DOSSIERS

PROTOCOLES ? VOUS AVEZ DIT PROTOCOLES ?

Le pouvoir exécutif déploie les grands moyens pour que le processus de vaccination touche la plus grande partie de la population française. Pourtant les vaccins anti-COVID n’ont que quelques mois d’application. Aucun scientifique au monde n’est en mesure d’en évaluer les conséquences à moyen et long terme.

Le gouvernement impose avec force la vaccination et maintient la population française dans la peur en divulguant des informations sans aucune bases scientifiquement prouvées et sérieuses. Discours culpabilisants, anxiogènes ne cessent de tenter de nous convaincre pour nous envoyer dans un centre de vaccination.

En parallèle les actions de prévention et les traitements précoces sont totalement ignorées, voire interdits.

Aucun des vaccins actuellement injectés ne bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché définitive pour la simple raison qu’ils ont seulement atteints la phase III des essais cliniques, c’est-à-dire qu’ils sont toujours en phase d’évaluation.

Parmi les millions de Français vaccinées combien ont suivi les protocoles définis ci-après ???

Le Ministère français de la Santé définit précisément ce que doivent être des essais cliniques :

Un essai clinique consiste notamment à tester sur l’homme un médicament afin d’évaluer ses potentiels bénéfices et risques. Il implique la participation de personnes volontaires, malades ou saines. Selon le cas, il vise à établir ou à vérifier certaines données comme :

  • les modalités d’absorption, de distribution ou d’élimination du médicament (données pharmacocinétiques)
  • le mécanisme d’action du médicament notamment (données pharmacodynamiques)
  • l’efficacité et la tolérance d’un nouveau médicament ou d’une nouvelle façon d’utiliser un traitement connu (données thérapeutiques).

Phase III : comparaison de l’efficacité du nouveau médicament par rapport au traitement de référence (lorsque celui-ci existe) et/ou à un placebo (lorsqu’aucun traitement n’existe). Les patients sont sélectionnés sur des critères précis qui permettront de répondre à la question de l’efficacité et du bénéfice du médicament testé comme nouveau traitement standard de la maladie concernée. Les essais de phase III permettent également d’identifier les risques potentiels du nouveau médicament.

Durant cette phase, se déroulent également des essais relatifs au développement industriel et au mode d’administration et de conditionnement (gélules, comprimés, sirop…).

Le projet COVIREIVAC coordonné par l’INSERM définit avec précision les règles quant à la recherche clinique vaccinale COVID-19. Elles sont détaillées 

1) – Être volontaire pour les essais cliniques des vaccins Covid-19

C’est devenir acteur de la lutte contre la pandémie et ainsi contribuer, sur du moyen terme, à vous protéger mais aussi à protéger chaque Français et notamment les populations les plus fragiles. C’est participer à un défi historique au côté de la communauté médicale et scientifique. Être volontaire, c’est aussi participer à l’effort de recherche et à la souveraineté de la France en matière de santé.

Les essais sur les vaccins de la Covid-19 s’effectueront dans un cadre sécurisé et sous contrôle de médecins. Les volontaires sélectionnés pour les essais recevront un vaccin testé ou un placebo. Ils bénéficieront d’un suivi personnalisé pendant toute la durée de l’essai mais aussi après dans le cadre d’une étude visant à surveiller, évaluer et prévenir les risques d’effets indésirables pouvant survenir de façon retardés et potentiellement liés aux vaccins.

2) – Qui peut participer à un essai clinique ?

Toute personne de plus de 18 ans n’ayant pas de contre-indication à la vaccination (personnes gravement malades ou ayant fait une réaction allergique à un vaccin par exemple)

Pour mener à bien les essais cliniques sur les vaccins « Covid-19 », nous recherchons des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes. Il est donc important que tout le monde se mobilise pour faire avancer la recherche sur la Covid-19 et permettre d’enrayer la pandémie.

Parmi les volontaires, nous recherchons aussi des personnes de 65 ans ou plus ou présentant des facteurs de risque de la Covid-19 (tels que diabète, surpoids, hypertension artérielle, insuffisance rénale). Pourquoi ? Parce ces personnes peuvent avoir un système immunitaire affaibli, alors même qu’elles devront être parmi les premières personnes vaccinées. Les vaccins à l’étude devront donc démontrer leur efficacité dans ces circonstances.

3) – Être volontaire pour un essai clinique : comment ça marche ?

Pour mener à bien les essais cliniques sur les vaccins

pré-inscription : pour se porter volontaire, il suffit de se pré-inscrire sur la plateforme nationale. Il faut alors remplir un premier questionnaire de santé.

les volontaires seront ensuite contactés, en fonction des besoins du protocole de recherche* (âge, conditions pré-existantes, localisation géographique). Il est aussi possible que vous ne soyez jamais appelé.

Un premier rendez-vous avec un médecin permettra ensuite de confirmer votre consentement pour l’essai et un test sérologique par prise de sang sera effectuée pour une sérologie Covid-19. La vaccination sera ensuite réalisée soit à l’hôpital soit en cabinet médical, avec une surveillance médicale d’une durée variable selon l’essai et au maximum d’une demi-journée

Vous serez ensuite suivi entre 3 et 12 mois suivant l’essai clinique. Cette surveillance consiste en une prise de sang à intervalles réguliers ou un simple suivi des symptômes. La surveillance sera plus rapprochée (jusqu’à une fois par jour) pendant la première semaine puis hebdomadaire pendant le premier mois.

Une fois l’essai terminé, vous continuerez à être suivi pendant 1 à 2 ans dans le cadre d’un programme de surveillance.

* le protocole correspond aux objectifs détaillés et à la méthode de l’essai

Il faut savoir que les études seront réalisées en double aveugle, c’est à dire que vous pourrez recevoir soit un vaccin soit un placebo (vaccin sans principe actif), mais à aucun moment, et ce jusqu’à la fin de l’essai ni vous, ni votre médecin n’en aurez connaissance. A la fin de l’essai, s’il est concluant, si vous avez reçu le placebo, il est possible que l’on vous propose de vous faire vacciner.

Vérifiez où sont situés les hôpitaux participant aux essais cliniques.

Questions fréquentes : covireivac.fr/questions-frequentes-sur-les-essais-cliniques

Et le site de proposer un lien pour bien comprendre : « C’est quoi un essai clinique ? => Oups !!! « Erreur 404, la page que vous recherchez n’existe pas… » N’est-ce pas étonnant ?

4) – Quelles indemnités ?

Les volontaires peuvent être indemnisés en fonction des contraintes qui leur sont imposées (déplacement à l’hôpital, injection du vaccin, prises de sang, etc.).

Cette indemnité est prévue par la loi : ses modalités et son montant sont contrôlés par le comité de protection des personnes dont l’avis est obligatoire avant que l’essai soit autorisé.

Cette indemnité n’est pas systématique et elle est interdite pour les personnes vulnérables pour des questions éthiques. En aucun cas la participation à des essais cliniques n’a vocation à devenir un « mode de rémunération ».

Dans le cas des essais sur les vaccins « Covid-19 », l’indemnité dépendra de l’essai lui-même.

Par ailleurs, le promoteur d’un essai clinique, c’est-à-dire le responsable de l’étude souscrit une assurance qui permet d’indemniser les participants s’ils subissent des dommages du fait de l’essai.

5) – Quels effets indésirables éventuels pour les vaccins Covid-19 ?

Comme avec tous les vaccins, il peut survenir des effets indésirables avec les vaccins que nous allons tester. Rougeur, gonflement, durcissement ou douleur au site d’injection, les effets indésirables sont bénins dans la grande majorité des cas et disparaissent spontanément en quelques jours. Ces réactions apparaissent généralement dans les heures qui suivent l’administration et guérissent rapidement.

Des réactions dites générales peuvent également arriver. Elles peuvent se manifester par de la fièvre, un malaise, des douleurs musculaires ou des maux de tête.

Les effets indésirables graves sont beaucoup plus rares. Un effet indésirable est dit grave lorsqu’il entraîne une invalidité importante et durable, lorsqu’il provoque une hospitalisation, lorsqu’il est susceptible de mettre la vie du patient en danger.

Les réactions allergiques graves de type anaphylactique peuvent être provoquées par les antigènes vaccinaux mais aussi d’autres composants du vaccin. Elles sont exceptionnelles (estimées à 1,3 réaction par million de doses quel que soit l’âge) mais leur gravité potentielle nécessite que tout médecin pratiquant une vaccination doit s’entourer des précautions habituelles : surveillance après vaccination et adrénaline injectable à disposition. Ces réactions surviennent dans un délai très court (moins d’une heure) après l’injection.

6) – Dans le cadre des essais cliniques des vaccins Covid-19

Votre tolérance au vaccin sera surveillée au moment de la vaccination puis pendant toute la durée de l’essai lui-même.
Une fois l’essai terminé, vous continuerez à être suivi pendant 1 à 2 ans par les équipes Covireivac dans le cadre d’un programme de surveillance dit suivi de pharmacovigilance.

L’évaluation d’un vaccin est donc identique à celle d’un médicament. Le développement d’un vaccin est encadré par des recommandations européennes précises.

Les essais cliniques ont pour objectif de déterminer la tolérance et l’efficacité du vaccin chez l’homme. Ils sont eux-mêmes soumis à une autorisation préalable de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et à un avis favorable d’un comité de Protection des Personnes.

Ils vont permettre progressivement de détecter la plupart des effets indésirables, de préciser leur nature et de faire évoluer le le cas échéant les doses ou voies d’administration du vaccin pour les limiter. Avant l’autorisation de mise sur le marché d’un vaccin, l’ANSM, ou l’agence européenne des médicaments, évaluent le risque même minime associé à vaccin (effets indésirables) en regard de son bénéfice (protection contre l’infection ou la maladie). Le ratio bénéfices/risques doit être positif pour qu’un vaccin obtienne une Autorisation de Mise sur le Marché.

INSERM : L’INSERM réunit 15 000 chercheurs, ingénieurs, techniciens et personnels administratifs, avec un objectif commun : améliorer la santé de tous par le progrès des connaissances sur le vivant et sur les maladies, l’innovation dans les traitements et la recherche en santé publique.

source : https://www.inserm.fr

À suivre …


source : https://laplumeducitoyen.org

DERNIERS ARTICLES

VÉRITÉ… JE CRIE TON NOM

Introduction Si nous sommes pris par les « élites » pour les « idiots » que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester. Chers nouveaux lecteurs, permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au sujet du jour. Les évènements que nous subissons etLire la suite

RETOUR SUR LA MANIPULATION VIA DES SIMULATIONS AU COURS DE LA PANDÉMIE COVID

[Source : docteur.nicoledelepine.fr] Par Gérard Delépine VOLET 1 Les erreurs du rapport 9 de Mars 2020 de Neil Ferguson, justification fallacieuse des confinements Depuis plus de 20 mois, la politique sanitaire française est décidée dans le plus grand secret[1] par le « conseil de défense » appuyé par un « conseil scientifique. Ce dernier est dominé par Simon Cauchemez, mathématicienLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “PROTOCOLES ? VOUS AVEZ DIT PROTOCOLES ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :