DOSSIERS

GÉNOCIDE VAX: LES HÔPITAUX POUR ENFANTS SONT MAINTENANT INONDÉS DES PATIENTS SOUFFRANT DE MALADIES CARDIAQUES

[Source : numidia-liberum.blogspot.com]

Les hôpitaux pour enfants de tout le pays (USA) se remplissent de nouveau-nés qui ont de graves problèmes cardiaques, tout cela parce que leurs mères ont été « vaccinées » contre le Covid-19.
Ainsi, à titre d’exemple, les trois Unités de soins intensifs néonatals (Neonatal Intensive Care Unit NICU) d’un hôpital sont toutes complètement remplies de nourrissons. Tous les bébés provenaient de mères complètement vaccinées, a confirmé une infirmière.

Étant donné que cela fait environ neuf mois que « Operation Warp Speed » a été lancé pour la première fois par Donald Trump, qui a ensuite passé le relais au Joe Biden, le monde commence tout juste à en voir les effets sur les bébés nés de mères qui se sont fait piquer.

« Je me demandais si cela vaudrait la peine de partager avec certains des médecins conseillers scientifiques/médicaux du Projet Unity qui pourraient avoir des contacts “à l’intérieur” des grands hôpitaux avec les unités de soins intensifs néonatals, tant qu’on pouvait leur faire confiance pour enquêter discrètement sans risquer leur crédibilité ou la nôtre en révélant l’histoire avant la confirmation », a poursuivi la source.

« Si cette rumeur pouvait être confirmée et révélée, elle pourrait potentiellement, à elle seule, renverser le cours de cette guerre. »

Les unités de soins intensifs des hôpitaux sont envahies par des patients « entièrement vaccinés »

Kirsch a demandé à tous les médecins qui ont lu son travail de commenter les affirmations de la lettre, soit pour les contester, soit pour les confirmer. Des centaines de personnes ont répondu et voici quelques-unes de leurs histoires. (EN RELATION : Kirsh a également écrit sur la façon dont 28 millions d’enfants doivent se faire piquer afin de « sauver » seulement 14 vies de « Covid ».)

Une personne a déclaré qu’il y avait eu plusieurs articles publiés ces derniers jours confirmant que les unités de soins intensifs étaient « pleines à craquer » de patients malades et mourants, dont beaucoup doivent s’asseoir dans les couloirs, car il n’y a plus de lits disponibles.

« Les chambres sont pleines de patients présentant des symptômes NON-Covid, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas là à cause de la Covid », a ajouté cette personne. « La cause probable suspectée vient des effets secondaires du vaccin. »

« La question ici est de savoir combien de ces patients sont des nourrissons ? Les médias et la communauté médicale n’interviendront pas pour vous le dire. Cela viendra de la base d’entre nous qui en a marre qui a plus peur de ce gouvernement que du Covid. »

Un autre a écrit sur la façon dont il a été «clairement établi» que le taux d’avortements spontanés a monté en flèche depuis que les vaccins contre la grippe Fauci ont commencé à être administrés aux femmes enceintes.

« Ma belle-fille, qui n’est pas vaccinée et vient d’accoucher, s’est fait dire par son médecin de ne pas se faire vacciner pendant sa grossesse, car ses trois dernières patientes ont toutes fait une fausse couche juste après’avoir reçu un vaccin », a expliqué cette personne.

«Je pense que M. Kirsch a fourni des mises en garde notables concernant les sources jusqu’à ce qu’il soit mieux confirmé, mais quiconque suit la recherche sur un vaccin Covid n’est pas du tout surpris. Ce sera confirmé. »

Une personne a partagé une vidéo d’un croque-mort qui dit qu’il constate un nombre anormalement élevé de décès chez les nouveau-nés à cause des injections Covid.[1]

« Il ne sait pas combien sont avant-terme, mais cela ne fait pas vraiment de différence en ce qui concerne les décès inhabituels associés à la grossesse/à l’accouchement », a expliqué cette personne.

D’autres se sont demandé si l’e-mail reçu par Kirsch était légitime, suggérant qu’il pourrait s’agir d’un « appât empoisonné » d’une « opposition contrôlée ». Bien que cela soit certainement possible, il semble y avoir une légère augmentation des hospitalisations chez les nourrissons maintenant que les piqûres Covid sont largement administrées.

« Il ne s’agit pas seulement des nouveau-nés souffrant de problèmes cardiaques », a noté un autre à propos de la façon dont les enfants plus âgés sont également endommagés par les piqûres. « Combien de fois devons-nous voir des jeunes faire en même temps de mystérieuses crises cardiaques avant que les gens ne commencent à devenir un peu curieux ? »

Un autre a émis l’hypothèse que si les protéines de pointe du vaccin sont capables de traverser la barrière hématoencéphalique, elles ont peut-être aussi la même perméabilité par rapport au placenta.[2]

« Je ne serais pas surpris si certains de ces bébés avaient une réaction désagréable », a écrit cette personne. « Quel genre de démon dirait à une femme enceinte de ne pas boire de verre de vin, mais de piquer une aiguille et d’injecter dans son corps du bio-matériau expérimental ? »

Les patients « négatifs » Covid accablent les hôpitaux, exactement comme prévu

(Natural News) Les médias grand public sont perplexes sur les hordes de patients malades et mourants qui pullulent maintenant dans les hôpitaux américains.

Selon les présentateurs TV, ces personnes n’ont pas le Covid-19, car beaucoup d’entre elles sont « complètement vaccinées », donc tout cela serait, selon eux, un insondable « mystère ». En effet, étant donné que les piqûres sont « sûres et efficaces », il n’y a aucune explication à cette dernière crise. Ce doit être juste une malheureuse coïncidence, n’est-ce pas ?

« Les urgences sont maintenant inondées de patients gravement malades — mais beaucoup n’ont même pas de Covid », a rapporté Michigan Radio.

NPR a également relayé l’histoire, prétendant qu’il n’y avait aucun lien entre ce pic soudain d’hospitalisations immédiatement après les mandats de Joe Biden imposant la piquouse Covid.

Comme nous l’avons signalé, il ne reste pratiquement plus de lits d’hôpitaux disponibles, car les unités de soins intensifs locales sont complètement inondées.

« C’est difficile à regarder », a déclaré Tiffani Dusang, directrice des soins infirmiers des urgences de l’hôpital Sparrow à Lansing, Michigan.

«Je me sens toujours très, très mal quand je marche dans le couloir et que je vois que les gens souffrent ou ont besoin de dormir ou de calme. Mais ils doivent être dans le couloir avec, comme vous pouvez le voir, 10 ou 15 personnes qui passent chaque minute. »

Ce sont évidemment les vax Covid qui rendent les gens malades

La situation est à peu près la même en Australie, où certains des pires fascismes « sanitaires » ont été imposés au peuple au nom de la « santé publique ».[3]

ABC Australia a rapporté que les hôpitaux à travers le pays sont «sous pression». Le même média attribue cette montée subite à la « menace Delta (variante) ».

«Les hôpitaux australiens sont déjà débordés et à la traîne, même avec le ralentissement “une fois par génération” du nombre de patients liés au Covid-19» a rapporté le média, citant un rapport des autorités médicales.

Le Premier ministre australien Mark McGowan a récemment donné une conférence de presse au cours de laquelle il a prétendu ne pas savoir pourquoi les Australiens complètement vaccinés tombent malades et meurent en nombre record.

« C’est quelque chose que personne n’a jamais vu auparavant », a déclaré McGowan. « Pourquoi ? c’est difficile à savoir, sauf qu’il existe des preuves qu’il s’agit d’une sorte de réaction retardée à » Covid « . »

« Mais il y a un grand nombre de personnes qui franchissent les portes des urgences et nous faisons tout notre possible pour essayer de gérer la situation », a-t-il ajouté. « En particulier, dans le budget, nous avons alloué 1,9 milliard de dollars supplémentaires au personnel supplémentaire — médecins, infirmières, etc. »

McGowan a en outre révélé qu’un montant supplémentaire de 3,1 milliards de dollars avait été alloué aux « nouveaux travaux d’immobilisations » — parce que la redistribution de l’argent des contribuables aux projets pour animaux de compagnie est le moyen utilisé par le gouvernement pour « guérir » des maladies mystérieuses.

La Suède, qui a rejeté la plupart de la tyrannie plandémique, mais a tout de même introduit les piqûres « Opération Warp Speed », connaît également un « mois record » d’hospitalisations.

Il semblerait que les personnes complètement injectées dans ce pays subissent la facilitation de l’infection par des anticorps (ADE)[4] ou un autre cocktail de complications causées par les injections.

« Il sera intéressant de voir de quoi il s’agit », a déclaré Johan Björk, chef d’une salle d’urgence à Jönköping qui est submergée de patients malades. « Des recherches seront certainement menées à ce sujet. »

« Donc, si ce n’est pas Covid et que cela semble être une épidémie, qu’est-ce qui a changé d’autre au cours, oh, disons, au cours des 12 derniers mois ? » a demandé un commentateur à Information Liberation.

« Bon sang, je vais vous donner une hypothèse : c’est généralement du plastique avec une pointe très pointue avec un produit chimique à l’intérieur. »

« La transition vers le Nouveau Désordre Mondial est presque terminée », a écrit un autre.

Les dernières nouvelles sur le nombre croissant de décès dus aux injections des bio-armes américaines peuvent être trouvées sur Genocide.news.

La maladie induite par le vaccin se propage comme une traînée de poudre et le gouvernement le nie

Il est important de noter que l’Australie-Occidentale a certaines des restrictions de coronavirus les plus strictes de tout le pays. Ses frontières sont fortement surveillées pour arrêter la propagation, et à peu près tout le monde a été vaxxé.

La Région aurait dû être une utopie sans maladie — en supposant, bien sûr, que le fascisme Virus-Fauci est vraiment basé sur la science pour aider à « aplatir la courbe ». Avec cette nouvelle épidémie « mystère », il est peut-être temps, pour les autorités, de repenser leur récit.

Selon les dernières données, près de 66 % de l’Australie-Occidentale a pris les deux ou plusieurs doses d’injection de « Operation Warp Speed ». Près de 75 pour cent de la région a pris au moins une dose.

Sur la base des normes officielles d’«immunité collective» du gouvernement, cela devrait signifier que l’Australie-Occidentale est pleinement protégée contre la maladie. Et pourtant c’est le contraire qui est vrai. (Lien connexe : Il n’y a pas de « variante delta » — aucun test clinique ne peut vous diagnostiquer avec « delta » et tout le récit est une arnaque fabriquée par les médias.)

Une maladie mystérieuse est apparue de nulle part juste après que la plupart des habitants de la région aient été forcés de recevoir une injection de produits chimiques étranges. Et vous feriez mieux de ne pas remettre en question ces injections parce qu’elles n’ont rien à voir avec ces maladies et ces décès, dit le gouvernement.

Il est évident que les piquouses sont la cause de cette nouvelle crise, mais vous aurez du mal à trouver un politicien, de droite ou de gauche, qui soit prêt à dire la vérité à ce sujet.

« Je suis infirmière depuis 25 ans et je viens d’avoir cette conversation avec mon collègue hier », a écrit un commentateur de Alex Berenson’s Substack. « Pourquoi notre hôpital est-il si plein ? Très peu de cas de Covid, pas encore de saison de la grippe, et nous sommes à bout de souffle. Je n’ai jamais travaillé aussi dur, je ne l’ai jamais vu comme ça sans fin en vue. »

Cette même personne a ajouté que « quelque chose se passe » dont il faut parler, d’autant plus qu’elle vit dans un état « bleu » vacciné à 90 %.

« Les personnes âgées arrivent confuses, tombent, se cassent les os. Un médecin m’a dit l’année dernière qu’elle voyait beaucoup de personnes âgées avec des troubles soudains juste après avoir été vaccinée. »

Par Rhoda Wilson

NOTES

  1. [1] Le Directeur de pompes funèbres britannique : les bébés morts s’entassent dans les morgues.
    Lors d’une interview avec Resistance GB, Wesley, qui est directeur de pompes funèbres depuis plus de trois ans, parle de son expérience tout au long de la soi-disant « pandémie » et de ce qu’il a vu dans les morgues ces derniers temps. Il dit qu’il voit actuellement un nombre incalculable de bébés morts et de nouveau-nés dans des chambres froides et qui s’entassent dans les morgues en attendant leurs funérailles.
    Le nombre sans précédent de bébés auxquels lui et d’autres praticiens des pompes funèbres sont confrontés n’a d’égal que le nombre excessif de jeunes dans la trentaine et la quarantaine qui meurent depuis le lancement des injections de Covid, dit-il.
    Au début de la « pandémie », les morgues ont vu une vague de décès qui, en quelques mois, s’est calmée, même si les médias ont continué à mettre en exergue les morts de Covid. Il y a eu une augmentation des suicides à l’été 2020 chez des hommes principalement plus jeunes, mais lorsque l’automne 2020 est arrivé, tout était plutôt calme.
    Et puis, il a dit : « En janvier [2021], les chiffres montaient en flèche… et cela s’est aggravé depuis que les gens se faisaient vacciner. » Maintenant, il a le plus d’enterrements qu’il ait jamais vus en deux semaines, et chez les plus jeunes, il a en moyenne environ 12 « en une seule fois », alors qu’avant l’injection de Covid, il ne voyait que « quatre ou cinq funérailles, pas 12, et pas tous dans ce groupe d’âge ».
    Et maintenant, dit-il, ce qu’il voit, c’est beaucoup de nouveau-nés… « un nombre très élevé, environ 30 » au lieu de 3 à 4 habituellement. En d’autres termes, environ 10 fois plus de nouveau-nés meurent qu’il n’y en avait normalement — tellement qu’ils doivent les garder dans la section des adultes, où il y a plus de place. « Évidemment, il s’agit soit de fausses couches, soit de naissances à terme, mais on n’en parle pas beaucoup », dit-il.
    Pour mettre les causes des décès en perspective, il dit n’avoir eu qu’un seul décès dû au Covid cette année. Tout le reste des décès est consécutif à une myocardite, des infarctus (crise cardiaque) et certaines pneumonies. Il note également que «tout le monde» qui est décédé au début de la pandémie a été marqué comme « mort du Covid » sur son certificat de décès, mais cela ne se produit pas depuis l’introduction des injections de Covid.
    Source : British Funeral Director: Dead Babies Are Piling Up in Morgues[]
  2. [2] HORREUR VACCINALE ! La protéine de pointe du vaccin déclenche une explosion de cancers, d’immunodéficiences, de troubles auto-immuns et un vieillissement accéléré :
    – Salk Institute CONFIRME que la protéine de pointe du Covid, présente dans TOUS LES VACCINS, provoque les thromboses ;
    – Pfizer confirme que les personnes vaccinées contre le Covid peuvent « disséminer » les protéines de pointe nuisibles aux non-vaccinés ;
    – ALERTE : les vaccins à ARNm « tueront la plupart des gens » par insuffisance cardiaque, 62 % des personnes vaccinées présentent des caillots sanguins microscopiques ;
    – Autopsie. Chaque organe du corps d’un patient vacciné était criblé de protéines de pointe (spike) ;
    – L’Australie organise un rituel de vaccination luciférienne ciblant 24 000 enfants (images choquantes) []
  3. [3] Covid. Folie en Australie ;
    – Coronacircus. L’Australie construit des goulags sanitaires permanents pour les récalcitrants au vaxx ;
    – La police australienne du « goulag Covidien » menace de gazer un prisonnier demandant sa libération après 14 jours de détention ;
    – Que pouvons-nous apprendre de l’Australie et de l’Afghanistan sur l’hystérie Covid en Occident ?[]
  4. [4] Vaccinés à mort. Une étude alarmante confirme que les vaccinés seront confrontés à des blessures et des décès catastrophiques liés à la facilitation de l’infection par des anticorps
    Pendant plus d’un an, des recherches intensives menées par des experts de la santé comme le Dr Sherri Tenpenny ont mis en lumière des inquiétudes croissantes concernant la facilitation de l’infection par des anticorps (Antibody-dependent enhancement) (ADE), un phénomène où les vaccins aggravent fortement la maladie en préparant le système immunitaire à une réaction excessive potentiellement mortelle. Également appelé « réponse hyperinflammatoire » aux infections ultérieures, l’ADE est bien connu pour se produire avec des vaccins contre les coronavirus qui ont été testés dans des expérimentations animales. La grande question est de savoir si elle apparaîtra chez les 2,4 milliards de personnes qui ont maintenant été vaccinées dans le monde.[]

Dernières nouvelles du blog

LES NOUVELLES DE LA VÉRITÉ BRUTALE #9

Note de contribution financière Chère lectrice, cher lecteur,Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujetsLire la suite

L’OCCIDENT, SIMULACRE DE LIBERTÉ

Thierry MeyssanRéseau VoltaireNous reproduisons un texte écrit à la demande de la Fondation pour combattre l’injustice d’Evgueni Prigojine. L’auteur y revient sur la protection que le président Jacques Chirac lui avait accordée et sur les tentatives d’assassinat dont lui et son équipe ont fait l’objet par la suite. Nos lecteurs ont vécu ces événements enLire la suite

À propos jeminformetv

JEMINFORMETV.COM, est une chaîne d'information web, consacrée à l'actualité africaine et internationale. JE M’INFORME TV (JMTV ) a été créée en 2017. Documentaires - Reportages - Émissions "UN ŒIL SUR LE WEB" S'INFORMER - S'ABONNER - PARTAGER

0 comments on “GÉNOCIDE VAX: LES HÔPITAUX POUR ENFANTS SONT MAINTENANT INONDÉS DES PATIENTS SOUFFRANT DE MALADIES CARDIAQUES

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :