INTERNATIONAL

COVID19 : MACRON SE PENCHE SUR LA « VACCINATION OBLIGATOIRE » EN FRANCE

«Aucune porte n’est fermée» : le vaccin obligatoire contre le Covid-19 désormais évoqué par Macron

L’instauration d’une obligation vaccinale contre le Covid-19 n’est pas écartée par le président de la République. Fin 2020, Emmanuel Macron se montrait pourtant ferme sur le sujet. Il déclarait alors : «Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire.»

Alors qu’il répondait aux questions de journalistes dans le cadre de son déplacement au Rwanda, Emmanuel Macron a réagi le 27 mai au fait que l’Académie nationale de médecine ait récemment publié un avis favorable à la vaccination obligatoire contre le Covid-19.

«Aucune porte n’est fermée par essence», a-t-il déclaré, soulignant le rôle qu’avait joué l’exécutif, au début de son mandat, dans la mise en place de nouvelles obligations vaccinales infantiles «pour essayer d’éradiquer complètement les maladies qui étaient concernées», en référence à une loi initiée par l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Emmanuel Macron a expliqué que cette mesure avait alors été appuyée par «un avis scientifique fort» et «un avis éthique qui était aussi très fort».

«La conviction qui est la nôtre depuis le début de la crise [du Covid-19], c’est qu’il est plus efficace de miser, au moment où nous sommes, sur la confiance et la conviction», a ajouté le chef de l’Etat. Pour rappel, s’il adopte aujourd’hui une position plus nuancée sur la question, fin 2020, Emmanuel Macron se montrait plus catégorique dans son opposition à la vaccination obligatoire.

«Je veux aussi être clair : je ne rendrai pas la vaccination obligatoire», avait-il notamment déclaré lors de son adresse aux Français du 24 novembre de l’année dernière. Un mois plus tard, le 27 décembre, il avait réitéré cette déclaration de principe sur Twitter : «Je l’ai dit, je le répète : le vaccin ne sera pas obligatoire. Ayons confiance en nos chercheurs et médecins. Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider.»

L’Académie nationale de médecine favorable à l’obligation vaccinale

De son côté, dans son communiqué daté du 25 mai, l’Académie nationale de médecine souligne les performances des vaccins déjà homologués qui affichent «un taux d’efficacité de 90 à 95% contre les formes graves de Covid-19», et plaide ainsi pour une instauration progressive de l’obligation vaccinale contre l’épidémie en cours. Rappelant qu’une telle décision avait jusqu’alors été écartée par «l’argument réaliste du manque de vaccins», la société savante a insisté dans son communiqué sur le fait que l’élargissement de la campagne de vaccination était «nécessaire pour l’acquisition d’une immunité collective».

«Cette mesure a été appliquée en France pour la variole (1902-1984), la diphtérie (1938), le tétanos (1940), la tuberculose (1950-2007), la poliomyélite (1964), et étendue en 2017 pour 11 vaccins du nourrisson. Elle s’impose dans tous les cas où une vaccination efficace permet d’éliminer une maladie répandue, sévère et souvent mortelle», peut-on lire dans le même texte. En tout état de cause, le sujet s’avère délicat pour Emmanuel Macron compte tenu d’une opinion publique visiblement divisée sur la question. 

Selon un sondage réalisé au mois de mai par l’entreprise de sondage OpinionWay et le Cevipof (le Centre de recherches politiques de Sciences-Po) pour Le Monde, la vaccination obligatoire contre le Covid-19 serait en effet appuyée par 51% des Français. Selon le même sondage, 65% des Français affirment s’être déjà fait vacciner ou en avoir l’intention.  Selon une courbe datée du 26 mai, à peine plus de 11 millions de Français sont complètement vaccinés, et plus de 24 millions ont reçu une première dose.

DERNIERS ARTICLES

LA GUERRE DU BIEN CONTRE LE MAL

Consciente depuis le début des années 90 de ce qui se préparait, rien de ce qui arrive aujourd’hui, hélas, ne me surprend. Dans un de mes articles précédents, j’ai mentionné des rencontres, des dîners à cette époque avec le sieur Attali, éminence grise toxique, sherpa de nos présidents. par Christine Deviers-Joncour Source : zonefr.com J’entendais ce motLire la suite

CORONAVIRUS: MODERNA TRAVAILLAIT DÉJÀ SUR SON VACCIN « ANTI-COVID » DÈS DÉCEMBRE 2019 ! ON A LES PREUVES

The Daily ExposeSott.netPlus le temps passe, plus on découvre des choses louches. Un document incroyable prouve que Moderna travaillait sur son « vaccin » à ARNm anti-coronavirus mi-décembre 2019, avant même que les premiers cas de Covid-19 soient reconnus par la Chine et que l’OMS parle de pandémie. Les chercheurs de Moderna étaient bien avancésLire la suite

VACCINS ET CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

par Gérard Maudrux. En droit de la santé, le consentement libre et éclairé impose au médecin de présenter clairement au patient tous les risques d’une conduite thérapeutique. Le consentement doit être libre, c’est-à-dire en l’absence de contrainte, et éclairé, c’est-à-dire précédé par une information. Nous venons de voir que, pour la vaccination des enfants pour le Sars-Cov-2, il faut trois consentements : lesLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “COVID19 : MACRON SE PENCHE SUR LA « VACCINATION OBLIGATOIRE » EN FRANCE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :