MONDE

«VOUS TUEZ LA FRANCE» : JEAN CASTEX PRIS À PARTIE LORS D’UNE VISITE À CARCASSONNE

Source : RT en français]

En visite dans l’Aude, le Premier ministre a été interpellé de vive voix par une passante bien décidée à lui signifier son opposition aux restrictions et au pass sanitaire, qui, selon elle, tuent la France, les restaurateurs et les artisans.

Lors de sa visite à Carcassonne (Aude) ce 11 août, le Premier ministre s’est fait interpeller par une passante visiblement très remontée contre la gestion de la crise par le gouvernement, et notamment la mise en place du pass sanitaire. La scène a été captée par les caméras de BFM TV. 

« Et en plus, vous paradez alors que tout le monde là,
on est traités comme des chiens »

« Vous tuez la France monsieur, vous tuez la France et les commerçants. Et vous tuez aussi tous les artisans qui sont en train de mourir, voilà ce que vous faites», a lancé la femme en croisant le cortège du Premier ministre qui déambulait dans les rues de la ville. Et en plus, vous paradez alors que tout le monde là, on est traités comme des chiens », poursuit la passante, véhémente. 

« Je ne parade pas, et je n’ai tué personne, au contraire, j’en ai sauvé. On essaye d’en sauver », se défend alors le chef du gouvernement.

Pas de quoi convaincre son interlocutrice, qui insiste : 

« Je ne pense pas, demandez aux restaurateurs, ils sont en train d’essayer de survivre ici. On peut quand même manger sur une terrasse sans pour autant infecter qui que ce soit je crois, qu’on soit vaccinés ou pas. »

« De toute façon, votre vaccin c’est pas un vaccin », conclut-elle, dans ce qui s’apparente à une référence aux vaccins à base d’ARN messager.

La scène s’est déroulée après le Conseil de défense sanitaire auquel le Premier ministre a assisté depuis la préfecture de l’Aude. Le but de sa visite dans la ville de Carcassonne était notamment de défendre le pass sanitaire le cas échéant, et d’en constater l’application sur le terrain.

DERNIERS ARTICLES

EXPLICATIONS BIOLOGIQUES DU MÉCANISME DES EFFETS INDÉSIRABLES DES VACCINS ANTI-COVID-19

[Source : aimsib.org] Dans cette guerre de l’information tant dissymétrique que criminelle voulant pousser à une vaccination prétendument aussi utile que sans risque, voici la contribution de l’AIMSIB à la réflexion de ceux qui ont encore accès à nos textes. Hélène Banoun s’est surpassée dans la qualité des sources pendant qu’Emma Kahn s’appliquait à rendre sonLire la suite

CENSURE ET RÉPRESSION DE L’HÉTÉRODOXY COVID-19: TACTIQUES ET CONTRE-TACTIQUES

L’émergence de COVID-19 a conduit à de nombreuses controverses sur les connaissances et les politiques liées au COVID. Pour contrer la menace perçue des médecins et des scientifiques qui contestent la position officielle des autorités sanitaires gouvernementales et intergouvernementales, certains partisans de cette orthodoxie ont décidé de censurer ceux qui promeuvent des opinions dissidentes. LeLire la suite

INCIDENCE NON NÉGLIGEABLE DES MYOCARDITES APRÈS 3ème DOSE DE VAX ANTI-COVID-19

Incidence non négligeable des myocardites après 3e dose de vax anti-COVID-19 25/11/2022 (2022-11-25) [Source : cardio-online.fr] Auteur :Guillaume Le PessecMembre du Collège des Cardiologues en Formation,Rouen Relecteur :Théo PezelMembre du Collège des Cardiologues en Formation,Paris Sous la supervision de :Albert HagègePrésident du Comité Éditorial de Cardio-onlineNancy En direct de l’ESC Congress 2022 D’après la présentation de Christian EugenLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

0 comments on “«VOUS TUEZ LA FRANCE» : JEAN CASTEX PRIS À PARTIE LORS D’UNE VISITE À CARCASSONNE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :