DOSSIERS

CORONAVIRUS ET L’INSTAURATION DU ROYAUME DE L’ANTÉCHRIST: VACCIN ET GRANDE RÉINITIALISATION

Cette crise sert à créer les conditions nécessaires pour rendre inévitable la Grande Réinitialisation, c’est-à-dire la transition d’un monde basé sur la civilisation gréco-romaine et le christianisme à un monde sans âme, sans racines, sans idéaux. En pratique, c’est le passage du Royaume du Christ au Royaume de l’Antéchrist

Source: LIFE SITE

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

Cette lettre reflète dans une large mesure l’intervention que je vais donner aux participants du prochain sommet «La vérité sur la peur: Covid-19, le vaccin et la grande réinitialisation», du 30 avril au 1er mai 2021, organisé par Patrick Coffin. Cet événement vital met en vedette plus de 20 des meilleurs médecins, chercheurs et avocats du monde, et offrira une approche scientifique et sensée de la pseudo-pandémie. Toutes les personnes ont droit au consentement éclairé. 

25 mars 2021 (LifeSiteNews) – Ce que nous avons appris jusqu’à présent sur la pseudo-pandémie nous donne l’image d’une réalité inquiétante et d’un complot criminel encore plus inquiétant éclos par des esprits égarés. Cette réalité n’est cependant pas prise en compte par ceux qui, hypnotisés par l’endoctrinement médiatique, persistent à considérer une grippe saisonnière grave comme un fléau pandémique, les traitements connus comme inefficaces, et les soi-disant vaccins qui sont certes inutiles et nocifs comme rien. à court de miraculeux. 

La réputation des entreprises pharmaceutiques

Nous savons que les géants pharmaceutiques – AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson – non seulement n’ont pas suivi les protocoles ordinaires de dépistage de drogues, mais ils ont une longue histoire de condamnations pour avoir déjà causé de graves dommages à la population. , distribuant des vaccins qui se sont révélés être à l’origine de maladies invalidantes.

Les conflits d’intérêts

On sait quels conflits d’intérêts macroscopiques existent entre les laboratoires pharmaceutiques et les organismes chargés de leur contrôle: dans de nombreux cas, les salariés de ces sociétés sont passés par les entités qui doivent approuver et autoriser l’usage des médicaments, et il est difficile d’imaginer que ils – qui continuent souvent d’avoir des liens professionnels avec Big Pharma – auraient la liberté de faire une évaluation juste et prudente. En effet, nous venons de voir récemment avec le cas d’AstraZeneca en Europe que la nocivité évidente du soi-disant vaccin – qui a conduit certaines nations à suspendre sa distribution – n’est pas considérée comme une raison suffisante par l’EMA (Agence européenne des médicaments) pour interdire son adoption. 

Immunité contre les effets secondaires

Nous savons que, au mépris de tout principe juridique et de la protection de la population, les laboratoires pharmaceutiques ont exigé une immunité totale pour les dommages pouvant survenir aux patients, à qui il est demandé de signer un formulaire de décharge avec leur consentement éclairé. Ainsi, avec les bénéfices scandaleux de la vente des vaccins, les multinationales pharmaceutiques garantissent leur propre impunité pour une opération criminelle, menée avec la complicité des institutions internationales et des gouvernements. 

Secret sur les clauses contractuelles

Nous savons que les clauses contractuelles des accords conclus par les nations et par l’Union européenne avec ces sociétés pharmaceutiques sont inaccessibles et secrètes: même les parlementaires et les représentants politiques ne sont pas autorisés à voir les clauses qu’ils ont dû approuver dans une boîte scellée. Et nous savons que non seulement les mêmes sociétés pharmaceutiques n’assument aucune responsabilité pour les effets secondaires, mais elles déclarent également qu’elles ne garantissent même pas leur efficacité à fournir une immunité contre le virus. 

L’origine chinoise du virus

On sait que le virus SRAS-CoV-2 a été selon toute probabilité produit en laboratoire, avec la complicité de la dictature chinoise. La Chine étant l’un des principaux financiers de l’OMS après la Fondation Bill & Melinda Gates, elle a pu empêcher toute enquête sur l’origine du virus ou les premiers stades de sa propagation. 

Complicité du personnel de santé

Nous savons que tous les pays, à de très rares exceptions près, ont immédiatement adopté les protocoles de santé les plus absurdes de l’OMS, à commencer par la malheureuse décision de ne pas traiter les malades dès l’apparition des premiers symptômes, et de les soumettre à une ventilation profonde une fois le le syndrome grippal a dégénéré en pneumonie bilatérale aiguë. Et cela s’est produit avec la complicité exécrable du personnel de santé – des médecins au personnel hospitalier – provoquant des milliers de décès non pas par COVID, comme nous le disent les médias grand public, mais par un traitement incorrect.

Délégitimation et boycott des traitements disponibles

On connaît également la campagne acharnée contre l’efficacité des traitements déjà existants, de l’utilisation du plasma hyperimmun à l’utilisation de médicaments que de nombreux médecins, malgré le non-respect des normes de santé imposées au cours de ces mois, ont jugé de leur devoir de administrer à leurs patients, avec succès. Et il n’est pas difficile de comprendre que le faible coût des traitements, le fait que beaucoup d’entre eux ne soient pas soumis à des brevets, et surtout leur efficacité immédiate en traitement représentent pour les laboratoires pharmaceutiques et leurs complices une raison plus que suffisante de s’opposer et de discréditer eux, même au point d’interdire leur utilisation. 

Un projet planifié depuis des années

Nous savons que pour mener cette opération criminelle – puisqu’il faut parler d’un crime contre Dieu et contre l’humanité, et non d’un simple sort malheureux – il a fallu des années de planification, menées systématiquement, afin d’affaiblir les plans nationaux de pandémie. , réduisent drastiquement le nombre de lits dans les hôpitaux et les unités de soins intensifs, créent une masse d’employés aveugles, sourds et muets, et non plus des médecins, qui placent leur propre sécurité sur le lieu de travail avant leur devoir de soigner les malades. Le serment d’Hippocrate a été violé au nom du profit des sociétés pharmaceutiques et de la poursuite d’un projet d’ingénierie sociale. 

Implication du système de santé

On sait que pour obtenir la complicité des médecins et des scientifiques, on a non seulement recours au système de corruption et de conflits d’intérêts qui existe depuis des décennies, mais aussi à la distribution de prix et de primes en espèces. A titre d’exemple, en Italie, un médecin spécialiste reçoit 60 euros de l’heure pour administrer les vaccins dans les centres de vaccination; les médecins généralistes reçoivent des primes pour chaque patient vacciné; un lit en réanimation est payé environ 3000 euros par jour par le service national de santé. Il est évident que ni les médecins généralistes, ni le personnel hospitalier, ni les agences régionales de santé n’ont intérêt à se priver d’énormes revenus, après la démolition de la santé publique au cours de la dernière décennie au nom de la réduction des déchets imposée par l’Union européenne. Pour donner une idée, L’Italie a reçu 72 invitations de Bruxelles pour fermer tous les petits hôpitaux qui, aujourd’hui, sous prétexte de pandémie, ont été rouverts et financés avec des fonds que l’UE alloue sous forme de prêt avec des contraintes et des conditionnalités qui à d’autres moments auraient été jugées inacceptables. Pourtant, ces hôpitaux ont bien fonctionné, permettant d’offrir un service généralisé aux citoyens, et ils ont pu éviter la propagation de la maladie.

Le rôle fondamental des médias

Nous savons que les nations ont accordé des financements aux médias, en guise de contribution à l’information sur le COVID. En Italie, le gouvernement de Giuseppe Conte a alloué des sommes importantes pour que le système d’information national donne une version alignée de la pandémie, et il a censuré toute voix dissidente. La diffusion des données sur les infections et les décès a été grossièrement manipulée, suggérant que toute personne avec un résultat de test positif devrait être considérée comme malade, même si les asymptomatiques ne sont pas contagieux – de l’aveu même de l’OMS et des organismes analogues aux États-Unis. États, Canada, Australie, etc. Et à côté de ces financements gouvernementaux, dans de nombreux cas, le conflit d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques a également pu interférer avec les choix des diffuseurs et des journaux, d’une part parce que BigPharma représente l’un des principaux acheteurs d’espaces publicitaires, et d’autre part parce qu’il est présent au conseil d’administration des sociétés d’information. Il est difficile de croire que le rédacteur en chef d’un journal, même s’il est persuadé que la pandémie est une fraude, oserait aller à l’encontre du PDG ou priver le journal des bénéfices publicitaires de Pfizer ou Johnson & Johnson.

Responsabilité des médias sociaux

On sait qu’en plus de la complicité des médias, la machine infernale des médias sociaux, de Facebook à Twitter, de Google à YouTube, a mobilisé une opération de censure effrontée et scandaleuse, au point d’effacer les profils d’éminents scientifiques et établis journalistes, pour la seule raison qu’ils n’ont pas obéi aux diktats du récit COVID. Même dans ce cas, il n’est pas étonnant de découvrir les relations économiques et de parenté existant entre ces multinationales colossales, qui au fil du temps sont devenues les propriétaires de l’information et les arbitres de qui a droit à la liberté d’expression et qui ne l’a pas.

Cui prodest? – Qui en profite?

Nous savons également qui sont, en termes économiques, les principaux bénéficiaires de la pandémie: les usuriers des banques, qui ont le pouvoir de maintenir à flot des entreprises idéologiquement alignées, et en même temps de faire échouer les petites entreprises si elles sont un obstacle ennuyeux à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial. Ces petites entreprises, réparties surtout sur le Vieux Continent et notamment en Italie, constituent le tissu social et l’identité économique de nombreuses nations. Leur diffusion généralisée perturbe les multinationales de la grande distribution, d’Amazon à JustEat, qui pendant la période de lock-out ont augmenté leurs profits de manière scandaleuse, au détriment des activités commerciales normales, car ce livre que nous achetions à la librairie du coin doivent maintenant être commandés en ligne, avec le déjeuner, le toner d’imprimante et le détergent pour lave-vaisselle. 

Éducation

On sait que la nécessité d’endoctriner les jeunes générations ne pouvait pas exclure l’enseignement scolaire et universitaire de ce plan, aujourd’hui dispensé par «l’enseignement à distance» avec des conséquences psychologiques très graves pour les enfants et les jeunes. Cette opération jette aujourd’hui les bases pour assurer qu’un jour l’enseignement proposé via Internet puisse être unifié, en décidant quels enseignants sont autorisés à donner des cours et ce qu’ils doivent dire, et je ne serai pas surpris si bientôt cette forme d’éducation alignée comprendra bientôt un nombre de plus en plus restreint d’enseignants: un seul professeur d’histoire pour tous les étudiants d’une nation, avec un programme étroitement défini et contrôlé. Ce n’est pas une réalité lointaine, lorsque chaque élève est obligé de se connecter en ligne et ne peut plus utiliser d’enseignant dans sa propre école, qui a été contraint de prendre sa retraite ou retiré de l’enseignement parce qu’il ne se conforme pas aux ordres du pouvoir. Nous ne pouvons pas non plus être surpris si les nouveaux enseignants sont des hologrammes qui élaborent des algorithmes ou des intelligences artificielles dérangeantes qui endoctrinent des millions de jeunes dans la théorie du genre, la doctrine LGBT et toutes les aberrations morales que nous avons anticipées ces dernières années. 

Les promoteurs de la pandémie

On sait qui sont les théoriciens de la pandémie comme instrumentum regni , de

Bill Gates to George Soros, in a network of complicity of interests so vast and organized that any measure of opposition is practically impossible. Along with them, we find the most disturbing repertoire of so-called philanthropic organizations and lobbies of power, like the World Economic Forum with Klaus Schwab, the WHO and all of its national branches, the Trilateral Commission, the Bildeberg group, the Council for Inclusive Capitalism headed by Lady Lynn Forester de Rothschild under the spiritual direction of Bergoglio and, more generally, the phalanx of multinationals, banks, and groups of power that belong to this dome of conspirators. Do not be surprised if, in perfect coherence with their plans, the sects and world Satanist movements also mobilize, beginning with the Church of Satan that exalts abortion as a propitiatory ritual for the end of the pandemic, exactly as BigPharma requires pseudo-vaccines produced with aborted fetuses. 

La soumission de la hiérarchie catholique

Enfin, nous savons – et c’est certainement l’aspect le plus choquant – qu’une partie de la hiérarchie catholique est également présente dans ce plan, qui trouve en Jorge Mario Bergoglio un prédicateur obéissant du récit de la pandémie et le principal sponsor des vaccins, qui a n’hésite pas à les définir comme «un devoir moral», malgré les très graves préoccupations éthiques et religieuses qu’elles soulèvent. Bergoglio est même allé au point de se faire interviewer par le Vaticaniste Domenico Agasso, dans une conversation contenue dans un livre intitulé Dio e il mondo che verrà, de recommander aux masses l’administration du sérum génique et de fournir une approbation officielle et malheureuse de l’idéologie du mondialisme. Et depuis mars 2020, le Saint-Siège s’est montré parfaitement aligné sur le plan mondialiste en ordonnant la fermeture des églises et la suspension de la célébration et de l’administration des sacrements. Si cela n’avait pas vraiment eu lieu, et au contraire une forte condamnation de ce projet antihumain et antichristique s’était produite, les plus hauts niveaux de l’Église auraient eu du mal à accepter de soumettre les multitudes à des limitations absurdes de leurs libertés naturelles, au nom de non seulement un asservissement idéologique mais évidemment aussi économique et social. 

N’oublions pas qu’en contrepartie de la perte des fidèles dans les églises et de la réduction drastique des offrandes pour les conférences épiscopales qui en résulte, il doit nécessairement y avoir une forme alternative de financement qu’il ne nous faudra pas longtemps pour découvrir. Je pense que ni la Chine communiste, ni de Rothschild, ni Bill et Melinda Gates (qui, comme je l’ai appris d’une source faisant autorité, ont ouvert un compte à l’IOR, la Banque du Vatican), ni au réseau des partis démocratiques autoproclamés – le La gauche internationale – obéissant à l’idéologie mondialiste, est étrangère à cette opération. D’autre part, la Grande Réinitialisation envisage l’établissement d’une Religion Universelle œcuménique, écologique et malthusienne, qui voit en Bergoglio son leader naturel, comme l’a récemment reconnu la Maçonnerie. L’adoration de lapachamama au Vatican, l’accord d’Abu Dhabi, l’encyclique Fratelli tutti et le prochain sabbat d’Astana vont tous dans cette direction, complétant l’inexorable processus dissolutif de l’Église qui a commencé avec le Concile Vatican II.

DERNIERS ARTICLES

LA PANDÉMIE PLANIFIÉE EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ – DOCTEUR MCCULLOUGH DIT: « LES VACCINS COVID ONT DÉJÀ TUÉ JUSQU’A 50000 AMÉRICAINS »

Dans une entrevue extraordinaire la semaine dernière, le Dr Peter McCullough, le professeur américain de médecine et vice-chef de médecine interne à l’Université Baylor, a déclaré que le monde a été soumis à une forme de bioterrorisme, et que la suppression des premiers traitements pour Covid-19, comme l’hydroxychloroquine, « était étroitement lié au développement d’un vaccin ». LeLire la suite

12 MORTS DU COVID EN BELGIQUE: TOUS ÉTAIENT VACCINÉS

Source : infodujour.fr Par Infodujour Intrigante épidémie de Covid au sein de la maison de repos « Nos Tayons » à Nivelles en Belgique. Qui interroge les scientifiques. Par Jean-Michel Wendling . L’établissement belge a vu une vague de résidents infectés malgré une vaccination complète conduite avec double dose en janvier de cette année. Selon la directriceLire la suite

CEQUE JE SAIS ET CE QUE JE NE SAIS PAS SUR LE VIRUS SRAS-CoV-2

Après quinze mois de lecture, d’étude, d’observation et de recherche assidues, j’en suis arrivé à quelques conclusions sur ce qu’on appelle le COVID-19. Source : Centre de Recherche sur la Mondialisation Par Edward Curtin Je tiens à souligner que j’ai fait ce travail obsessionnel car il semblait si important. J’ai consulté des informations et des arguments surLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “CORONAVIRUS ET L’INSTAURATION DU ROYAUME DE L’ANTÉCHRIST: VACCIN ET GRANDE RÉINITIALISATION

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :