DOSSIERS

COVID19: UN VACCIN, UNE SERINGUE ET DES MILLIONS DE MORTS

J’ai appris beaucoup de choses au cours des douze derniers mois, mais la seule chose que j’ai apprise avec certitude est qu’il y a beaucoup plus de lob dotterels, joltheads et lobcocks que je n’aurais cru possible.

Il y a, me semble-t-il, beaucoup de personnes vraiment perverses dans le monde, bien sûr – celles comme Bill Gates et Schwab, l’homme avec moins de cerveau qu’un coton-tige. Je savais pour eux – ils se cachent à peine.

Source: Vernon Coleman

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

Mais c’est le nombre de lob dotterels, joltheads et lobcocks qui m’a étonné.

Ce sont les crânes engourdis qui portent leurs masques (qui font tout leur possible pour acheter et porter des jolis colorés, et pensant sincèrement qu’ils ont l’air bien en eux) et ce sont les imbéciles qui font la queue pour avoir un jab expérimental qu’ils ne font pas t besoin et qui ne fera pas ce qu’ils pensent que cela fera.

Si vous n’êtes pas un fan du vocabulaire victorien, au fait, le mot plus moderne «dickhead» fera tout aussi bien que tous ceux que j’ai utilisés plus tôt.

L’essentiel est que quiconque porte un masque et possède l’un des jabs covid doit s’enfermer pour sa propre protection.

Et puis il y a les batteurs de jab: les célébrités qui sont si disposées à partager leurs vastes connaissances sur les questions médicales et leur certitude bruyante et ignorante que les jabs de covid-19 sont merveilleux, sûrs et efficaces.

Il semble que tout le monde, de la reine à Lenny Henry et de l’archevêque de Canterbury à Dolly Parton, soit maintenant considéré comme un expert en coups et coups. Les experts médicaux Meghan et Mme Meghan aident à promouvoir les jabs bien que je sois surpris qu’ils aient trouvé le temps de remarquer que quelque chose se passait en dehors de leur salon. Je me demande si l’une de ces personnes sait que des enseignants récemment vaccinés dans une école aux États-Unis ont été informés qu’ils ne peuvent pas retourner à l’école tant que l’on n’en sait pas davantage sur les «  vaccins  » et que les essais cliniques sont terminés – ce sera en 2023.

Et, bien sûr, les influenceurs Internet à la recherche d’un peu de publicité gratuite ont sauté dans le train de jab.

Ils offrent avec brio et avec enthousiasme réconfort et réconfort, et en les écoutant tous, on pourrait penser que leur sagesse est le résultat d’années d’études et d’investigations. Ils aiment tellement le jab qu’ils en ont probablement tous un de chaque type.

Mais je doute que les célébrités qui sont occupées à promouvoir les vaccins en savent plus sur les vaccins que sur la chirurgie cérébrale. Je doute que l’un d’entre eux puisse retirer un appendice ou même une seringue pour une oreille bouchée. Combien de patients se sentiraient à l’aise après avoir entendu les mots « Voici Lenny Henry, il va effectuer votre chirurgie du cerveau aujourd’hui. » Ou « les Meghans opéreront sur vous cet après-midi. »

Non, je soupçonne que l’expertise médicale apparente des célébrités ne repose pas sur l’étude ou l’expérience mais sur une confiance plutôt naïve en ceux qui contrôlent les médias grand public et qui ont réussi à convaincre les innocents, les ignorants et les désespérément désireux que le covid-19 les coups sont sûrs, efficaces et nécessaires si nous voulons échapper au monde totalitaire dans lequel nous avons été poussés. Jour après jour, les journaux regorgent d’articles hystériques rédigés par des journalistes ignorants qui prétendent que les coups empêchent les gens de devenir covid et les empêchent de le répandre s’ils le font. Les piqûres de covid n’ont jamais été testées pour voir si elles offraient une immunité ou empêchaient la transmission et pourtant les mensonges continuent à venir.

Et si vous cherchez une preuve rapide qu’il se passe quelque chose de très louche, je vous offrirais ceci: bien que les célébrités soient encouragées à partager leur point de vue sur le covid-19 et le programme de vaccination, les gens qui sont indépendants et qui connaissent le la vérité est interdite de s’exprimer.

C’est sûrement un peu plus qu’étrange que la BBC, par exemple, soit heureuse de promouvoir les points de vue de personnes qui en savent autant sur le piquage que moi sur l’alpinisme ou le macramé mais se vante de refuser de donner du temps ou de l’espace à des experts médicaux qualifiés qui remettent en question les promesses faites, doutent de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins et réclament constamment une chance de débattre de l’ensemble de la question en public. Il n’y a personne qui travaille pour la BBC dont les opinions valent un de ces petits sacs en plastique pleins de doggy-doo. On me dit que sous la direction de Mme Spring, leur version du Witch-Finder General, tout le personnel de reportage de la BBC a récemment été invité à concevoir une nouvelle tasse à boire pour la cantine. Ils ont fait un beau travail sauf qu’ils ont mis la poignée à l’intérieur.

De plus, les experts indépendants ne sont pas seulement réduits au silence et se voient refuser toute possibilité de faire connaître leurs points de vue, ils sont également diabolisés, méprisés et menti sur une base régulière. Jetez un œil à la vidéo que j’ai faite sur la façon dont Wikipédia a utilisé les mensonges et les distorsions pour me discréditer, me faire du mal et empêcher les gens d’écouter la vérité.

Je viens d’être expulsé de la Royal Society of Arts en raison de mes opinions et de ma récente participation au programme Panorama de la BBC. C’est ce qu’ils ont dit. Mes opinions et mon implication dans le programme de panorama de la BBC.

Le programme Panorama était, bien sûr, le programme déséquilibré et biaisé où j’ai été attaqué pour avoir dit la vérité mais pas invité en studio pour débattre parce que la BBC, qui aime se décrire comme une organisation de presse, est en fait connue dans le monde civilisé. cercles où j’aime me déplacer en tant qu’unité de propagande pour les fous derrière la réinitialisation globale. La BBC, rappelez-vous, se vante de ne jamais donner de temps d’antenne à ceux qui remettent en question la vaccination «s’ils ont raison ou tort». Une approche à peine équilibrée.

En ce qui concerne le RSA, les mots écrasant la liberté d’expression et ignorant les principes d’un procès équitable viennent à l’esprit, tout comme les mots fanatiques et bornés et, à mon avis, manifestant le genre d’intolérance généralement associée au fascisme.

Les demi-esprits cryptorchides aimeraient sans doute maintenant me rejeter pour les avoir liés au fascisme, mais ils ne le peuvent pas parce qu’ils m’ont déjà rejeté pour avoir dit la vérité et avec ce niveau d’intolérance affiché, ils me semblent implorer être associé à Staline, Mussolini et toutes les forces répressives sans instruction de l’histoire. Me critiquer pour avoir été diabolisé sur Panorama, c’est comme critiquer quelqu’un pour avoir été frappé par la foudre ou, plus exactement, avoir été agressé.

Je ne donne pas l’impression qu’ils m’ont expulsé, mais c’est un bon exemple de la façon dont la vérité est supprimée et les diseurs de vérité sont diabolisés et exilés et comment des choses démodées comme les faits et le débat médical sont opprimés. Pas de procès, pas de discussion, pas d’appel à ma connaissance.

Tout ce que je vous dis est vrai. Et je souhaite que ce ne soit pas le cas.

Le RSA fournit un bon exemple de la façon dont les partisans de Gates, Schwab, Blair et autres tentent d’écraser toute opposition.

J’écris sur les vaccins depuis cinq décennies. Mon livre sur les vaccins et la vaccination était le livre le plus vendu sur le sujet jusqu’à ce qu’il soit impitoyablement saccagé par des gens qui n’avaient pas pris la peine de le lire. Et pourtant, au cours des douze derniers mois, on m’a refusé l’accès à tous les médias grand public.

Cela devrait sûrement donner, même aux supporters les plus dévoués et les plus enthousiastes, des raisons de se demander ce qui se passe.

Et naturellement, bien sûr, ils refusent également de débattre des questions relatives à la covid-19. Des médecins et des scientifiques indépendants ont été réduits au silence, diabolisés et leurs opinions supprimées.

Depuis le début de 2020, j’ai mis au défi à plusieurs reprises Vallance et Whitty, le directeur scientifique et médecin en chef du Royaume-Uni et les modernes Scylla et Charybdis du Royaume-Uni, de débattre de toute la question avec moi, en direct à la télévision. Naturellement, le silence a été assourdissant. Ils apparaissent à la télévision presque tous les jours mais semblent timides à l’idée de partager un studio avec un vieil homme assis sur une chaise.

Le refus des médias traditionnels de laisser du temps ou de l’espace aux experts indépendants qui remettent en question le mythe de la vaccination est une grande préoccupation – une préoccupation qui, comme je l’ai dit, devrait sûrement susciter la confusion et le doute. (Quand j’en ai parlé à un médecin principal de l’hôpital l’autre jour, il m’a rassuré que la BBC et la LBC avaient diffusé de nombreuses discussions équilibrées et ne pouvaient être dissuadées de cette vue étrange.)

Il y a d’énormes questions auxquelles il faut répondre, mais aucune des questions n’est posée. Pour commencer, les personnes qui ont reçu le jab d’ARNm seront-elles encore entièrement humaines? Dans quelle mesure pouvez-vous changer l’ADN d’une créature sans affecter sa classification? Et, rappelez-vous, le jury semble toujours savoir à quel point ces injections pourraient modifier l’ADN humain. Un employé d’une société pharmaceutique aurait récemment décrit les vaccins à ARNm comme «piratant le logiciel de la vie et installant un nouveau système d’exploitation».

Je suis content du logiciel de la vie que Dieu a eu la gentillesse de me donner, merci, et je ne veux pas qu’un nouveau système d’exploitation me soit imposé par Madge Hancock et Doris Johnson.

Ajoutez-y le problème très réel de l’amorçage pathogène, dont je n’ai pas encore vu discuter dans les médias grand public et les difficultés potentielles auto-imposées des crédules seront sans fin.

Mais il y a un autre énorme problème avec l’enthousiasme sauvage des passionnés de vaccins et des promoteurs célèbres: la source de leurs informations.

Comment la reine, l’archevêque de Canterbury, Dolly Parton, Lenny Henry et autres savent-ils que les jabs covid-19 sont sûrs et efficaces?

Eh bien, à moins qu’ils n’aient tous caché leurs lumières sous des boisseaux et effectué des recherches originales, je suppose que leurs informations proviennent de plusieurs sources: le gouvernement, les médias, les sociétés pharmaceutiques et la profession médicale.

Au cours des derniers mois, j’ai été étonné de la façon dont les politiciens et les journalistes ont célébré les sociétés pharmaceutiques productrices de vaccins et leurs dirigeants.

Je soupçonne maintenant plutôt que les chevaliers et les pairies seront largement diffusés dans la prochaine liste des honneurs. Après tout, Vallance, l’ancien dirigeant de GSK, a un titre de chevalier, tout comme «Anal» Schwab (alias Dr Strangelove) du Forum économique mondial.

Tout bien considéré, cela ne me surprendrait pas d’apprendre que le Dr Crippen avait été déterré et nommé à titre posthume conseiller pour les questions de santé. Pourquoi pas? Il possède tous les attributs requis.

Mais quiconque fait confiance au jab covid-19 et à ses promoteurs est fou. Qu’est-il arrivé au vieux principe de «faire confiance mais vérifier»?

Quiconque sait quelque chose sur les principales sociétés pharmaceutiques du monde serait moins enthousiaste à l’idée de prendre parole sur quoi que ce soit.

Ainsi, au Royaume-Uni, Pfizer a été condamné à une amende de 84,2 millions de livres sterling pour avoir surfacturé le NHS de 2600% et aux États-Unis, Pfizer a été condamné à une amende de 2,3 milliards de dollars pour promotion abusive de médicaments et paiement de ristournes aux médecins.

J’ai déjà détaillé ces amendes, mais elles valent la peine d’être revues.

Regardez AstraZeneca.

En 2014, AstraZeneca a accepté de payer 110 millions de dollars pour régler deux poursuites intentées par l’État du Texas, affirmant avoir commercialisé frauduleusement deux médicaments. Le procureur général du Texas, lorsqu’il a annoncé les règlements, a déclaré que les actions présumées de la société étaient «particulièrement troublantes car le bien-être des enfants et l’intégrité du système hospitalier d’État étaient menacés».

AstraZeneca a déclaré avoir nié tout acte répréhensible. Il a donc déboursé 110 millions de dollars pour n’avoir rien fait de mal, ce qui était généreux.

Ce n’était pas le seul petit problème pour AstraZeneca.

L’entreprise a dû débourser 350 millions de dollars pour résoudre 23 000 poursuites.

La société a également été accusée de marketing illégal, y compris des données corrompues dans des études de commercialisation d’un médicament auprès d’enfants, un scandale sexuel et un essai clinique mal mené qui aurait pu compromettre la sécurité des patients et la fiabilité des données.

L’étude de ce médicament a été financée par AstraZeneca et comprenait à l’origine 30 enfants – ce n’est d’ailleurs pas particulièrement petit pour un essai sur un médicament – mais seuls huit enfants ont terminé l’essai et le chercheur qui a mené l’essai a conclu qu’il n’était pas concluant. Le chercheur a reçu au moins 238 000 $ en honoraires de consultation et en frais de déplacement.

Cependant, l’étude a été publiée de toute façon et a conduit à une recommandation nationale selon laquelle le médicament devrait être utilisé comme le principal choix pour les enfants.

D’autres études qui ont montré qu’un médicament produisait des résultats nocifs n’ont jamais été publiées et ont été dissimulées. Un e-mail de l’entreprise a révélé: «  Jusqu’à présent, nous avons enterré les procès 15,31,56. Le plus gros problème est de savoir comment affronter le monde extérieur quand ils commencent à nous critiquer pour avoir supprimé des données.

Après des années d’enquêtes, Astra Zeneca a payé une amende de 520 millions de dollars aux États-Unis et 647 millions de dollars pour régler des poursuites internationales.

En 2014, il y a eu un autre scandale. Après un essai qualifié de bâclé, qui a entraîné l’abandon d’un tiers des participants en raison d’effets secondaires, les résultats publiés dans l’American Journal of Psychiatry ont montré que le médicament était un traitement prometteur.

Ensuite, il y a GlaxoSmithKline, connu de ses ennemis sous le nom de GSK.

GSK est l’une des plus grandes sociétés pharmaceutiques au monde et, à mon avis, si elle fabriquait des grille-pain, vous ne leur achèteriez jamais de grille-pain.

En 2014, par exemple, GSK a été condamnée à une amende de 490 millions de dollars par la Chine après qu’un tribunal chinois l’a déclarée coupable de corruption.

Le tribunal a condamné l’ancien chef des opérations chinoises de GSK à une peine de prison avec sursis et a également condamné d’autres dirigeants à des peines de prison avec sursis.

En 2006, GSK a versé 160 millions de dollars pour les réclamations faites par des patients devenus toxicomanes.

En 2009, GSK a versé 2,5 millions de dollars à la famille d’un enfant de trois ans né avec de graves malformations cardiaques. Et au Canada, une fillette de cinq ans est décédée cinq jours après un vaccin contre la grippe H1N1 et ses parents ont poursuivi GSK pour 4,2 millions de dollars. L’avocat des parents a allégué que le médicament avait été sorti rapidement et sans tests appropriés, le gouvernement fédéral ayant exercé une pression intense sur les Canadiens pour qu’ils se font vacciner.

En 2010, GSK a versé 1,14 milliard de dollars en raison de réclamations concernant un médicament appelé Paxil. Et ils ont réglé des poursuites pour un médicament appelé Avandia pour 500 millions de dollars.

En 2011, GSK a payé 250 millions de dollars pour régler 5 500 réclamations pour décès et blessures et a mis de côté 6,4 milliards de dollars pour de futurs procès et règlements concernant le médicament Avandia.

En 2016, GSK a versé 6,2 millions de dollars au Canada.

En 2017, GSK a été condamnée à verser 3 millions de dollars à une veuve.

En 2018, GSK a fait face à 445 poursuites pour un médicament appelé Zofran.

En 2012, GSK a plaidé coupable d’infractions pénales fédérales, notamment une mauvaise image de marque de deux antidépresseurs et le défaut de rapporter des données de sécurité sur un médicament contre le diabète à la FDA en Amérique. La société a admis avoir fait la promotion illégale de Paxil pour le traitement de la dépression chez les enfants et a accepté de payer une amende de 3 milliards de dollars. Il s’agissait du plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé de l’histoire des États-Unis. GSK a également conclu un accord civil connexe avec le ministère américain de la Justice. L’amende de 3 milliards de dollars comprenait également les sanctions civiles pour commercialisation abusive d’une demi-douzaine d’autres médicaments.

Il y a quelques autres choses que vous devez savoir sur GSK, qui aide apparemment à rassembler 60 millions de doses du nouveau vaccin Novavax dans sa célèbre usine de Barnard Castle.

Premièrement, GSK est l’une des sociétés de vaccins les plus rémunératrices au monde. Et en 2010, des cas de narcolepsie ont été signalés en Suède et en Finlande chez des enfants vaccinés contre la grippe porcine H1N1. Il est rapporté que tous les problèmes de sécurité n’ont pas été rendus publics. J’ai vu un rapport indiquant qu’en décembre 2009, pour chaque million de doses de vaccin administrées, environ 76 cas d’événements indésirables graves avaient été signalés, bien que cela n’ait pas été rendu public. Un article publié dans le British Medical Journal en 2018 a rapporté que GSK avait déclaré que «  des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer le rôle que Pandemrix a pu jouer dans le développement de la narcolepsie parmi les personnes impliquées  ».

L’auteur de l’article du BMJ a commenté: «  Aujourd’hui, huit ans après l’épidémie, de nouvelles informations émergent de l’un des procès qui, des mois avant que les cas de narcolepsie ne soient signalés, le fabricant et les responsables de la santé publique étaient au courant d’autres événements indésirables graves enregistrés. par rapport à Pandemrix. ‘

Deuxièmement, Sir Patrick Vallance, est le conseiller scientifique en chef au Royaume-Uni et, je suppose, un personnage clé dans le traitement du coronavirus au Royaume-Uni et des projets de vaccin. Vallance a travaillé pour GSK entre 2006 et 2018. Au moment où il a quitté GSK, il était membre du conseil d’administration et de l’équipe de direction de l’entreprise. Toutes les amendes et ainsi de suite que j’ai énumérées ont eu lieu alors que Vallance travaillait en tant que cadre supérieur chez GSK.

Ces injections expérimentales sont actuellement testées sur de jeunes enfants et même des nourrissons. Pourquoi autorisons-nous cette folie?

On dit que les enfants au Royaume-Uni commenceront à recevoir leurs coups en août et la plupart des mères se disent enthousiastes à ce sujet.

Cependant, les compagnies d’assurance maladie et vie ont déclaré qu’elles ne paieraient pas les décès et les blessures causés par les injections de covid-19 parce qu’elles étaient expérimentales. Pour une fois, je ne leur en veux pas. Et, comme je l’ai dit plus tôt, on a apparemment dit à certains enseignants vaccinés de ne pas retourner travailler.

Le mot «expérimental» ne concerne-t-il plus personne? Personne ne se souvient du syndrome de la guerre du Golfe? Combien de soldats ont été tués par le vaccin contre l’anthrax? Toute critique des vaccins et de la vaccination est rejetée comme une rumeur, une spéculation et une coïncidence.

La société pharmaceutique Johnson and Johnson a été associée à des essais cliniques sur des nouveau-nés, des nourrissons et des femmes enceintes. J’ai vraiment du mal à croire que cela se produit. Pourtant, il ne fait aucun doute que la BBC et le reste des médias pourris seront enthousiastes et oublieront de mentionner que J&J a dû mettre de côté 3,9 milliards de dollars après des poursuites judiciaires liées à la flagellation de la poudre pour bébé contaminée à l’amiante.

Et puis il y a eu 8 milliards de dollars de dommages-intérêts punitifs en 2019 après que la société n’ait pas averti qu’un de ses médicaments pouvait entraîner une croissance mammaire chez les garçons. Et 2,2 milliards de dollars d’amendes civiles et pénales pour le même médicament. Et un énorme jugement de plusieurs millions après que la société ait joué un rôle dans la crise de l’opioïde.

J&J n’a toujours pas à s’inquiéter maintenant. Les particuliers ne peuvent pas poursuivre les fabricants de vaccins covid-19 en cas de problème.

Naturellement, la Medicines Health Regulatory Authority et Public Health England sont toutes deux d’accord avec le gouvernement britannique et insistent sur le fait qu’il n’y a pas eu d’événements indésirables à noter avec les injections de covid.

Je ne suis pas surpris. Les deux organisations ont reçu d’énormes sommes d’argent de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui détient une participation considérable dans les fabricants de vaccins.

Avez-vous remarqué combien de coïncidences étonnantes il y a ces jours-ci? Des milliers de personnes meurent peu de temps après avoir reçu le coup et elles sont toutes qualifiées de mort par hasard. Il y a une pandémie de coïncidences.

Bill et Melinda seront sans aucun doute ravis d’apprendre que Pfizer prévoit de générer 15 milliards de dollars, soit un quart de son chiffre d’affaires total, grâce aux ventes de son jab covid-19. De plus, Pfizer dit s’attendre à ce qu’il y ait un besoin durable d’injections de covid-19 pour lutter contre les nouvelles variantes et stimuler les réponses immunitaires en déclin.

La Fondation Bill et Melinda Gates a également des liens financiers avec Moderna, bien sûr. Et cela devrait conduire à plus de profits. La société pense que les ventes atteindront près de 19 milliards de dollars en 2021 (en 2019, avant le covid, Moderna a fait une perte.)

Le patron d’AstraZeneca a reçu 15,4 millions de livres sterling en 2020 (ou plus de 13 millions de livres sterling en bonus) mais il n’a pas besoin d’être trop déçu car la société a annoncé qu’il serait payé plus à l’avenir. On me dit qu’il y a des gens à la BBC qui ne gagnent pas autant, bien que la plupart des députés semblent gagner tellement avec les masques de flagellation, les gants et le désinfectant qu’ils ne se pencheraient pas pour ramasser 15 millions de livres sterling.

Et puis il y a les médecins généralistes – tous ces médecins gentils et enthousiastes qui piquent avec joie tous ceux qui resteront immobiles.

Depuis des décennies, je documente la façon dont l’industrie pharmaceutique a acheté la profession médicale – et en conséquence, je me suis fait des ennemis en haut lieu. Mon premier livre, The Medicine Men, publié en 1975, portait sur la manière dont l’industrie pharmaceutique contrôle l’établissement médical.

Les grands fabricants de vaccins distribuent, bien entendu, toujours des sommes énormes pour persuader les médecins de prescrire leurs produits. De nombreux médecins perçoivent des honoraires élevés pour prendre la parole lors de conférences ou pour mettre leur nom dans des articles de revues et de magazines.

Mais les pots-de-vin et la corruption traditionnels ne sont pas le seul problème aujourd’hui.

Les médecins généralistes du Royaume-Uni reçoivent environ 12,58 £ pour chaque injection de covid-19 (c’est le double du taux habituel pour une vaccination – vraisemblablement pour acheter des dissidents) et comme deux injections sont souvent recommandées, c’est 25 £ plus 30 £ supplémentaires si le vaccin a à donner à quelqu’un dans une maison de soins.

Alors, calculez-le par vous-même.

Le médecin généraliste moyen a 2000 à 3000 patients et donc, s’ils donnent 2000 double-jabs, c’est 50000 £ sur le compte bancaire de chaque médecin.

De plus, des rappels sont déjà prévus pour l’automne et je ne doute pas que les injections devront être répétées plusieurs fois par an. Donc, cela pourrait être un bonus de 100 000 £ à 150 000 £ par an pour garder le silence sur tous les soupçons, réserves et effets secondaires.

Oh, et la plupart des médecins n’auront pas à faire l’injection. Les infirmières et les aides-soignants (largement payés par le NHS) feront le travail proprement dit.

Donc, maintenant vous pouvez arrêter de vous demander pourquoi les médecins ne parlent pas et ne protestent pas contre tout cet enthousiasme déplacé pour les coups expérimentaux et totalement inutiles. Soit ils sont stupides, soit ils aiment peut-être l’argent plus qu’ils n’aiment leurs patients.

Le corps médical, comme les médias, a été acheté et très bien payé pour son silence. Ceux d’entre nous qui disent la vérité, par contre, ont été sans cesse menti et n’ont absolument aucune chance de débattre de la vérité avec les menteurs et les trompeurs.

Comme pour tout le reste du canular covid-19, tout est question de pouvoir et d’argent.

Pouvoir et argent. L’argent et le pouvoir.

Et il est important de se rappeler que même s’ils ont tout l’argent, l’essentiel est que si nous l’utilisons correctement, nous avons tout le pouvoir.

Chère lectrice, cher lecteur,
Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias :

  • Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
  • Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
  • Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Toute la Rédaction JEMINFORMETV.COM vous remercie.

Par virement bancaire

N26 BANK GMBH
Code SWIFT NTSBDEB1XXX
DE06 1001 1001 2628 1540 81

DERNIERS ARTICLES

LE DOCTEUR JOSEPH MERCOLA SONNE L’ALARME AU SUJET DES VACCINS ET C’EST TERRIFIANT

par Jacques Henry. La protéine spike du coronavirus qui sert à ce dernier pour s’accrocher aux cellules épithéliales a été utilisée sous la forme de son ARN messager pour immuniser les personnes d’abord à risque, essentiellement les personnes âgées, puis l’ensemble de la population jusqu’aux enfants dès l’âge de 12 ans. Seules les femmes enceintesLire la suite

ARRÊT DES ESSAIS HYDROXYCHLOROQUINE: CE QUE RÉVÈLENT LES ARCHIVES

Quand on apprend que la souveraineté sanitaire des Français repose sur une étude britannique qui n’a pas été vérifiée ni validée par les autorités sanitaires… L’accès aux documents administratifs : un parcours du combattant Alors qu’aux États-Unis, plus de 5 000 pages d’emails du Pr Fauci ont été obtenus et publiés sur Internet au travers d’une demande FOIALire la suite

VACCINOBIDE BELGE: UNE MAISON DE RETRAITE DÉCIMÉE

par Covidémence. Une enquête épidémiologique très fouillée est actuellement menée dans la maison de repos « Nos Tayons » à Nivelles. Ah bon ? Mais pourquoi ? Une ca-tas-tro-phe ! La moitié des 121 résident a été infectée ! « Douze résidents sont morts en quelques jours, alors qu’ils avaient été vaccinés. Quatre autres personnes sont toujours hospitalisées » (source RTBF). 12Lire la suite

COVID-19: LE VOILE COMMENCE À SE DÉCHIRER

par Charles André. Afin que le feuilleton Covid-19 ne s’étiole pas et puisse nous offrir une troisième saison plus dramaturgique que les deux précédentes, l’exécutif a mandaté le professeur Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, pour tenir les assiettes au chaud. Celui-ci s’est donc invité dans la matinale de RTL, mardi dernier 8 juin. Pour quelle annonce majeure ?Lire la suite

LA PSYCHOLOGIE INQUIÉTANTE DERRIÈRE LE VACCIN COVID: HYPNOSE DE MASSE ET CULTE DU SUICIDE

Le culte mondial du suicide par vaccin est bien réel, et c’est un produit de l’hypnose de masse combinée à un désir généralisé d’auto-annihilation. Poussés jusqu’à la folie par la culture folle et le terrorisme psychologique des médias grand public, de nombreuses personnes cherchent maintenant, consciemment ou inconsciemment, à mettre fin à leurs propres viesLire la suite

COVID19: DES COMPOSANTS MAGNÉTIQUES DANS LES VACCINS À ARNm

Le magnétisme ajouté intentionnellement au ” vaccin ” lui permet de forcer sa diffusion dans l’ensemble du corps (et donc dans tous les organes). Partout, dans le monde, sont évoqués ces champs magnétiques “SPION” liés aux vaccins anticovid (au moins à certains d’entre eux, dont Moderna et Pfizer, semble-t-il). DERNIERS ARTICLES

ASTRAZENECA ANNONCE QUE SON TRAITEMENT ANTI-COVID EST INEFFICACE

[Illustration : Vue générale des bureaux du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca à Macclesfield, au nord-ouest de l’Angleterre. − Andrew YATES / AFP] Source : LCI via qactus.fr Par La rédaction de LCI Nouveau revers pour AstraZeneca. Après que de nombreux pays se sont partiellement ou totalement détournés de son vaccin anti-covid, le groupe pharmaceutique anglo-suédois a annoncé ce mardi que le traitementLire la suite

VACCIN ANTI-COVID19: DU POISON DANS LE CORPS

Premier cas d’étude post-mortem d’un patient vacciné contre le SRAS-CoV-2 : « ARN viral trouvé dans chaque organe du corps » La toute première autopsie d’une personne vaccinée contre le COVID-19, qui a été testée négative 18 jours plus tard lors de son admission à l’hôpital, mais 24 jours après le vaccin, a révélé que l’ARN viralLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “COVID19: UN VACCIN, UNE SERINGUE ET DES MILLIONS DE MORTS

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :