DOSSIERS

D’APRÈS L’EXPÉRIENCE INTERNATIONALE, LE PASSE SANITAIRE N’A AUCUN INTÉRÊT MÉDICAL

Par Gérard Delépine

Acceptée sans vraie modification par le Conseil Constitutionnel, la loi scélérate instaure la discrimination par un passe prétendument sanitaire qui n’a pourtant aucune efficacité dans la lutte contre l’épidémie.

Rappel de faits avérés

Tous les 1300 marins du porte-avions Queen Elizabeth ont reçu leurs deux injections Covid depuis plus de 3 mois et bénéficieraient à ce titre d’un passe sanitaire s’ils étaient français (les juridictions britanniques ont refusé ce passe, jugé contraire aux droits fondamentaux). Après une escale, une épidémie de plus de cent cas s’est déclarée à bord chez ses vaccinés prouvant qu’un passe n’aurait protégé personne.

Tous les 20 000 participants du festival Verknipt à Utrecht ont montré leur passe sanitaire, via l’application CoronaCheck avant d’y être admis. Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombrait, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus[1] (dont une majorité de vaccinés !). Selon les informations de l’AD,[2] au moins 448 festivaliers ont été infectés le premier jour et 516 le deuxième jour !

Tous les 50 000 participants des festivals Canet Rock, Vida et Cruïlla qui ont eu lieu en Catalogne, entre le 1er le 11 juillet ont présenté des tests négatifs et porté des masques. Ces festivals test ont entraîné la contamination directe de près de 2300 personnes[3][4][5]: 466 participants au Vida Festival, 956 au Canet Rock, et 857 à la Cruïlla, soit au total 842 de plus que dans les groupes témoins équivalents. Durant cette période, dans les groupes de contrôle (dont les participants ne se sont pas rendus au festival), ces chiffres sont de 197, 524 et 571. Ce surplus de contaminations confirme que ni les tests ni les masques ne protègent vraiment et qu’ils peuvent donner un sentiment de sécurité injustifié.

En France, le passe n’empêche pas les clusters

Malgré leurs passe sanitaires, on a recensé 80 contaminations dans une discothèque à Lille, 44 dans les Vosges ou encore une trentaine d’adolescents dans un camping en Corse.

L’Autriche a instauré le passe le 1er juillet 2021 à une période où l’épidémie régressait (taux moyen lissé sur 7 jours : 79 nouvelles contaminations journalières). Le gouvernement demande la présentation d’un test PCR négatif ou un certificat de vaccination pour toutes les activités en contact avec un public, le rendant obligatoire pour l’accès aux restaurants, aux hôtels, aux théâtres, aux concerts, dans les stades ou les salles de sport.

Depuis l’instauration du passe, l’épidémie est repartie de plus belle et se stabilise à 6 fois la valeur d’avant passe (479 cas/jour).

La Grèce, espérant ainsi sauver sa saison touristique, a fortement milité pour la vaccination et le passe européen et a été la première à l’imposer à sa population après que le Premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis, ait promis

« nous pourrons fermer le dernier chapitre de cette crise sanitaire seulement si chacun possède à son bras le vaccin de la liberté ».

Mais l’inefficacité totale de ces mesures contre le variant delta et les restrictions récentes du gouvernement sur les cafés et les bars depuis ce 6 août consistant à interdire tous les espaces intérieurs aux personnes non vaccinées ont sonné le glas de ses espoirs.

Le mirage de retrouver la liberté et la clientèle touristique par la vaccination et le passe s’est évanoui.

L’inutilité du passe est habituellement reconnue en moins de 3 mois

À Moscou, il a été abandonné en moins d’un mois.

En Israël, il a été abandonné après deux mois, même si l’inefficacité maintenant évidente de l’injection Pfizer le fait à nouveau utiliser pour les très grands rassemblements.

Le 21 avril 2021, le Danemark avait fait le choix de mettre en place un coronapass en promettant qu’il était indispensable pour retrouver « la vie d’avant ». Mais le 14 juin 2021, 7 semaines plus tard, une majorité des députés a voté pour l’abandon immédiat des masques et l’abandon progressiF du passe.

Fin avril 2021, alors que l’épidémie régressait fortement, la Hongrie a choisi de rendre obligatoire la présentation d’un « certificat d’immunité », pour accéder aux hôtels, théâtres, ou salles intérieures des restaurants. Alors que la mortalité qui avait commencé de décroître plusieurs semaines avant le passe est maintenant proche de zéro, la carte d’immunité reste obligatoire sans aucune justification médicale pour les événements sportifs, les spectacles en salles fermées ou dans les événements accueillant plus de 500 personnes.

Combien de temps les Français supporteront-ils ce passe inefficace qui nie leur devise Liberté, Égalité, Fraternité ?

Le 31 juillet, plusieurs millions de personnes ont manifesté dans près de 50 villes de France avec pour seul slogan « Liberté ». Ils n’ont été entendus ni par les médias qui ont diffusé des chiffres de manifestants ridicules et faux, ni par le Président qui s’est moqué d’eux, ni par la justice, ni par le Conseil Constitutionnel dont le président est en conflit d’intérêts majeur[6] avec le conseiller du Président de la République pour l’organisation de la vaccination, son propre fils et directeur du cabinet de conseil pour la France.

Samedi 7 août, nous devons redoubler d’efforts pour imposer qu’enfin la France redevienne une démocratie, par le peuple, pour le peuple souverain et non plus une république bananière où le gouvernement ment sans arrêt et où le lobby des vendeurs de pseudo-vaccins inefficaces dicte les lois en empêchant l’utilisation des traitements précoces performants.


DERNIERS ARTICLES

VÉRITÉ… JE CRIE TON NOM

Introduction Si nous sommes pris par les « élites » pour les « idiots » que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester. Chers nouveaux lecteurs, permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au sujet du jour. Les évènements que nous subissons etLire la suite

RETOUR SUR LA MANIPULATION VIA DES SIMULATIONS AU COURS DE LA PANDÉMIE COVID

[Source : docteur.nicoledelepine.fr] Par Gérard Delépine VOLET 1 Les erreurs du rapport 9 de Mars 2020 de Neil Ferguson, justification fallacieuse des confinements Depuis plus de 20 mois, la politique sanitaire française est décidée dans le plus grand secret[1] par le « conseil de défense » appuyé par un « conseil scientifique. Ce dernier est dominé par Simon Cauchemez, mathématicienLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “D’APRÈS L’EXPÉRIENCE INTERNATIONALE, LE PASSE SANITAIRE N’A AUCUN INTÉRÊT MÉDICAL

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :