INTERNATIONAL

POURQUOI LES ÉTATS-UNIS ONT-ILS TUÉ LE PRÉSIDENT HAITÏEN ?

par Victoria Nikiforova

L’assassinat très médiatisé du président haïtien Jovenel Moise et de son épouse est devenu la principale nouvelle en juillet, mais pour être honnête, personne n’a été particulièrement surpris. Il ne semblait pas non plus étrange que deux citoyens américains aient été impliqués dans l’attaque. Ni le fait que les autorités, incapables de faire face au chaos dans le pays, aient fait appel aux troupes américaines. Haïti et les États-Unis ont une relation longue et difficile.

« L’île de la malchance » a longtemps été un exemple classique d’État défaillant. Les dirigeants haïtiens étaient régulièrement débarqués lors de coups d’État militaires et également envoyés dans l’autre monde. Le début de la tradition a été posé par le premier président du pays en 1806 : après moins de deux ans de règne, les citoyens l’ont littéralement déchiré.

L’ONU étudie une lettre d’Haïti avec une demande d’envoi de troupes dans la république

Économie, politique, sphère sociale dans le pays – tout cela est une catastrophe continue, et cela dure depuis plus de deux cents ans. Photos d’Haïti – pure post-apocalypse, déchets et ruines. La pauvreté dans le pays est telle que même les États les plus pauvres doivent aider. Cuba envoie des médecins, le Venezuela arrose d’essence. Et malgré tout, la population est malade, affamée et mourante. Comment est-ce arrivé?

L’histoire d’Haïti est une succession d’occupations et de guerres civiles. Premièrement, la population indigène – les Indiens – a été entièrement exterminée par les envahisseurs français. Puis la population locale chassa les Français et toute la population blanche de l’île fut massacrée dans cette affaire. Tout le 19ème siècle s’est passé dans des guerres civiles continues, au cours desquelles les noirs pauvres ont massacré l’élite – les riches mulâtres. Les mulâtres, à leur tour, embauchaient des troupes noires, et ils massacraient déjà leurs frères.

Depuis 1915, le territoire d’Haïti a été pris sous contrôle par les Américains, qui y ont débarqué des troupes. Les agriculteurs locaux craignaient que leurs terres ne leur soient confisquées et se sont révoltés. Ils ont été noyés dans le sang. Les Américains ont tué des milliers d’Haïtiens, exécuté le leader populaire du pays, Charlemagne Peralt, et installé leur propre président. En même temps, ils ont pris leurs terres aux agriculteurs.

Le département d’État déclare que les autorités haïtiennes ont demandé le soutien de la sécurité américaine

Il semblerait qu’avec l’occupation, la civilisation aurait dû venir. Les autorités américaines auraient pu rétablir l’ordre dans un pays misérable déchiré par l’anarchie et la pauvreté. Cependant, la vie ne s’améliore pas.

En 1934, les Américains retirent leurs troupes, mais continuent de nommer et de destituer des présidents haïtiens. Tous les dirigeants de l’État étaient étroitement surveillés par Washington.

Pendant des décennies, malgré toutes ses atrocités, la légendaire dynastie Duvalier s’est assise sur des baïonnettes américaines. Papa Doc et son fils Baby Doc ont commis un véritable génocide envers leurs concitoyens, mais ils ont régulièrement servi les intérêts commerciaux des entreprises américaines et sont donc restés insubmersibles.

La police colombienne a déclaré que l’assassinat du Président d’Haïti se préparait depuis plus d’un mois

En 1991, les Haïtiens ont été soumis à la présidence d’un autre sadique – Jean-Bertrand Aristide. Encore de la torture, des exécutions, des exécutions extrajudiciaires d’opposants, encore une guerre contre son propre peuple. La population désespérée a tenté à plusieurs reprises de renverser le président. Mais les forces spéciales américaines ont volé à son secours à chaque fois.

Ce n’est qu’en 2004 que Washington s’est lassé de Aristide. Les parachutistes vinrent à nouveau pour lui, mais cette fois ils le firent sortir du pays et l’exilèrent en République centrafricaine. Depuis plus de cent ans, l’administration extérieure de la République d’Haïti s’est déroulée dans ce style.

Dans ce contexte, l’exécution du président Moise s’annonce triste, mais, hélas, elle est naturelle. C’est le sort de nombreux pays qui sont considérés comme souverains, mais qui sont en fait des protectorats américains.

Peu de temps avant sa mort, Jovenel Moise se brouille avec les autorités américaines. Washington a exigé qu’il quitte ses fonctions dès que possible. Moise a fait valoir que son mandat présidentiel n’avait pas encore expiré. Non seulement cela, en janvier 2020, il a dissous le parlement et pendant un an et demi a gouverné seul le pays. La constitution haïtienne dictée par les États-Unis garantit le pouvoir suprême du pays au parlement. À l’automne, Moise envisageait d’amender ce point et de renforcer le pouvoir du président.

Au cours de l’année écoulée, des politiciens américains de premier plan ont exhorté Moise à convoquer des élections présidentielles et parlementaires et à rendre le pouvoir. Il a été qualifié de dictateur par les principaux médias américains. Cependant, il a continué à appliquer sa ligne.

Peut-être que tout cela n’est qu’une coïncidence. Cependant, dans la nuit du 7 juillet, des hommes bien armés en cagoules ont fait irruption dans la résidence du Président d’Haïti et ont tiré très professionnellement sur Jovenel Moise et son épouse.

Zakharova a qualifié l’assassinat du président haïtien Jovenel Moise d’arrogant et de démonstratif

La piste étrangère était visible immédiatement. Les assaillants parlaient espagnol (Haïti est un pays francophone). Sept tueurs ont été abattus lors de l’arrestation. Dix-neuf personnes ont été arrêtées. Deux d’entre elles se sont avérées être des citoyens américains d’origine haïtienne.

Il a été dit que les tueurs avaient réussi à s’introduire dans la résidence, se faisant passer pour des employés de l’agence américaine de lutte contre la drogue, mais plus tard, cette information a été qualifiée de non fiable.

Les autorités haïtiennes ont présenté au public la biographie du détenu James Solage. Le citoyen américain était à la fois un plombier, un électricien et un soldat professionnel qui a servi dans la police militaire. Il a travaillé comme agent de sécurité à l’ambassade du Canada à Port-au-Prince. Puis il est devenu un défenseur des enfants et a fondé une organisation caritative en Floride .

Lors de l’interrogatoire, James Solage et un autre citoyen américain, Joseph Vincent, ont témoigné qu’un certain Mike, qui n’était clairement pas un Haïtien, ne parlait qu’anglais et espagnol, et avait orchestré le meurtre.

Les Américains détenus ont déclaré que les mercenaires n’avaient pas pour mission d’assassiner le président d’Haïti

Nous n’allons pas prétendre que les mercenaires qui ont tué Moise ont reçu des ordres de Washington. Le président avait également suffisamment d’ennemis à l’intérieur du pays, et ici ils se sont habitués à résoudre les problèmes exclusivement « selon des concepts ».

Cependant, pour le chaos actuel en Haïti – le pays le plus pauvre du monde – les États-Unis sont directement responsables. Depuis plus d’un siècle, cet État se trouve dans la zone de leur influence. Son économie a été réduite à néant, l’État ne peut pas mener une politique indépendante. Eh bien, quel genre d’indépendance y a-t-il, si un petit quelque chose – et le chef arrive « sept balles, comme à Sarajevo » ?

La criminalité dans le pays est hors des charts. La pauvreté est incroyable. La seule source de revenu est le revenu d’un million de personnes qui sont parties à l’étranger. Qui a dit « Ukraine » ?

Non, non, nous parlons d’Haïti. La triste expérience de ce pays devrait être regardée par beaucoup. Toutes les nations qui abandonnent leur souveraineté aux Américains rêvent que les États-Unis en fassent une vitrine. L’Ukraine, la Géorgie, les pays baltes continuent d’espérer qu’ils auront tout comme en Allemagne de l’Ouest après la guerre. Le plan Marshall, le chocolat américain et le cinéma américain, des logements bon marché, beaucoup de travail, le marché américain le plus riche ouvert à leurs marchandises.

Ces gens-là, ne veulent pas voir que le temps des vitrines est révolu depuis longtemps. Quel que soit le pays que les États-Unis prennent sous leur coupe aujourd’hui, ils en font inévitablement un Haïti. Même pauvreté et désespoir, même criminalité effrénée, et l’ambassadeur américain s’occupe de toute cette post-apocalypse, plaçant ses candidats à la tête du royaume.

Regardez l’Albanie, la Macédoine, la Géorgie, la Roumanie, regardez… eh bien, ne parlons pas de l’Ukraine. Tous ont été traités selon le scénario latino-américain. Après avoir plongé le pays dans le chaos, un seul peuple était techniquement divisé en élites costaudes et cyniques et en masses rapidement appauvries. Ce n’est que dans de rares cas que les vestiges de la civilisation soviétique ont permis de se passer d’une guerre civile.

Le sens de ces manipulations est assez clair. Washington a besoin de la population de l’espace limtrophique post-soviétique exclusivement comme chair à canon. On attend d’eux qu’ils se battent contre la Russie. Mais qui sain d’esprit ira à la guerre s’il n’y a quelque chose à manger, à boire et à porter ? Personne. Cela signifie qu’il est nécessaire de plonger la population dans une pauvreté désespérée et à un tel désespoir que même la guerre apparaîtra comme une issue bienvenue à l’impasse.

Haïti est un bon exemple de comment ne pas faire de politique. Et le sort tragique de son président est un avertissement utile aux dirigeants des pays vendant leur indépendance à Washington à bas prix.

source : https://ria-ru.translate.goog/

DERNIERS ARTICLES

PASSE SANITAIRE : LA CONTESTATION GRANDIT ENCORE

Réveillez-vous pour l’honneur et l’avenir des générations futures. Si rien n’est fait votre liberté ne sera plus qu’un lointain souvenir. Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenonsLire la suite

L’IMPRESSIONNANTE MOBILISATION DU PEUPLE FRANÇAIS CONTRE LA DICTATURE SANITAIRE DE MACRON

Réveillez-vous pour l’honneur et l’avenir des générations futures. Si rien n’est fait votre liberté ne sera plus qu’un lointain souvenir. Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenonsLire la suite

CORONAVIRUS: COMMENT SORTIR DU JEU PERVERS

Réveillez-vous pour l’honneur et l’avenir des générations futures. Si rien n’est fait votre liberté ne sera plus qu’un lointain souvenir. Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenonsLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “POURQUOI LES ÉTATS-UNIS ONT-ILS TUÉ LE PRÉSIDENT HAITÏEN ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :