DOSSIERS

LES RAPPORTS D’EFFETS INDÉSIRABLES VAERS LES PLUS FLIPPANTS

Les rapports d’effets indésirables VAERS les plus flippants

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un programme américain pour la sécurité des vaccins, cogéré par les U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA).

Il contient des rapports d’effets indésirables détaillés suivant les injections de vaccins Covid-19, voici une sélection des cas les plus flippants.

Âge 31 ans, Pfizer

Le 29/4/21 [vaccinée le 28/04/21], elle a signalé un goût métallique dans sa bouche. Le 30/4/21, elle avait la tête dans le brouillard et des pertes de mémoire. Le goût métallique et le brouillard ont continué jusqu’à la semaine suivante. Le 5/5/2021, elle a déclaré avoir passé une journée avec Dieu et avoir eu plusieurs rencontres tout au long de la journée, au cours desquelles elle a déclaré recevoir des messages de Dieu. Le jeudi 6 mai 2021, elle est restée à la maison avec sa famille et était continuellement préoccupée par la religion, paranoïaque, elle parlait de la journée précédente qu’elle avait passée avec Dieu, elle a mentionné qu’elle avait tremblé toute la journée parce qu’elle était dans le présent de Dieu. Le lendemain, elle n’arrivait pas à rassembler ses idées, sa pensée était désorganisée, elle avait oublié les compétences de base de la vie quotidienne et comment les accomplir. Elle riait et pleurait à des moments inappropriés. Le 7 mai 2021, vers 15 heures, elle a été emmenée aux urgences pour être évaluée. Aux urgences, elle criait et hurlait en répondant à des voix, avait des hallucinations et des délires. Elle a dû être immobilisée physiquement et chimiquement. Ils n’ont pas réussi à la stabiliser et à identifier une cause autre qu’une psychose post-vaccin COVID et elle a été transférée dans un hôpital psychiatrique pour une évaluation et un traitement supplémentaires. Elle y est depuis 6 jours sans aucune amélioration. Elle n’a répondu à aucun traitement.

Âge 14 ans, vaccin Pfizer

Trois jours après la dose 1, administrée le 28/05/21, PT a déclaré ne pas se sentir elle-même. Elle se sentait dans le brouillard et n’arrivait pas à se concentrer sur son travail scolaire. Elle s’inquiétait de ne pas pouvoir terminer l’année scolaire. Nous avons pensé qu’il s’agissait simplement d’un ” burnout “, mais nous savions que c’était un comportement étrange pour PT qui est habituellement très concentrée et n’a aucun problème à obtenir de bonnes notes. Nous l’avons laissée se faire vacciner le 18 juin. Environ 10 jours plus tard, PT a déclaré avoir l’impression que son esprit s’emballait et qu’elle n’avait pas pu dormir pendant 5 nuits. Elle était très anxieuse et avait des crises de panique. Le 4 juillet, PT est venue nous voir et nous a dit : “la seule façon d’arrêter ces pensées est de me faire du mal”. Nous avons immédiatement emmené PT aux urgences de l’hôpital. Nous n’avions JAMAIS vu PT dans cet état et elle n’avait JAMAIS eu de telles pensées. Elle se parlait à elle-même, faisait des mouvements étranges et ce comportement effrayant est sorti de nulle part. Ils l’ont gardée toute la nuit et l’ont renvoyée chez elle en l’orientant vers d’autres médecins. Elle a toujours des pensées suicidaires et ne peut pas fonctionner. Nous avons dû annuler tous les voyages, les camps d’été et la retirer du football pour le mois à venir. Il n’y a aucune chance qu’elle puisse participer à quoi que ce soit.

Âge 13 ans, vaccin Pfizer

Environ 8 à 10 heures après avoir reçu la deuxième dose, le patient a commencé à se désintéresser sensiblement de l’activité sociale. Les jours suivants, il a perdu l’appétit et s’est retiré davantage des fonctions sociales, même les plus intimes et celles de la famille immédiate. Plaintes de délires, de voix lui donnant de “mauvaises” pensées et de “mauvaises” visions. Les voix sont soit des “monstres”, soit “un petit garçon”. Nous avons remarqué que lorsqu’il semble se battre avec ces pensées, ses yeux ont tendance à s’éteindre et il remue la bouche comme s’il voulait parler, mais en même temps, il ne le fait pas.

Âge 18 ans, vaccin Pfizer

Le 24 juillet 2021, le patient a ressenti de la colère, a été confus, a fait un rêve terrifiant, a eu des hallucinations auditives, ne pouvait plus bouger, a fondu en larmes et s’est senti très fatigué. Ces événements étaient médicalement significatifs. Le patient a subi des tests et des procédures de laboratoire, notamment un test de dépistage du virus COVID-19, qui s’est révélé négatif à une date non précisée. Le résultat des hallucinations auditives s’est rétabli, celui de la paralysie s’est rétabli le 24 juillet 2021, tandis que celui des autres événements était inconnu. L’évolution clinique a été rapportée comme suit : Je me suis senti très fatigué et j’ai décidé de dormir et ensuite j’ai fait le rêve le plus terrifiant qui soit, qui a commencé très normalement et ensuite j’ai commencé à être capable de ressentir les choses dans mon rêve, ce qui m’a rendu conscient de mon rêve, mais ensuite je me suis réveillé après être mort dans mon rêve d’une manière brutale et horrible. J’ai ensuite entendu la voix de mon tueur (dans mon rêve) qui me disait : “Tu ne t’échapperas pas”. Je sentais sa main pressée contre mon cou et sa respiration. Le patient n’a pas été testé positif au COVID-19 depuis qu’il a été vacciné. Le patient n’est pas inscrit à un essai clinique. Aucune tentative de suivi n’est possible. Aucune autre information n’est attendue.

Âge 20 ans, Pfizer

Le patient a reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer COVID le 13 avril 2021 vers 9h30. Cet après-midi-là, il a commencé à avoir des frissons, des courbatures et des douleurs dorsales. Plus tard dans la nuit, incapable de dormir, il a commencé à avoir des hallucinations visuelles, notamment un démon à sa gauche immédiate, une bougie à l’extrême gauche de sa périphérie, des chaînes, l’obscurité de la pièce et l’impression d’être coincé dans une boucle temporelle. En outre, il a eu des hallucinations auditives, notamment un démon qui criait et des gens qui chuchotaient. Il a pris de l’ibuprofène cet après-midi-là pour ses frissons. Pas d’antécédents psychiatriques connus ni de consommation de drogues. Il a nié avoir des idées suicidaires. Il a des antécédents de douleurs dorsales pour lesquelles il suit une thérapie physique depuis plusieurs mois. Il aime son travail et ne présente aucun facteur de stress particulier. Les examens effectués au service des urgences comprenaient une NFS, des électrolytes, un dépistage de drogues dans l’urine, une ETOH, une procalcitonine et une analyse d’urine. Tous les résultats étaient normaux, à l’exception d’un taux élevé de neutrophiles et d’un faible taux de lymphocytes. Le scanner de la tête était également normal.

Âge 26 ans, Pfizer

La nuit suivant l’injection, j’ai eu de la fièvre et j’ai commencé à avoir des douleurs corporelles, des maux de tête et des frissons. Ensuite, je me suis réveillé dans la nuit et j’ai eu des hallucinations auditives et des délires. Le lendemain, j’étais épuisé, j’avais une faible fièvre et cette nuit-là, j’ai continué à avoir des terreurs nocturnes et des délires. Quelques jours après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir des problèmes digestifs inhabituels, allant de l’ingestion de grandes quantités de nourriture (3 000 à 4 000 calories par jour) à l’absence de faim et à la privation de nourriture. Je continue à avoir des terreurs nocturnes, des cauchemars ainsi que des délires et des hallucinations presque toutes les nuits depuis que j’ai reçu le vaccin. Les symptômes commencent à se manifester aussi pendant la journée, lorsque je suis pleinement éveillé.

Âge 24 ans, Moderna

Le bras s’est immédiatement engourdi ; le doigt est devenu bleu et très froid au toucher ; plus tard dans la nuit, ~6 heures après la vaccination, j’ai commencé à avoir des hallucinations auditives très effrayantes pour la première fois de ma vie. J’ai entendu mon chat mort hurler pour moi, puis plus tard j’ai entendu ma mère paniquée qui m’appelait à l’aide (lorsque je me suis rendu de l’autre côté de la maison où elle vit, elle dormait profondément et ne m’avait pas appelé) ; les deux jours suivants, j’ai frissonné toute la journée, je pouvais à peine me tenir debout et j’étais incroyablement nauséeuse. Les deux jours suivants, j’ai eu des frissons toute la journée, j’étais à peine capable de me tenir debout et j’avais des nausées incroyables. À aucun moment, je n’ai constaté de gonflement notable.

Âge 22 ans, Moderna

12-Avr-2021, le patient a fait état d’IDÉE SUICIDAIRE (Mentionné vouloir se tuer) (critère de gravité médicalement significatif), HALLUCINATION AUDITIVE (Trois voix dans sa tête) (critère de gravité médicalement significatif), SENTIMENT ANORMAL (Complètement perdu, il ne savait pas qui il est, où il est)

Âge 20 ans, Pfizer

3 heures après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir de grosses crises émotionnelles. J’ai commencé à avoir des pensées suicidaires, à faire une crise de panique toutes les deux heures et à me sentir très vite dépassée. Les pensées suicidaires ont commencé spécifiquement 6 heures après le vaccin et ont duré toute la nuit et le jour suivant la vaccination.

Âge 23 ans, Pfizer

30/04 – Cinq minutes après le vaccin, je me suis évanouie. J’ai ressenti des tremblements incontrôlables et ma vision est devenue blanche. Je n’étais pas anxieuse avant de recevoir le vaccin et j’ai ressenti de la terreur après. 01/05 – J’ai développé une grave dépression et des idées suicidaires. J’ai signalé à mon entourage que je ne me sentais pas en sécurité. Je n’ai pas reçu de diagnostic de dépression et je n’en ai pas souffert avant de recevoir le vaccin. Je me suis sentie suicidaire, complètement désespérée, anxieuse et j’ai éclaté en sanglots de façon incontrôlable sans qu’il y ait de déclencheur identifiable. 02/05 – J’ai développé une douleur fulgurante dans mes jambes et mes bras. C’était comme une douleur pulsatile, lancinante et lancinante. Je n’avais jamais ressenti une telle douleur auparavant. 03/05 – J’ai développé un goût métallique dans la bouche qui ne pouvait être éliminé par l’eau ou la nourriture. C’était extrêmement perceptible. 04/05 – J’ai eu mes règles une semaine plus tôt que prévu. Je prends des contraceptifs depuis sept ans et je n’ai jamais connu de changement dans mon cycle menstruel. Je n’ai apporté aucun autre changement à mon mode de vie ou à ma santé, à part le vaccin. Mes règles étaient extrêmement abondantes, pleines de caillots et douloureuses. Elles ont duré plus longtemps que d’habitude, jusqu’au 09/05 environ. 16/05 – J’ai eu de nouvelles règles une semaine seulement après les premières. Ces règles étaient tout aussi abondantes et durables. Elles ont duré jusqu’au 21 mai environ. Après le vaccin, j’ai commencé à souffrir de palpitations cardiaques, de crampes dans les jambes et de douleurs aléatoires. Je n’avais pas connu ces symptômes avant le vaccin. Je ne peux pas identifier la date à laquelle ces symptômes ont commencé, mais c’était dans la première semaine suivant la prise du vaccin.

Âge 24 ans, Pfizer

Les problèmes de douleurs thoraciques se sont en grande partie résolus. La chose la plus invalidante après le vaccin a été l’apparition d’un bourdonnement persistant dans l’oreille gauche, qui va et vient dans l’oreille droite. Cela a commencé 2 semaines et 2 jours après la deuxième dose du vaccin Pfizer, et après avoir pris l’avion plusieurs fois, et a commencé à mon retour le 13 avril 2021. Il est resté constant mais s’est légèrement amélioré par rapport à ce qu’il était au début, j’ai fait de l’oxygénothérapie hyperbare (cinq séances d’une heure, espacées d’environ une semaine et demie au cours des deux derniers mois pour voir si les choses s’améliorent). Je dirais que les choses se sont améliorées, mais je suis à bout de patience et de moyens financiers pour continuer à consulter un médecin. Je me sens impuissant, dépressif, ma performance au travail est affreuse et, enfin, je suis plus suicidaire que jamais. Je veux simplement mourir.

Âge 38 ans, Moderna

Hallucinations visuelles (étoiles du télescope Hubble et visage dans les étoiles), incapacité à dormir, douleurs aux articulations des doigts, aux orteils, aux dents, maux de tête, frissons et température corporelle basse de de 37,1 °C, puis de 37,7 °C. J’avais l’impression d’être en train de mourir et d’être piégée dans un cauchemar ou un trip de drogue. Je n’ai jamais pris d’acide mais je crois fermement que c’est ce que j’aurais ressenti lors d’un mauvais trip.

Âge 23 ans, Pfizer

depuis le vaccin obsessions persévérantes de se faire tuer ou de tuer sa famille et autres, idées et fixations suicidaires/euthanistes ; hémorragie cérébrale et hémorragie interne ; crise d’épilepsie ; anxiété ; attaques de panique ; douleurs lancinantes dans la tête ; douleur extrême ; délire ; sensation que ses jambes n’ont pas d’énergie ; inflammation ; détérioration du système nerveux ; sensation de “ne pas contrôler ses membres”…

Âge ?, Pfizer

Hallucinations ; délires ; pensées intrusives m’ordonnant d’avoir un accident de voiture ; mauvaise humeur ; anxiété sévère ; Ceci est une déclaration spontanée d’un consommateur contactable. Une patiente d’âge indéterminé a reçu une première dose de BNT162B2 (numéro de lot : inconnu), par une voie d’administration indéterminée, à une date indéterminée, en dose unique, pour la vaccination contre le COVID-19. Les antécédents médicaux de la patiente et les médicaments concomitants n’ont pas été rapportés. La patiente a fait part de son expérience très pénible du vaccin. Le soir suivant le vaccin, elle a eu des hallucinations (qu’elle n’avait jamais eues auparavant) d’araignées géantes courant dans la pièce, a eu des délires d’extraterrestres lançant le vaccin, de possession et de gouvernement l’écoutant à travers Alexa. Elle ne fumait pas, ne buvait pas d’alcool et ne prenait pas de drogues. Depuis le vaccin, elle a eu des pensées intrusives lui ordonnant d’avoir un accident de voiture, une mauvaise humeur et une anxiété sévère. Elle n’a pas pu travailler depuis le vaccin, soit plus d’un mois maintenant, et a dû essayer de vivre avec les indemnités de maladie hebdomadaires du gouvernement. Elle prend quatre médicaments différents pour faire face à ces effets secondaires. La suite des événements est inconnue.

Âge 19 ans, Moderna

Depuis qu’elle a été vaccinée, elle ne se souvient plus de choses comme le jour que nous sommes ou si elle a pris ses médicaments ; elle souffre d’asthme ; elle est incapable de travailler ou de rester seule ; elle ne peut pas conduire ; elle est hypoglycémique ; elle a des crises d’épilepsie/des malaises et elle est tombée de sa chaise ; elle ne veut plus vivre/la situation s’est dégradée depuis qu’elle a reçu sa première dose/elle ne peut pas rester seule ; elle est dépressive ; son cœur bat la chamade/elle a des problèmes cardiaques ;

Âge 12 ans, Pfizer

La patiente a déclaré avoir des pensées suicidaires, entendre des voix. La patiente a commencé à se faire du mal après la première dose du vaccin. Après la deuxième dose du vaccin, l’automutilation a empiré et elle est devenue très déprimée.

Âge 25 ans, Pfizer

Il est devenu très confus à propos du temps, est allé dans la salle de bain pour se brosser les dents 2 jours après sa première injection Pfizer et n’a pas arrêté de se brosser les dents pendant 30 heures. Ses parents ont essayé de l’arrêter à plusieurs reprises. Il ne s’est arrêté que lorsque ses parents ont finalement appelé le 911 pour que quelqu’un l’aide à sortir de la salle de bain. Ses gencives saignaient et il boitait un peu à force de rester debout devant le lavabo à se brosser les dents pendant si longtemps. Il a été emmené aux urgences, ses signes vitaux étaient bons mais il était déshydraté. L’hôpital n’a pas pu expliquer pourquoi il avait fait ça, ce qui se passait dans son cerveau. Il n’a pas non plus pu expliquer pourquoi il avait fait cela quand on lui a demandé. C’était très perturbant pour ses parents et ses frères et sœurs qui avaient l’impression de ne rien pouvoir faire pour l’arrêter. Il a été mentionné qu’il pourrait avoir besoin d’un spécialiste en neurologie. Il s’est amélioré une fois rentré chez lui. Il semble qu’il soit très confus quant au temps, qu’il ne comprenne pas depuis combien de temps il se brosse les dents et qu’on ne puisse pas le raisonner. Dans la voiture, sur le chemin du retour des urgences avec son père, il a mentionné qu’il devait encore se brosser les dents une fois rentré chez lui. Cela a effrayé son père et son père l’a emmené manger un repas à l’extérieur de la maison et cela a semblé briser la boucle du temps dans la tête du patient. Lorsqu’ils sont rentrés à la maison, le patient n’a plus essayé de se brosser les dents pendant une longue période.

Âge 33 ans, Pfizer

Mon œil gauche s’ouvre et se ferme tout seul, change de focalisation tout seul, parfois mes yeux se croisent et se décroisent aussi, presque comme un tique. Mais presque comme un robot aussi, mon œil gauche a erré vers un chien et une dame qui passaient devant chez moi alors que j’essayais de regarder la télévision. J’avais l’impression que quelqu’un d’autre contrôlait mon œil à distance.

Âge 69 ans, Moderna

Elle ne dort pas du tout ; les mouvements involontaires de ses bras et de ses jambes/son corps sont saccadés ; elle a l’impression d’avoir un alien à l’intérieur d’elle/elle a l’impression que quelque chose dans son corps la serre de l’intérieur ;

Âge 28 ans, Pfizer

Le patient a vécu les expériences suivantes : “C’est un poison pour mon corps”, “Je me sens mortellement malade”, “Mon corps a du mal à communiquer avec mon cerveau”, “Inflammation de nombreux organes internes”, “Je n’ai jamais ressenti cela de ma vie”. Après avoir effectué des recherches au microscope, je vois des cellules empilées et des dangers de coagulation du sang. En tant qu’être spirituel qui communique avec des entités divines, ceci est à 100% le travail du diable. Non seulement je reçois des douleurs physiques internes, mais je sens profondément intuitivement que c’est un combat spirituel.

Âge 80 ans, Moderna

30/12/2020 vers 2:00 nausées, vomissements, diarrhée et frissons ont commencé. Insomnie pendant 3 jours. La patiente déclare qu’elle se sentait “excitée et fatiguée”. Les bruits la rendaient anxieuse. La patiente déclare que “tout sentait mauvais”. La patiente a eu des hallucinations de voir le diable et des pensées sataniques du 31/12/2020 au 1/4/2021 quand la patiente s’est finalement endormie.

Âge 35 ans, Pfizer

Le 15 juin 2021, le soir de la vaccination, la patiente s’est levée d’un bond de son lit, remplie de peur, et a crié le nom de son mari. Puis elle a violemment vomi sur moi et dans la chambre, avant d’aller dans la salle de bains. Une fois dans la salle de bain, elle a continué à vomir, et elle voyait des esprits d’ombre noirs et des cochons volants ainsi que des visions de la Chine. Elle a prié Dieu pour qu’elle ne meure pas, la patiente a ensuite pris une douche et est retournée se coucher. Environ 2 heures plus tard, cela s’est produit à nouveau, cette fois-ci elle vomissait si fort qu’on aurait dit qu’un diable sortait de son corps. Elle n’avait plus rien à vomir, mais les violents vomissements n’ont cessé qu’au bout de 7 minutes environ. Elle pensait que le voisinage aurait pu entendre, tellement c’était fort et douloureux. Après cela, elle a ressenti une immense tristesse en nettoyant à nouveau son vomi. Elle pleurait de façon incontrôlable, elle ressentait tellement de douleur et de tristesse et elle pouvait entendre les sanglots des victimes du COVID. Les jours suivants, elle a souffert de maniaco-dépression, de pensées suicidaires, de pertes de mémoire et de perte de contrôle de ses impulsions.

Source : CV19

MACRON A-T-IL ACHEVÉ NOTRE DÉMOCRATIE ?

Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons etLire la suite

COVID-19 EN AUSTRALIE: DES CAMPS DE QUARANTAINE POUR LES NON-VACCINÉS

Des camps de quarantaine sont construits en Australie… pour les non vaccinés Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à deLire la suite

Dernières nouvelles du blog

LES DÉPUTÉS EUROPÉENS, SCEPTIQUES AU VACCIN CONTRE LE CORONAVIRUS

Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons etLire la suite

CHÈQUE DE 100€, ISF : MACRON OU LE GRAND ENFUMAGE

Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons etLire la suite

FRANCOIS PHILIPOT – ASSELINEAU : UNE ANALYSE DE YUSSEF HINDI

Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons etLire la suite

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

3 comments on “LES RAPPORTS D’EFFETS INDÉSIRABLES VAERS LES PLUS FLIPPANTS

  1. C’est incroyablement monstrueux.. comme quoi ces vaccins flinguent le cerveau, ils ont des effets secondaires mentaux absolument terrifiants

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    A voir absolument avant de décider de se faire vacciner ! Ces effets secondaires, notamment et surtout au niveau neurologiques sont vraiment terrifiants ! Il faut vraiment que cette ignominie s’arrête !

    J'aime

  3. Ping : Pas d’effets secondaires | Blog etresoi-e

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :