratégie russe au Moyen-Orient, qui est d’atteindre la stabilité régionale.»

Pour le chercheur, l’ancrage de plus en plus important de la Russie au Moyen-Orient vise à augmenter le poids de la Russie dans les équilibres géostratégiques régionaux.

Grâce à cela, Moscou pourra ainsi promouvoir son programme de stabilité régionale, qui est son but ultime au Moyen-Orient. Comme l’explique Roland Lombardi, cette stabilité passerait par «une lutte discrète, mais acharnée de Moscou contre l’Islam politique

«Moscou a envoyé un message qui a bien été reçu par les autocrates de la région, à savoir: nous ne sommes pas les Occidentaux, on vous laisse gérer vos pays comme vous voulez, on ne veut juste pas d’islam politique», considère-t-il.

Le djihadisme découle directement de cet islam politique, et c’est cet engrenage que Moscou souhaiterait enrayer, selon Roland Lombardi. Sur son blog, Igor Delanoë, spécialiste de la politique étrangère russe, juge pour sa part que la création du centre logistique russe à Port-Soudan viserait à «cimenter l’influence russe au Moyen-Orient en crédibilisant davantage la posture revendiquée de pourvoyeur de sécurité sur les flancs arabique et persique de la région, géographiquement plus éloignés de la Russie.»

Contourner l’Otan?

À court et moyen terme, Roland Lombardi estime que cette base serait une pièce majeure dans la stratégie globale de Moscou face à l’Alliance atlantique:

«Il y a une stratégie de contournement de l’Otan, en particulier du flanc sud de l’Otan. Les Russes jouent aux échecs et voient à long terme. Cette base et celles qui pourraient suivre pourront servir de points d’appui pour maintenir un équilibre géostratégique avec l’Otan. Cette stratégie a d’ailleurs vocation à s’accélérer, car la Russie craint le retour d’une Otan agressif avec l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche.»

Depuis 2016, la Russie a reçu des propositions de construction de bases de trois régions d’Afrique: Libye de l’Est, Somaliland et Soudan. Le géopolitologue rappelle qu’il y avait aussi des plans de construction d’une base militaire en Égypte. Si la conjoncture géostratégique n’a pas permis la concrétisation du projet, le dossier n’est officieusement pas clos.

«Même si le Président al-Sissi temporise la construction d’une base russe en Égypte pour ne pas froisser les Occidentaux, c’est en cours, le projet est loin d’être mort. Il y aurait aussi des discussions pour un projet de base en Algérie», précise notre interlocuteur.

Ce dernier rappelle également les exercices navals communs qui se sont déroulés entre Le Caire et Moscou durant l’année 2020 en mer Noire, symbole d’une proximité stratégique entre les deux pays. «On retrouve là un héritage de la stratégie soviétique en Afrique et au Moyen-Orient», estime Roland Lombardi.

Enjeux énergétiques

Située sur la mer rouge, «un axe éminemment stratégique au Moyen-Orient», rappelle Roland Lombardi, notamment du fait de l’intense trafic pétrolier qui traverse la région, cette base navale russe sera le deuxième point d’appui naval hors de Russie après la base de Tartous, en Syrie.

Il permettra à Moscou, comme c’est le cas pour d’autres puissances internationales présentes sur la corne de l’Afrique, de protéger ses intérêts en mer Rouge et le long de la corne de l’Afrique. Il permettra également une capacité de ravitaillement et de projection vers l’Océan indien, la Méditerranée orientale et le golfe persique. C’est donc un atout stratégique particulièrement précieux pour Moscou.

L’accord signé le 1er décembre restera en vigueur pour une période de 25 ans et un renouvellement automatique de 10 ans est prévu si aucune des parties ne demande sa cessation au préalable. La Russie aura la possibilité de transporter, via les ports et aéroports soudanais, des armes, munitions et équipements destinés au fonctionnement du centre naval.

Cette entente sanctuarise également les bonnes relations entre Moscou et Khartoum. En 2019 déjà, un accord de coopération militaire avait été signé entre les deux pays.

Source: Sputnik France

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “DES NAVIRES DE GUERRE RUSSE AU SOUDAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :