DOSSIERS

VACCINATION FORCÉE : UNE PROPAGANDE UN PEU DOUTEUSE

La propagande émotionnelle quasi pornographique du gouvernement pour la campagne vaccinale commence à devenir grotesque.

par h16

Voilà, tout se déroule comme prévu, c’est-à-dire mal : alors qu’en début d’année, le gouvernement peinait comme un charlot à trouver des doses de vaccin, qu’il devait les payer fort cher et dans l’urgence après avoir peigné la girafe pendant des mois durant, le voilà qui peine à présent comme un charlot à les écouler.

Heureusement, le gouvernement a plus d’un tour dans son tonneau des Danaïdes sac pour régler rapidement le petit souci avec le brio qu’on lui connaît, ce qui ne manque pas de déclencher une hilarité modérée chez le contribuable qui paye pour ce spectacle.

C’est ainsi qu’une partie du spectacle se déroulera… à Disneyland, avec l’ouverture d’un vaccinodrome au sein du centre de conventions qui accueille habituellement des événements professionnels.

Si l’on peut saluer l’utilisation judicieuse par le gouvernement des moyens disponibles, on ne peut s’empêcher de trouver l’emplacement un peu particulier, le mélange « rêves d’enfants » et « picouses à gogo » laissant symboliquement songeur.

Le Monsieur Loyal du spectacle (nom d’autant plus drôle qu’il est fort mal porté par Olivier Véran) nous gratifie par exemple de discours ciselés permettant de faire une retape un peu grasse composée à 10 % de statistiques, à 40 % de mouvements de mentons et 50 % d’émotion pure avec laquelle on peut – par le truchement pratique des ondes radios – manipuler le bulbe cervical de la ménagère de moins de 50 ans.

Pour le minustre de la Santé, pas de doute : il faut absolument aller se faire vacciner tant cette distribution de picouses est une bénédiction et surtout que les vaccins ne comportent qu’un risque infime de provoquer des effets désagréables. Pour lui,

Ce risque, si vous traversez l’Atlantique en avion, il est cinquante fois plus élevé que si vous vous faites vacciner par AstraZeneca.

Ceci est bel et bon, mais il n’en reste pas moins que cette comparaison délicate tente de faire oublier que comme prendre l’avion, la vaccination doit toujours rester un acte non obligatoire et, surtout, dont l’évaluation des risques est strictement personnelle.

Ce risque est apprécié par chacun en fonction non pas de statistiques, mais d’un vécu, d’une expérience, de son propre passif médical et absolument aucun ministre ne pourra remplacer ses émotions et ses impressions statistiques par celle de l’individu concerné.

C’est peut-être regrettable, mais c’est ainsi et c’est aussi pour cela que certains refuseront toujours de prendre un avion, quoi qu’on puisse penser des statistiques pourtant excellentes de ce moyen de transport, notamment en comparaison avec la marche à pied… laquelle, bien que dangereuse, est plus souvent choisie pour aller faire ses courses que prendre l’avion (eh oui, si Véran sait faire des comparaisons boiteuses, tout le monde le peut).

Pour Véran, le fait de recourir à des statistiques et des comparaisons ne camoufle pas que c’est bien lui qui a décidé d’arrêter la distribution de ce vaccin en cours de route pour la reprendre ensuite, que c’est aussi lui qui en a limité la distribution aux plus de 55 ans, et que l’accumulation de ces messages confus et contradictoires, en quelques semaines, rend ses petits tours de pistes émotionnels ridicules et le font passer pour un vendeur de tapis (pas doué).

Si la retape gouvernementale s’arrêtait là, ce serait probablement supportable puisqu’elle se situe aux mêmes rangs de niaiseries et d’absurdités que ce que nous subissons depuis plus d’un an maintenant à ce sujet. Malheureusement, d’autres membres du gouvernement s’y sont mis aussi.

Par ailleurs, il aurait été inconcevable que l’ex-ministre de la Santé Roselyne Bachelot, devenue depuis ministre de la Culture (sans doute pour la récompenser de ses sur-performances radiotélévisées) et ayant elle-même contracté la maladie, ne s’épanche pas dans la presse pour y raconter son aventure médicale.

Celle qui fut en charge de la pandémie de H1N1 à la fin des années 2000 a en effet récemment contracté la covid, s’est retrouvée sous oxygène pendant quelques jours, et, une fois remise, s’en est ouvert à l’une de ces chaînes d’actualité pour y expliquer toute l’horreur de sa situation.

Et si l’on peut se rassurer en notant qu’elle s’en est finalement sortie, on ne peut que remarquer l’affichage grandiloquent, impudique et volontiers excessif de l’émotionnel et l’insistance que la ministre et les médias déploient autour d’elle : l’émotion fait vendre (des émissions, des programmes politiques… des vaccins), l’émotion fait passer des messages (la situation est très grave, vite, vite, vaccinons tout le monde, quoi qu’il en coûte, endettons l’État, ça va bien se passer et le jeu en vaut la chandelle, si l’on ne confine pas, on va tous mourir) et l’émotion n’est pas mauvaise conseillère, voyons, qu’allez-vous imaginer là.

Bien évidemment, le spectateur avec un tant soit peu de recul comprend tout l’aspect artificiel de cette émotion violemment jetée à sa face pour donner un vernis de légitimité aux gesticulations gouvernementales qui se sont succédé depuis un an. Au-delà de cette émotion, rien d’autre que de l’improvisation, aucun raisonnement, aucune préparation, aucune tentative de planification ; juste une suite de réactions, elles aussi purement émotionnelles et dans le cas du gouvernement exclusivement construites sur la sauvegarde active de leurs petites miches et rien d’autre.

Illustrant à la fois ces derniers points et l’absence totale de scrupule de nos dirigeants, le pompon du ridicule est atteint lorsqu’avec un culot que seul les cuistres et les imbéciles peuvent déployer lorsqu’ils ont chopé un considérable melon sans personne pour les recadrer, le Premier ministre Castex tente de faire vacciner une ancienne célébrité à des fins même pas cachées de pure communication : selon le Canard Enchaîné, avec toute la classe et la délicatesse qui sied aux butors grossiers du gouvernement, Matignon aurait chargé le service d’information du gouvernement (SIG) de proposer un plan de communication pour inciter les plus de 55 ans à recevoir leur première dose, plan notamment construit sur la vaccination de célébrités dont un premier nom, suggéré par Castex, aurait été celui de Sheila. Dans ce plan subtil, on notera que Sheila n’a pas son mot à dire : reléguée au rang de potiche pratique, elle ira bien se faire picouser pour la bonne cause et voilà tout.

Ce qui devait arriver arriva évidemment : l’intéressée, outrée, a bien logiquement envoyé Castex paître, ce dernier n’étant finalement bon qu’à mâchonner du foin.

À ce point de nullité, on doit se demander pourquoi ce gouvernement lance cette propagande ridicule dégoulinante d’émotions mal encadrées et baignée de moraline douteuse.

En effet, si les risques inhérents à la maladie sont à ce point importants, si les bénéfices du vaccin sont à ce point évidents, il n’y a pas besoin de propagande. Un vaccin à la fois très fiable et très peu dangereux n’aura aucun mal à convaincre les populations à risques de se vacciner, ce qui, assez rapidement, modifie nettement la situation sanitaire du pays.

Mais en pratique, le gouvernement joue ici sa seule carte : après avoir systématiquement éliminé toute possibilité aux individus de gérer leur santé eux-mêmes, et conscient qu’on ne pourra pas confiner la population indéfiniment, il a absolument tout parié sur la vaccination de la population, seule planche de salut pour diminuer les vexations idiotes qu’il a pourtant été seul à imposer au peuple.

Malheureusement, l’empilement de ses maladresses, compromissions, revirements et grotesqueries qu’il a enchaînées depuis un an rend tout son discours bancal, confus et immédiatement suspect.

Depuis le début de l’épidémie, l’État a systématiquement considéré les Français comme des mammifères mous et stupides tout justes bons à produire des impôts et payer des amendes le cas échéant. Il commence à présent à payer ce manque cruel de discernement, son absence de confiance et son dirigisme liberticide et il est probable que la facture n’a pas fini de s’alourdir.

Chère lectrice, cher lecteur,
Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias :

  • Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
  • Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
  • Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Toute la Rédaction JEMINFORMETV.COM vous remercie.

Par virement bancaire

N26 BANK GMBH
Code SWIFT NTSBDEB1XXX
DE06 1001 1001 2628 1540 81

DERNIERS ARTICLES

LES TERRIFIANTES VÉRITÉS SUR LES VACCINS COVID À ARNm: LE CRÉATEUR DE LA VACCINATION ARN PASSE AUX AVEUX

Pour éviter de se faire taper dessus car souvent les titres sont accrocheurs et un peu inexacts. Malone est le créateur d’injections à ARN pour soigner certaines maladies (cancers etc…) pas spécialement pour prévenir une maladie rôle attribué dans le langage commun à ce qu’on appelle “vaccins”.Et c’est pour cela qu’il avait alerté les autoritésLire la suite

LE VARIANT DELTA EN CHIFFRES

par Gérard Maudrux. Qu’en est-il de ce variant, dont on nous dit qu’il est plus contagieux, plus ou moins méchant, ne touchant que les non vaccinés, ou autant les vaccinés que les non vaccinés ? 1 000 fois plus contagieux selon notre ministre qui prend de plus en plus l’habitude de citer des chiffres qui neLire la suite

COVID-19 EN FRANCE: IL BRÛLE SON PASS SANITAIRE

Réveillez-vous pour l’honneur et l’avenir des générations futures. Si rien n’est fait votre liberté ne sera plus qu’un lointain souvenir. Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenonsLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “VACCINATION FORCÉE : UNE PROPAGANDE UN PEU DOUTEUSE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :