DOSSIERS

VACCIN CONTRE LE CORONAVIRUS: MIRACLE OU MIRAGE ?

Miracle ou Mirage ? ARNm, Moderna, BioNtech et COVID-19

Source: LIFE SITE

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

 L’auteur a récemment supprimé son paywall car il souhaite que le public voie ces informations. Réimprimé avec permission.

Le dossier ) – Avant la pandémie de COVID-19, Moderna et BioNtech n’avaient jamais produit un seul produit. Les sociétés de biotechnologie ont été fondées respectivement en 2008 et 2010, dans le but déclaré d’être les pionnières des thérapies par ARN messager (ARNm) dans le monde de la santé. Moderna et BioNtech partagent une histoire pleine de secret, de battage spéculatif, des avantages des effets de réseau et, plus particulièrement, d’un échec à livrer la marchandise.

ModeRNA

Le Moderna, basé à Boston, qui a été fondé en 2010, s’est envolé en promettant que ses médicaments en développement avaient le potentiel de guérir le cancer et d’autres types de maladies. Le battage médiatique derrière cette technologie révolutionnaire (que Moderna et BioNtech n’ont pas inventée , mais ont payé 75 millions de dollars pour une licence sur le brevet) a semblé ouvrir des portes à Moderna et a permis à la startup d’établir des connexions clés qui feraient partie intégrante de son succès financier. . 

En 2012, Moderna était considérée comme une licorne biotechnologique, ayant levé des fonds sur la base d’une valorisation d’un milliard de dollars, entièrement liée à la promesse de sa plate-forme d’ARNm. Moderna a d’abord trouvé de l’or en attirant l’attention du budget illimité des entités gouvernementales américaines, puis s’est étendu aux particuliers, aux sociétés à flux monétaire et aux organisations à but non lucratif.

En 2013, la Defence Advanced Research Projects Agency (DARPA) des États-Unis a attribué à la startup des dizaines de millions de dollars de financement d’amorçage pour poursuivre ses différents projets, dont aucun n’a abouti au développement d’un produit. En 2015, Moderna a conclu un accord confidentiel avec le NIAID d’Anthony Fauci pour développer une multitude d’utilisations pour sa plate-forme d’ARNm. Moderna continuerait à s’associer à la santé du gouvernement américain sur une multitude de partenariats, ce qui a conduit des entités au sein de la bureaucratie américaine à obtenir la propriété conjointe du vaccin à ARNm Moderna COVID-19.

En 2016, le réseau Gates a signé le premier de plusieurs accords avec Moderna (celui-ci a alloué jusqu’à 100 millions de dollars) pour utiliser des thérapies à ARNm pour lutter contre le VIH. Portes inc. financerait plus tard une grande partie de la production du vaccin COVID à ARNm de Moderna.

Mais malgré des flux de financement publics et privés sans fin, Moderna n’a tout simplement pas pu déchiffrer le code de l’ARNm, qui, encore une fois, est la base même de l’existence de l’entreprise. Moderna (qui a acquis le symbole boursier MRNA) est un raccourci pour l’ARN messager modifié.

Le train de battage médiatique Moderna s’est temporairement arrêté après une série d’ exposés dévastateurs dans Stat News, qui ont été publiés de 2016 à 2017 et ont rendu compte de l’état de la licorne biotechnologique.

«Pourtant, Moderna n’a pas pu faire fonctionner sa thérapie, ont déclaré d’anciens employés et collaborateurs. La dose sûre était trop faible et des injections répétées d’une dose suffisamment forte pour être efficace ont eu des effets troublants sur le foie dans les études animales », indique l’un des rapports.

Un ancien scientifique de Moderna a déclaré à Stat News : « Il s’agit des nouveaux vêtements de l’empereur. Ils dirigent une société d’investissement et, espérons-le, développe également un médicament qui a du succès. »

Avant COVID-19, la nature secrète de l’entreprise et son incapacité à fournir un produit fonctionnel faisaient des comparaisons avec la tristement célèbre startup de biotechnologie Theranos. Semblable à Moderna, Theranos a rarement publié des documents évalués par des pairs. Comme Moderna, Theranos maîtrisait le jeu des réseaux et recrutait des personnalités de premier plan au sein de son conseil d’administration afin de se porter garant des « technologies révolutionnaires » de l’entreprise. Autrefois évalué à plus de 10 milliards de dollars, Theranos s’est effondré après qu’il a été révélé que la société gérait un stratagème de fraude massif, en plus de son incapacité à mettre en œuvre sa technologie de test sanguin promise.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=true&id=1382776790091980802&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.lifesitenews.com%2Fnews%2Fmiracle-or-mirage-mrna-moderna-biontech-and-covid-19%2F&sessionId=ff7a8a822209b93d8b928ebe4b654c90ff56b41a&siteScreenName=LifeSite&theme=light&widgetsVersion=1890d59c%3A1627936082797&width=550px

BioNtech

Semblable à Moderna, la société allemande BioNtech a attiré de gros investissements de la part de puissants acteurs. Comme Moderna, il a été fondé sur la promesse de la technologie de l’ARNm. Au lieu de prendre la route de Moderna, BioNtech a utilisé ses premières années pour constituer son équipe de manière plus furtive. Les États- nations et les particuliers en Europe et en Asie ont investi dans BioNtech à hauteur de centaines de millions de dollars. Pourtant, tous les investissements majeurs ne semblaient pas faire de différence. Avant 2020, BioNtech a passé 12 ans à ne pas mettre un seul produit sur le marché.

Comme Moderna, BioNtech a vendu son attrait en tant que plate-forme capable de traiter des cancers dévastateurs et d’autres maladies mortelles. En 2013, la startup furtive a négocié des accords majeurs avec des fabricants de médicaments pour utiliser sa plate-forme pour les traitements contre le cancer . Bien que la société ait obtenu des essais cliniques pour une variété de ses produits, elle n’a jamais été en mesure d’en commercialiser un avant de devenir publique à la fin de 2019.

En septembre 2019, la Fondation Gates a investi 55 millions de dollars dans BioNtech, en raison des travaux de l’entreprise sur « le traitement du cancer et d’autres maladies graves », comme le VIH et la tuberculose. Il n’y avait aucune mention de coronavirus ou quoi que ce soit du genre. Un mois plus tard, la société est devenue publique, transformant les fondateurs de la société en milliardaires instantanés. L’investissement de Gates est maintenant évalué à environ 550 millions de dollars.

Beaucoup semblent mal comprendre le rôle de Pfizer dans son partenariat avec BioNtech. Alors que certains appellent leur partenariat conjoint le «vaccin Pfizer COVID», Pfizer n’a pas réellement développé le produit. Les responsabilités du géant pharmaceutique américain couvrent en grande partie la logistique et la fabrication sur les marchés occidentaux. En Chine, par exemple, Pfizer n’a aucun rôle à jouer avec le vaccin, car Fosun Pharma s’est associé à BioNtech pour distribuer et fabriquer le produit d’ARNm.

Sûr et efficace ?

Le récit que nous vendons actuellement à propos de Moderna et de BioNtech est que leurs échecs à produire un produit d’ARNm fonctionnel et sûr ont miraculeusement disparu une fois que COVID-19 est arrivé. Les bureaucrates et les institutions de la santé du gouvernement ont répété le terme « sûr et efficace » jusqu’à la nausée dans notre conscience collective, en espérant que les consommateurs négligent tout simplement ce problème de crédibilité.

On nous dit que leurs tout premiers produits sur le marché – qui ont été produits sur une nouvelle plate-forme technologique pour un nouveau virus – sont à la fois remarquablement sûrs et efficaces. Bien que cela puisse être vrai ou non à long terme, il est troublant de voir autant de presse d’entreprise, de grandes sociétés pharmaceutiques et d’institutions de santé gouvernementales ignorer apparemment le fait que ces entreprises ont obtenu des milliards de dollars de bons de commande pour un vaccin qu’elles ont développé. sans avoir d’antécédents de réussite.

À part les essais cliniques autodéclarés et urgents, l’innocuité et l’efficacité de ces technologies n’ont jamais été démontrées au point où les organismes de réglementation ont estimé qu’il était sûr de les autoriser pour une distribution à grande échelle. Qu’est ce qui a changé? Ces institutions ont-elles soudainement résolu le casse-tête de l’ARNm en janvier 2020, ou quelque chose d’autre se passe-t-il ?

DERNIERS ARTICLES

L’ESCLAVAGE DURABLE DE LA DETTE

2 révisions par Iain Davis et Whitney Webb. Dans ce premier épisode d’une nouvelle série, Iain Davis et Whitney Webb explorent comment les politiques de « développement durable » de l’ONU, les ODD (objectifs de développement durable), ne promeuvent pas la « durabilité » telle que la plupart la conçoivent et utilisent plutôt le même impérialisme de la dette utilisé depuis longtempsLire la suite

UN RAPPORT PRÉDIT LES GUERRES CIVILES À VENIR

par Géopolitique Profonde. Manifestations et guerre civile La flambée des prix des denrées alimentaires, de l’énergie et du logement a conduit à ce qui pourrait être une nouvelle ère de troubles civils dans le monde entier. Des poches d’agitation ont été observées au Sri Lanka, au Pérou, au Kenya, en Équateur, en Iran et en Europe.Lire la suite

GAZODUCS: L’OCCIDENT ET LES DROITS DE L’HOMME-GRENOUILLE

par Régis de Castelnau. Le sabotage des deux gazoducs russes Nord Stream 1 et 2 qui desservent l’Allemagne est un événement de portée considérable. Nous saurons plus tard lorsque l’Histoire s’en sera emparé, ce qui s’est passé réellement. Aussi aujourd’hui se contentera-t-on de quelques observations à partir du maelstrom d’informations déversé par les médias et lesLire la suite

L’OMS SOUS LA LOUPE: IRRÉGULARITÉS ET CONFLITS D’INTÉRÊTS

Le 28 mai 2022, l’« Alliance pour la justice et la démocratie » a organisé une conférence de presse intitulée « La démocratie menacée par la centralisation du pouvoir de l’OMS ». Des avocats et avocates ont expliqué de manière saisissante l’évolution de l’OMS dans leur pays. Les objectifs de l’OMS sont-ils complémentaires à laLire la suite

ALORS QUE LA PANDÉMIE EST TERMINÉE AUX ÉTATS-UNIS, PFIZER FAIT LE FORCING CONCERNANT LA VACCINATION DES ENFANTS

Source: lecourrierdesstrateges.fr Pfizer a déposé lundi une demande d’autorisation de son candidat vaccin ciblant Omicron pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Cette demande d’autorisation d’urgence a été adressée à l’Agence américaine du médicament (FDA) pour une dose de rappel de 10 microgrammes. Si au départ la vaccination avait pour objectif prétendu deLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

0 comments on “VACCIN CONTRE LE CORONAVIRUS: MIRACLE OU MIRAGE ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :