DOSSIERS

LA VACCINATION OBLIGATOIRE: L’ULTIME VIOLENCE FAITE AUX ENFANTS

[Source : IRSAN Recherche]

Paris, le 2 décembre 2021

Par Laurent Toubiana

Le virus circule depuis mars 2020 et toutes les mesures prises n’y ont rien changé : le virus circule toujours.

Confinement généralisé de la population pendant de longues semaines : le virus circule. Port du masque obligatoire dans la rue : le virus circule. 157 millions de tests : le virus circule. Écoles et universités fermées : le virus circule.

Déplacements limités : le virus circule. Passe sanitaire : le virus circule . Jusqu’à 3 doses de « vaccin » : le virus circule . Le virus circule… Et alors ? Cela ne justifie pas les mesures extravagantes énumérées ci-dessus. Nous avons déjà montré dans nos analyses des 17[1] et 28[2] novembre 2021 que cette circulation du virus n’était pas alarmante car elle génère très peu de malades (4 fois moins que les épidémies saisonnières de grippe), très peu d’hospitalisations (2% de l’activité hospitalière en 2020[3]) et très peu de morts (en 2020, aucune surmortalité pour 80 % de la population et une surmortalité très faible de 4% pour les plus de 65 ans[4]).

« faudrait-il vacciner les adultes en bloc et, en plus, ne pas épargner les petits ? »

La frénésie vaccinatoire n’a plus de limite. Rendre la « vaccination » obligatoire revient à s’en prendre aux enfants. En effet, les personnes non « vaccinées » sont essentiellement des enfants, en l’occurrence 7,7 millions d’enfants de moins de 10 ans et 2,8 millions d’adolescents de 10 à 17 ans.

Taux de vaccination de la population française selon les classes d’âge au 30 novembre 2021

Note de lecture : Ce graphe montre pour chaque classe d’âge, i) le pourcentage des individus non vaccinés (en vert), ii) une dose (en orange clair), iii) 2 doses (orange), iv) 3 doses (rouge). Toutes les classes d’âge supérieures ou égales à 18 ans montrent un taux de vaccination de l’ordre de 90%. (94 % pour la classe 70-79 ans). Une part marginale d’adultes (7% de la population) n’a pas encore été soumise à une injection. Globalement, seules les classes d’âge des enfants ne sont pas encore touchées par cette vague d’injections. Ils représentent 10,5 millions d’individus soit 16 % de la population. Source : DRESS, mise en forme IRSAN (https://covid.irsan.eu)

Sauf cas exceptionnels, les enfants ne tombent pas malades du Covid. En effet, les statistiques hospitalières ne témoignent d’aucune activité Covid pour les personnes de moins de 20 ans. Ces chiffres sont cohérents avec ceux de la médecine de ville. Ce virus ne les concerne pas mais les enfants subissent de plein fouet des mesures injustes comme la fermeture des classes et le port du masque obligatoire.

Sous le prétexte de « protéger » des adultes déjà vaccinés à 90 % (et donc déjà « protégés »), la vaccination obligatoire vise donc essentiellement à injecter à des enfants un « vaccin » dont les conséquences à long terme sont inconnues et qui, on le sait, n’empêche pas le virus de circuler. Ultime violence faite aux enfants.


IRSAN : Institut de Recherche pour la valorisation des données de SANté
37, rue des Mathurins 75008 Paris.


[Source : COVID-19 (irsan.eu)]

Situation Covid le 07 Dec 2021

32 malades du Covid-19 en une semaine pour 100 000 habitants en France ont été détectés par le Réseau Sentinelles. En intégrant les données d’autres médecins généralistes de premiers recours (SOS Médecins), il passe à 24. Ce chiffre est inférieur à la valeur moyenne de 25 [20 ; 30] malades du Covid-19 par semaine pour 100 000 habitants en France depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

Selon des données de Santé Publique France, 0,7 individu(s) porteur(s) du virus sont décédées en une semaine pour 100 000 habitants en France . Ce chiffre est inférieur à la valeur moyenne de 2 [1,6 ; 2,4] décès du Covid-19 par semaine pour 100 000 habitants en France depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

Indicateurs épidémiques hebdomadaires en France métropolitaine

Indicateurs hebdomadaires, pour 100 000 habitants

[Source : @LigneDroiteMatinale]

https://odysee.com/$/embed/l%27instrumentalisation-de-la-peur-table/0154a5e3af27290de8b14a8823fa14f03b544822?r=BwspwKHePeAqge5wWp5YiriPQQKPqsDQ

Dernières nouvelles du blog

LE VENT SOUFFLE VERS L’EST, LES SAOUDIENS LE SAVENT

par Alastair Crooke. L’accélération de l’inflation est partout – c’est évident. Les monnaies fiduciaires s’effondrent en termes réels. Et les monnaies adossées aux matières premières, qui ont une valeur réelle implicite, sont recherchées (par exemple, le rouble). Biden doit se rendre en Arabie saoudite en juillet. Toutefois, l’administration américaine ressent clairement les effets de l’avalanche deLire la suite

L’AUTRICHE A MIS FIN À LA VACCINATION OBLIGATOIRE: « IL FAUT DÉSORMAIS VIVRE AVEC LE COVID »

Par Nicole Delépine Le gouvernement autrichien a annoncé jeudi l’abandon total de sa politique de vaccination obligatoire contre le Covid-19, après l’avoir déjà suspendu en mars un mois à peine après son entrée en vigueur.[1] En Autriche, l’obligation corona a été annoncée fin 2021. Elle a été soutenue par tous les partis parlementaires, à l’exception duLire la suite

1 comment on “LA VACCINATION OBLIGATOIRE: L’ULTIME VIOLENCE FAITE AUX ENFANTS

  1. Ping : Comment échapper Au Piège ? | NéoSanté Editions

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :