DOSSIERS

ENFIN LA VÉRITÉ SUR LE CORONAVIRUS: L’OMS AVOUE MALGRÉ ELLE QUE LE COVID-19 TUE MOINS QUE LA GRIPPE !

Source: APnews.com

Traduction: La Rédaction JEMINFORMETV.COM

GENÈVE (AP) – Le chef des urgences de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré lundi que les « meilleures estimations » de l’agence indiquent qu’environ 1 personne sur 10 dans le monde pourrait avoir été infectée par le coronavirus – plus de 20 fois le nombre de cas confirmés – et a mis en garde contre une période difficile à venir.

Le Dr Michael Ryan, s’exprimant lors d’une session spéciale du conseil exécutif de 34 membres de l’OMS consacrée au COVID-19, a déclaré que les chiffres varient des zones urbaines aux zones rurales et entre les différents groupes, mais qu’en fin de compte, cela signifie « la grande majorité des le monde reste en danger. Il a déclaré que la pandémie continuerait d’évoluer, mais que des outils existent pour supprimer la transmission et sauver des vies.PUBLICITÉ

« De nombreux décès ont été évités et de nombreuses autres vies peuvent être protégées », a déclaré Ryan. Il était entouré de son patron, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui, quelques minutes plus tôt, avait dirigé une minute de silence pour honorer les victimes, ainsi qu’une salve d’applaudissements pour les agents de santé qui se sont efforcés de les sauver.EN SAVOIR PLUS SUR COVID-19 :

Ryan a déclaré que l’Asie du Sud-Est était confrontée à une augmentation du nombre de cas, que l’Europe et la Méditerranée orientale connaissaient une augmentation, tandis que les situations en Afrique et dans le Pacifique occidental étaient « plutôt plus positives ». Dans l’ensemble, cependant, il a déclaré que le monde « entrerait dans une période difficile ».

« La maladie continue de se propager. Il est en augmentation dans de nombreuses régions du monde », a déclaré Ryan aux participants des gouvernements qui composent le conseil d’administration et fournissent une grande partie du financement de l’OMS. « Nos meilleures estimations actuelles nous disent qu’environ 10 pour cent de la population mondiale pourraient avoir été infectés par ce virus. »

L’estimation – qui s’élèverait à plus de 760 millions de personnes sur la base d’une population mondiale actuelle d’environ 7,6 milliards – dépasse de loin le nombre de cas confirmés comptabilisés à la fois par l’OMS et l’Université Johns Hopkins, maintenant plus de 35 millions dans le monde. Les experts disent depuis longtemps que le nombre de cas confirmés est largement inférieur au chiffre réel.

Ryan n’a pas donné de détails sur l’estimation. Le Dr Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, a déclaré qu’il était basé sur une moyenne d’études sur les anticorps menées dans le monde. Elle a déclaré que les 90 pour cent estimés de personnes restantes sans infection signifient que le virus a « l’opportunité » de se propager davantage « si nous ne prenons pas des mesures pour l’arrêter », comme par la recherche des contacts et le suivi des cas par les responsables de la santé.

Tedros, lors de son allocution, a déclaré : « Ce que nous avons appris dans chaque région du monde, c’est qu’avec un leadership fort, des stratégies claires et complètes, une communication cohérente et une population engagée, habilitée et habilitée, il n’est jamais trop tard… Chaque situation peut être renversé – et les gains durement gagnés peuvent être facilement perdus.PUBLICITÉ

« La pandémie souligne l’importance fondamentale d’investir dans la santé publique et les soins de santé primaires », a déclaré Tedros, portant un élégant masque noir, rouge et jaune. Tedros n’avait pas porté de masque lors des dizaines de conférences de presse COVID-19 qu’il a dirigées au siège de l’OMS cette année.

Les commentaires sont intervenus lors d’une session spéciale du conseil d’administration pour examiner le suivi de sa précédente réunion, en mai, qui a adopté une résolution pour examiner la réponse du monde – et de l’OMS – à la pandémie, entre autres.

La réunion de deux jours est la première du conseil d’administration depuis que l’administration Trump a lancé cet été un compte à rebours d’un an en vue de retirer les États-Unis de l’OMS en juillet prochain. Le président Donald Trump, qui a lui-même été infecté par le COVID-19, a accusé à plusieurs reprises l’OMS d’avoir trop accepté les explications de la Chine sur sa gestion de l’épidémie à Wuhan à la fin de l’année dernière.Couverture complète :  Comprendre l’épidémie

Sur un ton beaucoup plus conciliant, le secrétaire adjoint à la Santé Brett Giroir, le représentant des États-Unis au conseil d’administration, a déclaré lors de la réunion par vidéoconférence que les États-Unis « ont hâte de travailler ensemble pour vaincre cette pandémie et ramener notre peuple et notre économie à la normale. « 

Giroir a également pressé l’OMS – quoique doucement – ​​d’éclaircir ses relations avec le gouvernement chinois. Il a déclaré qu’un « mandat clé » de la résolution de mai était son appel à une mission conjointe impliquant l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé animale et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture pour examiner les origines animales du virus et sa transmission à humains.

Une équipe avancée de deux personnes pour cette mission s’est rendue en Chine, mais une mission plus complète n’est pas prête. Giroir a déclaré qu’il était « essentiel » que les États membres de l’OMS reçoivent des mises à jour régulières et opportunes sur la mission et ses « termes de référence » – une allusion aux directives de travail qui détaillent à quel point les membres de la mission auront accès en Chine.

Le membre chinois du conseil d’administration, Zhang Yang, s’exprimant par vidéoconférence, a déclaré que la Chine était « transparente et responsable » et s’acquittait de ses responsabilités en vertu de la résolution. Elle a déclaré qu’elle communiquait régulièrement avec l’OMS et maintenait ses engagements financiers envers l’agence des Nations Unies.

Le membre du conseil d’administration Clemens Auer d’Autriche a déploré un « affaiblissement politique » de l’OMS, citant le « retrait potentiel d’un État membre fort de l’OMS » – une allusion aux États-Unis. un corps « actif » — pas un « cérémonial ». Le représentant américain Giroir a exprimé son soutien à cette idée.

Dernières nouvelles du blog

ÇA BOUGE LES AMIS BIENTÔT LA BOOM ! LES VACCINS DÉNONCÉ PAR 403 SPÉCIALISTES DE 34 PAYS.

Jeppy Néron Environ 403 médecins, scientifiques et professionnels de plus de 34 pays ont déclaré qu’il existe une crise médicale internationale en raison des maladies et des décès consécutifs à l’administration de produits connus sous le nom de « vaccins COVID-19 », selon James Roguski Substack. « Nous assistons actuellement à un excès de mortalité dans les paysLire la suite

LE PLUS GROS MENSONGE DE L’HISTOIRE: LA BASE DE DONNÉES EST ERRONNÉE. IL N’Y A JAMAIS EU DE PANDÉMIE. LES MANDATS COVID, Y COMPRIS LE VACCIN, SONT INVALIDES

Le plus gros mensonge de l’histoire: La base de données est erronée. Il n’y a jamais eu de pandémie. Les mandats Covid, y compris le vaccin, sont invalides. Par Prof Michel Chossudovsky Les « cas confirmés Covid-19 » par PCR n’ont aucun sens. Le projet de test d’antigènes et à domicile de plusieurs milliards de dollars est fauxLire la suite

EFFETS SECONDAIRES A CAUSE DES VACCINS CONTRE LE COVID: IL EST TEMPS DE FAIRE ÉCLATER LA VÉRITÉ

Des chercheurs israéliens ont la preuve que les vaccins peuvent provoquer de sérieux effets secondaires…Il est temps de faire éclater la vérité car cela a des implications internationales ! Des chercheurs israéliens ont découvert que certains effets secondaires survenus après la vaccination contre le COVID-19 étaient causés par le vaccin de Pfizer, selon une vidéoLire la suite

LE KREMLIN A SENTI LA LIGNE ROUGE DE L’OCCIDENT DANS LE CONFLIT UKRAINIEN

par Reporter. Il y a quelques jours, l’Occident rayonnait de confiance dans sa « victoire » et de désir de se battre jusqu’au dernier Ukrainien et, très probablement, jusqu’au dernier Européen. Selon toute apparence, seules les élites européennes auraient dû survivre. Cependant, la suggestion du président russe Vladimir Poutine, faite sous la simple forme d’annoncer laLire la suite

LES ÉTATS-UNIS, UN PAYS « EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT »

par Pars Today. Le Bureau des Nations unies pour le développement durable a rapporté que les États-Unis ne sont plus un pays développé, mais un pays en voie de développement. Bien que les États-Unis se présentent comme le leader du monde libre, l’indice de développement humain (IDH) publié en juillet 2022 montre que les États-Unis reculent dansLire la suite

ILS SONT TOUJOURS EN PHASE EXPÉRIMENTALE

Il est utile de rappeler que malgré l’administration de milliards de doses à travers le monde, ces produits pharmaceutiques n’ont toujours pas terminé leurs phases expérimentales. Ils sont toujours en phase expérimentale source : Soleil Verseau Dernières nouvelles du blog

1 comment on “ENFIN LA VÉRITÉ SUR LE CORONAVIRUS: L’OMS AVOUE MALGRÉ ELLE QUE LE COVID-19 TUE MOINS QUE LA GRIPPE !

  1. La vérité vraiment ? Personnellement j’en doute!

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :