DOSSIERS

COVID19: UN COMPLOT BIEN ORCHESTRÉ

Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste.

Début 2020, la thèse d’un accident de laboratoire à l’origine du Covid-19 était taxée de complotiste par les scientifiques et la presse. Un an et demi plus tard, ces mêmes experts, jusqu’au directeur de l’OMS, suivis par les mêmes médias admettent l’éventualité de cette hypothèse. Brice Perrier, journaliste d’investigation, décrypte ce revirement.

Fin avril, Le Monde relayait une lettre ouverte portant la signature d’une trentaine de scientifiques de renom. Les experts y interpellaient le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les «zones d’ombre» du rapport conjoint OMS-Chine portant sur les origines du Covid-19. Un rapport rendu au mois de mars dernier qui jugeait la thèse zoonotique (transmission de l’homme à l’animal) comme la plus probable. 

Dans la missive, déjà précédée par deux du même genre, les signataires appelaient une nouvelle fois à ce que soit réalisée une enquête impartiale. Et notamment à ce que soit approfondie la possibilité d’une manipulation accidentelle du virus dans un laboratoire de Wuhan, le foyer de l’épidémie. 

Les complotistes d’hier avaient-ils finalement raison?

Une thèse à défendre

Tout aurait commencé le 19 février 2020, selon Brice Perrier. Interrogé par Sputnik, le journaliste d’investigation rappelle que ce jour-là, 27 scientifiques avaient signé dans la revue scientifique The Lancet une tribune dans laquelle les auteurs «concluent à une écrasante majorité que ce coronavirus provient de la faune sauvage comme tant d’autres pathogènes émergents». 

Ces éminents chercheurs, dans cette tribune, «condamnent fermement les théories du complot suggérant que le Covid-19 n’a pas d’origine naturelle» qui ne servent qu’à «créer de la peur, des rumeurs et des préjugés qui mettent en péril notre collaboration mondiale dans la lutte contre ce virus». 

Le ton était donné: le virus est de souche naturelle et la thèse zoonotique privilégiée. Sans que l’on sache qui était à l’origine de ce papier, ironise le journaliste Brice Perrier. Après une enquête de plusieurs mois, le rédacteur de Marianne voit dans cette émergence de la théorie officielle que les médias se sont chargés de diffuser un évident «conflit d’intérêts». 

​À l’origine on trouve, selon notre interlocuteur, un certain Peter Daszak. Membre de l’ONG Eco-Health Alliance, ce scientifique spécialiste en zoonose apparaît être en lien avec les autorités chinoises. Notamment l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) avec qui «il a publié une vingtaine d’études […] dont il contribue au financement grâce à des fonds publics américains», renseigne le journaliste dans son livre d’enquête SARS-CoV-2: Aux origines du mal (éd. Belin).

«Ce Peter Daszak, ce qui n’est quand même pas très réglo, apparaît dans cette tribune comme un signataire parmi 27, comme si c’était la communauté scientifique qui s’exprimait –d’ailleurs les articles reprendront cela en disant ‘les scientifiques sont unanimes’. Alors qu’en fait, il a intrigué pour écrire ce texte, pour ne pas apparaître trop avec d’autres personnes qui travaillent aussi avec le WIV», nous apprend Brice Perrier.

Le journaliste s’appuie sur les échanges auxquels a eu accès l’association américaine US Right to Know (USRTK), admis aujourd’hui par la presse, qui révèlent une volonté chez l’intéressé de contrer les thèses alternatives qui couraient dès le début de l’année 2020. Le journaliste Brice Perrier voit dans cette grande orchestration une «déclaration de soutien aux scientifiques chinois», les collègues de travail de Peter Daszak. 

Ces derniers sont félicités, dans la tribune en question, de leur rapidité dans l’identification du virus et les mesures sanitaires appliquées, leur «partage rapide, ouvert et transparent des données sur cette épidémie», détaille le journaliste dans son ouvrage avec une pointe d’ironie. «Avec le recul, cette tribune est étonnante. Présenter la Chine et les chercheurs chinois comme un modèle de transparence…», s’amuse-t-il.

Le Grand revirement

La thèse de la transmission animale va alors être prise pour argent comptant par les médias. Notamment en raison du soutien scientifique apporté par la très sérieuse revue Nature, qui va défendre l’hypothèse aujourd’hui réfutée du pangolin. L’innocent mammifère sera par la suite accusé à tort d’être l’hôte intermédiaire entre les chauves-souris et l’homme, mais validera un moment la thèse zoologique officielle avancée.

«Une fable morale, peu dérangeante», qui connaîtra un certain succès durant quelques mois «avant d’être démontée par une jeune chercheuse du Massachusetts Institute of Technology (MIT), même si son article n’a pas été accepté par Nature», précise Brice Perrier.

Les experts signataires de la tribune du Lancet, soutenus par Nature, en décrétant que «c’est une théorie du complot d’évoquer cette possibilité [d’un accident de laboratoire, ndlr], vont être repris par à peu près tout le monde. Aucun média, aucune grande revue scientifique, aucun journal n’est allé contredire cette thèse», raconte-t-il à notre micro.

Dès le 20 février 2020, le journal The Hindu a associé la thèse de l’accident de laboratoire développée par le professeur chinois Botao Xiao aux théories du complot. En France, Science et Avenir a évoqué cette «folle rumeur»Le Parisien également s’est emparé du sujet et a titré que «deux labos de Wuhan se retrouvent au cœur des théories du complot», citant une nouvelle fois l’article du professeur au laboratoire de médecine et de biologie synthétique de la South China University of Technology. Le 31 mars 2020, Le Monde, renforcé par son équipe de décodeurs, relayait les propos d’experts assurés de l’origine sauvage du virus et du fait que le SARS-CoV-2 «n’est pas un virus bricolé». 

Chère lectrice, cher lecteur,
Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias :

  • Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
  • Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
  • Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Toute la Rédaction JEMINFORMETV.COM vous remercie.

Par virement bancaire

N26 BANK
Code SWIFT NTSBDEB1XXX
DE06 1001 1001 2628 1540 81

DERNIERS ARTICLES

COVID19, BILL GATES ET LES CONFLITS D’INTÉRÊTS AU SEIN DE L’OMS

Toutes les maladies dangereuses sont mieux traitées quand elles sont prises en charge tôt. Un des grands défauts de notre stratégie sur le Covid-19 a été d’attendre une semaine que la maladie devienne dangereuse, quand respirer devient un problème. Auteur(s): Andrew Bannister, traduit par FranceSoir Article original paru sur TrialsiteNews et traduit par France Soir. Un traitement précoceLire la suite

QUE NOUS A APPRIS L’INDE SUR LE TRAITEMENT DU COVID ?

Depuis près de deux mois, les médias se moquent de la politique sanitaire de l’Inde, et décrivent cet immense pays comme celui où on entasse les morts dans les rues pour les brûler, et le creuset de naissance de variants qui vont nous anéantir lors de la quatrième vague. Cette présentation dramatique est contraire àLire la suite

LA PANDÉMIE PLANIFIÉE EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ – DOCTEUR MCCULLOUGH DIT: « LES VACCINS COVID ONT DÉJÀ TUÉ JUSQU’A 50000 AMÉRICAINS »

Dans une entrevue extraordinaire la semaine dernière, le Dr Peter McCullough, le professeur américain de médecine et vice-chef de médecine interne à l’Université Baylor, a déclaré que le monde a été soumis à une forme de bioterrorisme, et que la suppression des premiers traitements pour Covid-19, comme l’hydroxychloroquine, « était étroitement lié au développement d’un vaccin ». LeLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “COVID19: UN COMPLOT BIEN ORCHESTRÉ

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :