DOSSIERS

COVID19: THÉORIE DU COMPLOT OU PLAN SECRET CONTRE L’HUMANITÉ ?

Le Covid échappé d’un laboratoire : la théorie qui n’a plus rien de conspirationniste

Qualifiée de complotiste lorsqu’elle a émergé fin 2019, alors que le coronavirus se répandait comme une traînée de poudre, la théorie selon laquelle le virus aurait fuité d’un laboratoire chinois est aujourd’hui prise au sérieux par une partie de la communauté scientifique. Une leçon d’humilité pour les journalistes prompts à crier à la conspiration.

Source : marianne.net

Par Jean-Loup Adenor

Soutenir notre média

Chère lectrice, cher lecteur,
Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias :

  • Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
  • Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
  • Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Toute la Rédaction JEMINFORMETV.COM vous remercie.

Par virement bancaire

N26 BANK
Code SWIFT NTSBDEB1XXX
DE06 1001 1001 2628 1540 81

Le temps du « fact-checking » n’est assurément pas celui de la science. Une lettre de 18 scientifiques américains renommés publiée dans le magazine Science le 14 mai exhorte les autorités sanitaires et le reste de la communauté scientifique à envisager toutes les pistes quant aux origines, toujours inconnues, de l’épidémie de Sars-Cov-2.

Les signataires rappellent, dans un ton mesuré, un fait qui demeure incontestable : plus d’un an après le début de la crise, personne n’est en mesure d’établir avec certitude l’origine du virus, ni le chemin qu’il a emprunté pour contaminer l’homme. « Nous devons considérer les deux hypothèses d’origine de l’épidémie, celle d’une origine naturelle et celle d’une fuite de laboratoire, comme sérieuses jusqu’à ce que nous ayons assez de données pour trancher », écrivent les auteurs. Ils appellent à « conduire toutes les investigations nécessaires » pour déterminer cette origine.

En France, le virologue spécialiste du VIH, directeur de recherche au CNRS et membre de la Société française de virologie Étienne Decroly, défend la même position depuis plusieurs mois. « Qu’on se comprenne bien : nous ne disons pas que le virus provient forcément du WIV [le laboratoire chinois situé près du marché de Wuhan]. Nous disons que la question n’est pas tranchée. Ce qui se joue est essentiel : il faut comprendre cette origine pour ne pas se retrouver dans une situation similaire dans quelques années », explique le spécialiste à Marianne.

UN « FACT-CHECKING » PRÉMATURÉ

Une courte escale dans le passé s’impose. Fin 2019, ce qui n’est encore qu’une épidémie chinoise frappe très durement la ville de Wuhan. De nombreux observateurs notent la présence d’un laboratoire de recherche virologique non loin du marché où l’épidémie est censée avoir démarré. Alors que l’Europe s’apprête, elle aussi, à connaître une multiplication exponentielle des contaminations et qu’une partie de sa population s’inquiète de ce mystérieux mal chinois, la machine s’emballe. Très vite, de nombreux médias réagissent et le nombre d’articles de « fact-checking » reprenant cette théorie explose. « Non, le virus ne s’est pas échappé d’un laboratoire », peut-on lire un peu partout. La piste d’une contamination de la chauve-souris vers le pangolin puis vers l’homme est alors envisagée. Elle est aujourd’hui infirmée.

Pourtant, la communauté scientifique n’a pas les éléments pour trancher le débat. La querelle se joue alors entre milieux complotistes, où des théories délirantes circulent quant à la nature et l’objectif de ce virus, et les médias qui tentent un travail de vérification prématuré et donc incomplet. À ce titre, on peut citer les déclarations du professeur Montagnier, qui parle de main humaine à l’origine du Covid ; des propos largement repris dans la « réinfosphère » complotiste.

DES SCIENTIFIQUES CLASSÉS COMPLOTISTES

Pourtant, à mesure que la crise s’installe dans le monde et que la communauté scientifique mondiale découvre et comprend le virus, l’hypothèse d’une zoonose, c’est-à-dire de la transmission de l’animal à l’humain, ne parvient toujours pas à se vérifier. « Il faut reconnaître que c’est l’hypothèse la plus naturelle : dans la majorité des virus émergents, leurs mécanismes d’émergence dépendent de mécanismes zoonotiques », décrypte Étienne Decroly.

Mais ce présupposé « naturel » va connaître une validation aux allures scientifiques. En février, la revue scientifique The Lancet publie une lettre signée par 27 scientifiques expliquant qu’il faut soutenir l’institut de virologie de Wuhan, reconnu pour la qualité de ses recherches. « La revue va jusqu’à affirmer que tous les scientifiques qui soutiendraient la thèse d’une fuite de laboratoire sont des complotistes. Le tout sans aucun élément scientifique pour corroborer cette déclaration. Ce n’est pas comme ça que la science fonctionne », regrette Étienne Decroly. Dès ce moment-là, un clivage important va diviser la communauté scientifique, dont la majorité se rallie à la thèse du Lancet.

UNE FUITE DE DOCUMENTS

Le spécialiste en virologie va alors publier dans Le Monde trois tribunes visant à alerter la communauté scientifique et la presse sur le manque d’éléments permettant d’infirmer définitivement cette hypothèse. À titre de contre-exemple, il cite l’épidémie de Mers (en 2012) et de SARS-CoV-1 (entre 2002 et 2004), dont la chaîne de contamination de l’homme vers l’animal a été étudiée et découverte rapidement après le début de l’épidémie. « Alors qu’on se trouve aujourd’hui dans une épidémie très importante, que les techniques de séquençage ont fait des progrès très importants, on n’a toujours pas de réponse », note le virologue.

Dernier événement en date étayant davantage la piste du laboratoire : des documents rédigés par des scientifiques ayant travaillé dans le laboratoire chinois ont fuité et été examinés par des scientifiques soucieux de comprendre l’origine du virus. Ces documents ont permis d’établir que le centre scientifique de Wuhan détenait plus de coronavirus différents qu’annoncé. Et notamment l’un, retrouvé dans une mine de la province du Yunnan en Chine, le RaTG13. Six mineurs qui fréquentaient la zone ont contracté en 2012 une pneumopathie dont les symptômes sont similaires au Covid-19. Si sa séquence est proche du SARS-Cov-2, elle ne l’est pas suffisamment pour qu’il puisse en être le parent.

Pour autant, cette proximité pose question. « Une des hypothèses, c’est que se trouvait dans cette mine un autre virus qui pourrait être le progéniteur du Sars-Cov-2. Comme les virus échantillonnés dans la mine ne sont pas accessibles au public, cette opacité alimente les suspicions. Attention : il ne s’agit pas pour autant d’une démonstration scientifique », tempère Étienne Decroly. Qui rappelle également que cette opacité a été accentuée par la mise hors d’accès d’une base de données du laboratoire, dès le 12 septembre 2019, soit quelques semaines avant le début de la crise sanitaire en Chine.

Aujourd’hui, difficile de dire que l’hypothèse d’une fuite de laboratoire soit une thèse conspirationniste. Appeler à étudier toutes les pistes dans la recherche de l’origine du virus, comme le font ces scientifiques, s’apparente plutôt à l’antithèse même du complotisme : chercher la vérité. « Il faut qu’on sorte d’un système de suspicions, qu’on revienne à une science basée sur les preuves scientifiques. Il faut regarder avec toute l’objectivité nécessaire : à partir de ce virus de chauve-souris, quels sont les virus qui se retrouvent chez l’espèce humaine ? Lorsqu’une hypothèse naturelle, comme celle de la zoonose, ne se vérifie pas, il est nécessaire de chercher ailleurs. C’est le principe de la démarche scientifique », rappelle le chercheur.

DERNIERS ARTICLES

LE COVID-19 EST UN COMPLOT DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE D’APRÈS UNE SÉNATRICE AMÉRICAINE « VIDÉO EXPLOSIVE »

C’est officiel. Le Sénat américain a annoncé publiquement que la pandémie du covid-19 est un complot de l’industrie pharmaceutique étroitement liée à l’OMS. Les grands médias cachent la vérité.Big Pharma et l’OMS sont tenus pour responsables Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide.Lire la suite

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE THÉORIE DU COMPLOT ET LA VÉRITÉ ?

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence » ~ Arthur Schopenhauer (1788 – 1860), philosophe allemand ______ « Le monde se divise en trois catégories de gens : un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe unLire la suite

FINISSONS-EN AVEC CE FAUX VACCIN ANTI-COVID !

Par Gérard Delépine [Voir aussi sur ripostelaique.com] Enterrons vite le vaccin covid dans toutes ses fausses indications. Je respecte nos lecteurs, nos contributeurs et leurs croyances, comme le droit pour ceux qui veulent se vacciner de le faire, mais un article récent de RL[1] m’a fait bondir, tant il paraît ignorer les faits réels en se contentantLire la suite

LES CLOCHES DU COVID

Les épidémies virales sont en général caractérisées par des courbes d’évolution en cloche, avec le développement, le pic, puis la décroissance. Est-ce que la forme de la cloche permet de juger de l’efficacité d’un traitement ? La réponse est non, par contre le contenu : oui. [Source et auteur : Gérard Maudrux] Voici 4 cloches épidémiques : Si jeLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “COVID19: THÉORIE DU COMPLOT OU PLAN SECRET CONTRE L’HUMANITÉ ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :