DOSSIERS

2020, L’ANNÉE DE L’INSTAURATION DE LA DICTATURE SANITAIRE MONDIALE

J’ai récemment écrit un discours satirique de notre premier ministre, dans lequel je l’imaginais inventer toutes sortes de règles absurdes pour la période de Noël. C’était vraiment difficile. Non pas parce que je n’ai pas été capable de proposer des centaines de règles de ce type, si je voulais le faire, mais parce que le but de la satire est de faire monter les absurdités d’un cran ou deux, afin de mettre en évidence le ridicule de ce qui se passe. Mais comment faire quand les absurdités de la vie réelle ont déjà été portées à 11 sur l’amplificateur ? Je ne plaisante pas quand je vous dis que ma liste initiale comprenait une règle interdisant de jouer à certains jeux de société pendant Noël – que j’ai rejetée – pour voir quelques jours plus tard le Scientific Advisory Group for Emergencies (SAGE) sortir et conseiller de ne pas jouer aux jeux de société.

Cela fait maintenant près de neuf mois que nous sommes traités comme de véritables imbéciles. Un pays autrefois grand, avec un peuple autrefois libre, a été réduit au point d’être gouverné par des slogans pathétiques et puérils. Et pour une raison quelconque, nous avons accepté d’être infantilisés.

Je suis totalement déconcerté de voir comment des gens ont pu assister à l’introduction de certains de ces slogans sans réagir par des hurlements de rire.

« Restez en alerte. Contrôlez le virus. Sauvez des vies ».

Qu’est-ce que cela signifie réellement ?

Rester vigilant ? Pour quoi faire ? Sommes-nous censés être sur nos gardes pour un virus qui fait environ 120 nanomètres, soit à peu près le millième de la largeur d’un cheveu humain ? Devons-nous emporter un microscope électronique partout où nous allons, au cas où ? L’un de mes messages préférés est un signe électronique que je vois parfois sur mes trajets occasionnels en voiture pour le travail. Un jour, il dit : « Restez vigilants. Contrôlez le virus ». Un autre jour, il dit : « Restez en alerte. Attention aux cyclistes ». Il est à noter que les cyclistes sont considérablement plus grands que 120nm et portent même souvent le genre de vestes à haute visibilité que les coronavirus refusent de porter.

Contrôler le virus ? Que dire ? Vous voulez dire qu’ils pensent vraiment que nous sommes assez stupides pour penser qu’ils sont assez intelligents pour concevoir des schémas qui peuvent réellement contrôler ces petites particules virales invisibles de 120 nm qui sont dans l’air et sur les surfaces. Apparemment, c’est le cas.

Sauver des vies ? Je n’ai pas encore entendu d’argument convaincant sur la manière dont ma famille et moi-même, n’ayant aucun symptôme et n’étant donc pas infectés par le virus, pouvons éventuellement arrêter la propagation dudit virus que nous n’avons pas en restant chez nous ou en portant un morceau de tissu par-dessus ou par les voies respiratoires, de manière à sauver des vies.

Plus récemment, il a été décidé que les slogans étaient peut-être un peu trop intellectuels et devaient être simplifiés davantage, cette fois en monosyllabes : « Mains. Visage. Distance ». Bien que j’aie tendance à éviter de regarder le camarade Johnson et compagnie raconter ces absurdités lors de leurs stand-ups habituels, les fois où j’ai eu ce malheur, j’ai eu l’impression sinistre d’être soudainement propulsé dans la plus grande école maternelle du monde avec un professeur qui parlait à ses petits protégés comme s’ils étaient vraiment, vraiment stupides.

Je ne me moquerai pas de votre intelligence en mentionnant tous les autres slogans abrutissants dont nous avons été nourris cette année. Il suffit de dire que des expressions telles que « bulle sociale » et « Covid-secure » (sans covid) seraient profondément drôles si ce n’était de la gravité de la situation dans laquelle ceux qui ont inventé ces bêtises nous ont placés (d’ailleurs, ces bâtiments pour lesquels on prétend qu’ils sont « Covid-secure » sont-ils aussi « Flu-Secure » (sans grippe) et « Cold-Secure » (sans rhume) ?)

Mais l’infantilisation d’une population entière n’est en aucun cas la pire chose qu’ils nous aient faite. Le pire, et de loin, a été la déshumanisation de millions de personnes, qui a été réalisée par le biais d’un certain nombre de méthodes extrêmement destructrices.

La principale est l’idée que nous devons tous nous éviter les uns les autres. Je ne peux même pas commencer à penser à quel point cela est devenu destructeur. Dans une société normale, si vous ou moi avons les symptômes d’une maladie respiratoire saisonnière particulièrement désagréable, ce qu’est le Covid-19, nous nous évitons mutuellement. C’est évident. Mais l’idée que des personnes en parfaite santé évitent d’autres personnes en parfaite santé doit être qualifiée de l’un des concepts les plus absurdes jamais imaginés. Non seulement elle est évidemment inutile, mais elle aura forcément des conséquences durables sur la façon dont nous nous considérons les uns les autres, sur la façon dont nous entretenons nos relations, sur la façon dont nous nous comportons les uns avec les autres. Elle nous fait passer d’une vision de l’autre en tant qu’humains, faits à l’image de Dieu, à une vision de porteurs de virus ambulants et de risque potentiel. Certaines personnes se comportent maintenant littéralement comme si elles se frayaient un chemin à travers une foule de terroristes potentiels, plutôt que de simplement traverser un groupe de compagnons humains.

Éviter les gens n’est pas seulement profondément destructeur d’un point de vue psychologique et social, c’est aussi profondément cruel. L’idée qu’un grand-parent ne peut pas avoir de contact avec ses enfants ou petits-enfants est tout simplement obscène. Et l’idée même de laisser les personnes âgées s’envenimer dans des maisons de soins, plutôt que de leur permettre d’avoir des contacts avec leur famille, est malsaine. Pourtant, c’est ce que nous avons fait, ou permis de faire.

Et bien sûr, je ne peux pas m’arrêter de parler de déshumanisation sans mentionner les masques. Ces choses misérables ont été introduites en été, bien après que l’épidémie se soit calmée, à un moment où elles n’auraient pas pu faire le moindre bien, même si elles avaient été capables de faire le moindre bien. Pourquoi ont-ils été introduits ? En partie pour maintenir le discours de la peur, même s’il y avait un risque extraordinairement faible de mourir d’un virus respiratoire saisonnier à cette époque de l’année. Mais plus important encore, ils sont un signe de soumission. C’est un « nous pouvons faire de vous ce que nous aimons dans l’instant ». Ils n’ont rien à voir avec la santé. Ils sont un masque psychologique, et plus encore que la distanciation sociale, ils ont servi à modifier la façon dont nous nous voyons les uns les autres et dont les autres nous voient.

Des millions de personnes humiliées par l’équipe marketing du Covid-19 et leurs slogans infantiles. Des millions de personnes déshumanisées par la dissimulation de leurs visages, de leurs sourires, de leurs rires, de leurs attentions, etc. pour en faire des drones sans expression. C’est l’année que nous venons de vivre. L’année 2021 sera-t-elle celle où une masse critique tentera de s’échapper de la maternelle et de redevenir humaine ?

Source : http://www.theblogmire.com

traduit par Aube Digitale

via https://www.aubedigitale.com

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “2020, L’ANNÉE DE L’INSTAURATION DE LA DICTATURE SANITAIRE MONDIALE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :