SCIENCES & TECHNOLOGIES

LA 5G ET LE MONDE À VENIR

Tôt le matin de Noël, la tourmente s’est déchaînée dans le centre-ville de Nashville quand Anthony Quinn Warner a fait exploser une grosse bombe cachée dans un camping-car à l’extérieur d’un bâtiment AT&T, détruisant un pâté de maisons dans le quartier touristique. Dès que j’ai entendu la connexion AT & T à Nashville, je me suis immédiatement soupçonné l’attentat pourrait avoir quelque chose à voir avec l’ opposition croissante à 5G infrastructure de données dans les pays à travers le monde . La 5G est la cinquième génération de technologie cellulaire à large bande, qui offre une vitesse de traitement des données beaucoup plus élevée que la 4G.

Les [A] ttacks sur l’infrastructure 5G sont de plus en plus courants.

Moins de deux jours après l’explosion, les médias ont rapporté que le FBI examinait les angoisses de la 5G comme motif possible . Warner était un entrepreneur indépendant en technologie de l’information. Ses efforts considérables pour réduire le nombre de victimes suggéraient que le but du bombardier était de frapper une cible difficile et non d’infliger un nombre de morts. Ainsi, l’emplacement de la bombe à l’extérieur de l’installation AT&T ne semble pas être une coïncidence. Si l’infrastructure à l’intérieur du bâtiment était la cible, l’attaque a été un succès: les perturbations du réseau de communication se sont poursuivies pendant plus d’une semaine dans le Tennessee, le Kentucky et le nord de l’Alabama.

Peut-être ne saurons-nous jamais ce qui a motivé Warner à commettre un tel acte de violence. Bien qu’il existe des preuves circonstancielles que les inquiétudes liées à la 5G aient pu être un facteur de motivation, il se peut que la 5G n’ait rien à voir avec l’événement. Néanmoins, les attaques contre l’infrastructure 5G sont de plus en plus courantes. Wikipédia répertorie un certain nombre de pays où les incendies criminels ont ciblé l’infrastructure 5G, dont beaucoup sont des pays européens considérés par les médias américains comme des bastions du rationalisme modéré: les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni, l’Irlande, etc. Curieusement, il y a eu au moins 19 attaques contre des tours de données dans le seul Tennessee au cours des deux dernières années.

Ces actes de sabotage sont souvent ignorés par les médias, mais lorsqu’ils reçoivent une couverture, ils sont généralement définis par la moquerie de la pensée conspiratrice qui aurait animé l’opposition à la technologie 5G. Un article de USA Today sur les événements de Nashville a lié l’attaque à des «allégations de conspiration» selon lesquelles la 5G provoque la propagation du COVID-19, avant de déclarer ironiquement que «cette affirmation est fausse – les scientifiques et les professionnels de la santé disent que le COVID-19 est propagé par des maladies infectieuses. particules expulsées lorsque les gens respirent. » ABC News a cité un responsable cellulaire qui a déploré «les actions égoïstes de quelques théoriciens du complot trompés».

Il n’est pas nécessaire de se promener trop loin sur l’autoroute de l’information pour trouver d’autres affirmations farfelues sur la 5G: qu’elle provoque le cancer , par exemple, ou que le réseau est en cours d’établissement pour faciliter la surveillance gouvernementale des citoyens américains . Mais les attaques contre les infrastructures s’accompagnent rarement d’une revendication de responsabilité ou d’un motif déclaré. Mis à part les théories du complot, il y a de très bonnes raisons d’avoir des doutes profonds quant à un réseau 5G mondial entièrement intégré. La capacité et la vitesse accrues de partage et de collecte de données qui résulteront de cette transition changeront fondamentalement notre mode de vie. Mais le plus important de tous est peut-être que la technologie 5G ouvrira probablement une nouvelle ère dans notre compréhension dela personne humaine . À moins qu’une certaine responsabilité publique ne soit imposée au pouvoir incontrôlé de l’oligarchie technocratique, nous devrions nous attendre à une frustration croissante de la population en raison de leur insensibilité à la volonté du peuple. Plus ces pouvoirs resteront incontrôlés longtemps, plus la menace d’une opposition violente grandira.Tour 5G.

Tour 5G.

LA NOTION MODERNE DE LA PERSONNE HUMAINE

Au cours de l’histoire de la civilisation, il y a eu diverses conceptions concurrentes de la personne humaine. Par exemple, la tradition judéo-chrétienne considère la personne humaine comme porteuse d’image, affirmant que chaque individu porte l’empreinte du divin . Plus tard, la notion de la personne humaine en tant que sujet a émergé, qui régit le fonctionnement des sociétés monarchiques et féodales. L’idée de base était que les masses humaines existaient pour être gouvernées , organisées et subordonnées selon une hiérarchie de pouvoir, de manière à établir un ordre social qui reflétait celui observé dans le monde naturel.. L’existence de telles hiérarchies dans la nature impliquait qu’elles faisaient partie du plan de Dieu, qui à son tour fournissait une justification morale à la structure de caste qui définissait l’Europe médiévale.

Les Américains ont compris un gouvernement efficace comme un processus décisionnel garantissant le maintien de ces visions modernes de la personne humaine.

À partir du début de la période moderne, deux nouvelles visions de la personne humaine ont émergé dans les sociétés occidentales. Premièrement, il y avait une notion de la personne humaine en tant que soi . La philosophie des Lumières et l’art romantique ont propagé une vision de soi qui a démocratisé le concept politique de souveraineté: en reconnaissant l’égale dignité et la valeur de chaque individu, l’autonomie personnelle a été validée d’une manière nouvelle. Alors que dans le passé, la personne humaine était soumise à des autorités extérieures, la nouvelle vision affirmait le moi comme sujet : une personne autonome et indépendante qui devait posséder une souveraineté complète sur son propre cours de vie. En un siècle ou deux, cette autonomie radicale est devenue la principale mesure de la liberté démocratique.

L’autre modèle de la personne humaine qui s’est développé dans la société moderne était l’ individu en tant que consommateur . Accéléré par l’idée de la personne humaine comme soi, le modèle de consommation en est venu à voir l’acquisition et la consommation comme le moyen par lequel on démontre son authenticité personnelle. En d’autres termes, l’ activité sur le marché est devenue le principal moyen d’exprimer sa personnalité . Au cours du XXe siècle, le rêve américain a été de plus en plus lié à la richesse matérielle: posséder sa propre maison, deux automobiles et avoir son nombre idéal d’enfants est devenu la marque de la promesse de la liberté remplie.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les Américains ont compris un gouvernement efficace comme un processus décisionnel garantissant le maintien de ces visions modernes de la personne humaine. Pour remplir ce rôle, il fallait élargir la participation du gouvernement à la vie quotidienne. Les Américains ont accepté cette expansion précisément parce qu’elle promettait d’améliorer leur fortune financière. Mais maintenant, on a de plus en plus le sentiment que des décennies de mauvaise gestion économique et de corruption gouvernementale ont bouleversé le contrat social . En conséquence, l’ancienne vision (de la personne humaine en tant que consommateur individuel) est en train d’être déplacée par une nouvelle vision – la personne humaine en tant que données – une transition que l’intégration complète des réseaux 5G fera considérablement progresser.Travailleur 5G.

Travailleur 5G.

L’ÂGE D’INTERNET ET LA PERSONNE HUMAINE EN TANT QUE DONNÉES

L’une des raisons pour lesquelles Internet est passé d’une nouveauté en 1992 à pratiquement omniprésent en 2002 était la façon dont il semblait étendre et refléter les conceptions modernistes dominantes de l’individu en tant que consommateur et en tant que soi. Dès le début, l’émergence d’Internet a été mise en avant précisément au motif qu’il démocratiserait le discours public . Le but central d’Internet pour la plupart des gens était de faciliter l’expression personnelle, et une telle communication est devenue le principal moyen par lequel l’individu signifiait sa personnalité unique .

[L] es coûts de la révolution numérique ont échappé à un examen approfondi; il semblait y avoir un accord tacite sur le fait qu’ils étaient compensés par les gains.

Ainsi, le Web était une affirmation de la vision du monde qui voit la personne humaine comme soi.

En outre, la croissance de l’Internet a entraîné de nouveaux biens de consommation et de nouveaux produits, dont l’achat est devenu un moyen d’exprimer son individualité . Ici, les notions de personne humaine en tant que consommateur et en tant que soi se sont affirmées l’une l’autre, et le cyberespace est devenu une plate-forme importante pour l’auto-façonnage et l’affichage de l’authenticité.

Pendant près de trois décennies, les coûts de la révolution numérique ont échappé à un examen approfondi; il semblait y avoir un accord tacite sur le fait qu’ils étaient compensés par les gains. Mais le premier indice qu’un nouveau modèle de la personne humaine était en train d’émerger – la personne humaine en tant que données – est apparu au moment où les détaillants en ligne ont commencé à utiliser l’analyse prédictive pour commercialiser des articles particuliers auprès de consommateurs potentiels (sur la base d’achats précédents) avec une précision surprenante . Bientôt, les services de musique en streaming pourraient vous faire découvrir une musique fantastique que vous n’aviez jamais entendue – une musique parfaitement alignée avec vos goûts (dont la prévisibilité a miné votre statut d’individu «unique»). L’ introduction du smartphone en 2007a permis une augmentation exponentielle de la quantité de données pouvant être extraites non seulement de notre activité Internet, mais aussi de notre mouvement de base dans le monde . Les entreprises du monde numérique savaient désormais quand vous étiez chez vous ou à l’extérieur , que vous étiez à pied ou en voiture. Ils savaient où vous faisiez vos achats et ce que vous y achetiez .

Puis, dans les années qui ont suivi 2010, sont arrivés Alexa, Siri et le reste des assistants à domicile. Maintenant, Big Tech pouvait entendre ce que vous disiez dans votre propre maison . Le terme «Internet des objets» s’est popularisé à cette époque. L’ Internet des objets est considéré comme la prochaine frontière de la révolution numérique. Il s’agit d’élargir le réseau d’information à tous les objets matériels avec lesquels vous interagissez au cours de votre journée: vos appareils électroménagers , votre télévision , votre lit , vos équipements d’exercice , voire vos outils de «massage personnel» . Lors d’un voyage sur la route, votre voiture peut vous faire clignoter un message d’avertissement que vous approchez de routes sur lesquelles il peut y avoir de la glace.

L’omniprésence de ces technologies montre en quoi la vision de la personne humaine en tant que données diffère des modèles plus anciens et modernes de l’individu. Dans une mesure que même Thoreau n’aurait pas pu imaginer, nous sommes devenus les outils de nos outils. Si la technologie doit être un moyen d’expression personnelle, la personne doit faire fonctionner la machine. Mais étant donné la nécessité d’Internet pour accomplir les tâches quotidiennes de base (par exemple, payer les factures, obtenir un Uber, acheter les articles de niche les plus facilement disponibles en ligne), cette relation est inversée. Lorsque la machine vient faire fonctionner la personne, les valeurs modernes d’agence, d’autonomie, de liberté et de choix sont liquidées.

Incontestablement, la «smartification» de nos machines améliore dans une certaine mesure leur convivialité. Mais il y a de très bonnes raisons de croire que le concept de confidentialité ne souffrira pas seulement de l’intégration complète de l’internet des objets: il ne pourra probablement pas y survivre . La quantité de données personnelles qui peuvent être accumulées par un tel réseau est pratiquement inimaginable par la plupart des gens. Et la 5G mondiale – un réseau qui peut gérer la transmission d’un tel raz-de-marée d’informations et le faire en temps réel – est la clé pour faire de ce nouveau monde courageux une réalité.Manifestant anti-5G.

Manifestant anti-5G.

DÉSHUMANISATION ET FRONTIÈRE NUMÉRIQUE

La 5G est déjà opérationnelle sur un certain nombre de marchés à travers le monde. Dans les 10 prochaines années , la mise en œuvre sera terminée. Ensuite, nous verrons des avancées rapides dans la révolution numérique: reconnaissance faciale fiable , réalité augmentée , formes élégantes d’apprentissage automatique et refonte de la pratique de la médecine grâce aux nanotechnologies . Ces phénomènes ne changeront pas simplement notre culture – ils changeront la nature même de la réalité. Aucun aspect de la vie humaine ne sera épargné: le marché du travail sera perturbé, la fabrication sera perturbée, l’ économie sera perturbée, le gouvernementsera perturbée, l’ éducation sera perturbée, la loi sera perturbée, le sexe sera perturbé, la famille sera perturbée, la nature sera perturbée. Comme la frontière numérique est étendu et réglé, tout va être perturbé . Un changement radical du tissu même de la société est à venir , et il est délibérément poursuivi , sans presque aucune délibération sur ses dangers ou ses coûts.

[T] es ces technologies deviennent plus intégrées dans la vie quotidienne, tout comme la notion de personne humaine en tant que données.

Il y aura des avantages. En raison des progrès technologiques dans la production et des excédents monétaires et matériels qui seront produits, les chances sont que les gens (globalement parlant) seront en meilleure santé avec un plus grand bien-être matériel . Mais ces innovations du numérique ne sont pas motivées par une volonté bienveillante d’améliorer la qualité de vie sur Terre; ils ne sont pas non plus motivés par le désir de protéger les individus et les consommateurs. Au contraire, le moteur est la perspective d’acquérir le pouvoir véritablement inégalé qui découle d’un ensemble de données toujours croissant qui atteint les dimensions les plus infimes de l’existence humaine. (Sans parler des énormes perspectives de gain financier .)

Le public permet cette accélération et cette croissance rapides des Big Tech car ce qu’elles produisent semble se conformer aux modèles de longue date de la personne humaine: la technologie est peut-être le produit de consommation le plus convoité et les gens en font le principal moyen d’expression personnelle. Mais à mesure que ces technologies s’intègrent de plus en plus dans la vie quotidienne, la notion de personne humaine en tant que données l’est également.

C’est là que réside le conflit: la personne humaine en tant que soi ne peut être minée que progressivement par la notion de personnalité humaine en tant que données. En effet, cette dernière positionne l’individu simplement comme un moyen d’atteindre une fin qui profite de manière disproportionnée aux entités extérieures à soi. La valeur de vos informations personnelles ne découle pas de votre valeur en tant que personne : vos données ne sont valables que dans la mesure où elles permettent une meilleure compréhension des personnes en général , une cartographie démographique numérique qui maximise la création et la manipulation de la sphère publique par les Big Tech .Ingénieur 5G.

Ingénieur 5G.

LA SINGULARITÉ ET SES COÛTS

Dans son opus The Singularity is Near: When Humans Transcend Biology , le futuriste Ray Kurzweil soutient que parce que le rythme du changement technologique s’accélère maintenant de façon exponentielle, «nous ne connaîtrons pas cent ans de progrès technologique au XXIe siècle; nous assisterons de l’ordre de vingt mille ans de progrès. L’intégration de la 5G sera essentielle aux bouleversements sociaux et politiques qui découleront de la révolution technologique décrite par Kurzweil.

Non seulement l’ancienne vision de l’auto-liquidation est-elle dissoute, mais même le concept de la personne comme consommateur est dissous.

Dans son récent livre Google Archipelago: The Digital Gulag and the Simulation of Freedom (2019), l’ancien professeur de NYU Michael Rectenwald montre que, alors que les prédictions de Kurzweil se sont déroulées, Big Tech a de plus en plus usurpé des pouvoirs qui sont traditionnellement utilisés par l’État-nation. Par exemple, les tribunaux ont été l’arbitre historique pour savoir quel discours public franchit la ligne qui le prive de la protection constitutionnelle. Aujourd’hui, les grandes plateformes de médias sociaux peuvent effectivement interdire aux individus de participer à toute délibération publique. La pornographie a proliféré sur Internet en raison de l’hypothèse ( approuvée par l’État ) que tout le monde devrait avoir un accès égal au cyberespace. Mais maintenant, comme si à la bascule d’un interrupteur, unla conspiration de conglomérats technologiques peut anéantir toute une plateforme privée comme Parler. Cela ne veut rien dire de la façon dont l’étranglement et la censure idéologiques de l’information par Big Tech sont censés influencer le résultat des élections démocratiques – des rituels que l’État a utilisés pour faire des efforts considérables pour se protéger de toute influence extérieure.

Non seulement l’ancienne vision de l’auto-liquidation est-elle dissoute, mais même le concept de la personne en tant que consommateur est dissous. Alors que les premières prouesses commerciales de l’industrie de la technologie découlaient de l’éblouissante gamme de choix disponibles à l’achat, après avoir consolidé leur emprise sur le marché, ils ont commencé à utiliser leur pouvoir pour restreindre le choix des consommateurs. Ceux qui ont préféré Parler devront se contenter de Twitter ou rien; si vous possédez un produit Apple et que vous souhaitez qu’un nouvel appareil soit correctement intégré à votre réseau domestique, vous devrez acheter plus d’Apple. Parce que la plupart des Américains associent l’expression de leur individualité aux produits qu’ils choisissent d’acheter, une circonscription des options disponibles sur le marché est simultanément une limitation des moyens d’expression de soi.

Rectenwald comprend le rôle central que la 5G jouera dans cette transformation: notre courageux nouveau monde sera régi par ce qu’il appelle «Google Marxism», «le premier système avec suffisamment de flexibilité, d’évolutivité, de connectivité et, avec la sortie de la 5G, vitesse pour permettre des possibilités de production et de distribution de niche défiant la distance, de masse et à petite échelle pour permettre un système véritablement mondialisé. Il prévient que «le nouveau paradigme ne se limitera pas à l’impression 3D ou à la fameuse« smartification de tout », l’Internet des objets. Ces expressions et acronymes ne saisissent guère l’ampleur de la transformation profonde en cours. »

Contrairement à l’État démocratique, l’oligarchie technologique n’est ni obligée ni encline à rendre des comptes au public …

Nous ne saurons peut-être jamais ce qui a poussé un homme à faire exploser une bombe pour détruire l’infrastructure de données AT&T critique à Noël dernier. Mais, à mesure que la «singularité» de Kurzweil s’approche et que la portée de son bouleversement sociétal devient claire, de plus en plus de gens prendront conscience de la réalité que l’innovation technologique rapide est le moteur du chaos. L’un des principaux facteurs qui limitaient la violence domestique à grande échelle contre le gouvernement était la conviction partagée que le processus démocratique garantissait la responsabilité de l’État face à la volonté du peuple.

Alors que la Big Tech usurpe progressivement le pouvoir de l’État et la liberté des marchés , nous verrons probablement une violence accrue dirigée contre l’infrastructure qui facilite ce transfert de pouvoir. Contrairement à l’État démocratique, l’oligarchie technologique n’est ni obligée ni encline à rendre des comptes au public (ni, comme il semble, à l’État). L’absence de réaction de Big Tech envers les gens qu’elle gouverne maintenant va naturellement fomenter la colère et l’indignation parmi les citoyens d’une démocratie. Nous avons besoin de contrôles procéduraux sur l’oligarchie technocratique, ou, au minimum, d’une comptabilité honnête et ouverte de ce qui sera perdu à mesure que le nouvel ordre entrera en vigueur – et si ses promesses valent le coût humain.

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

Source: Adam Ellwanger

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “LA 5G ET LE MONDE À VENIR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :