MANIPULATION

MORT DU COVID ? QUATORZE DÉFINITIONS AU CHOIX

par Covidémence.

Les trois mamelles chiffrées de la covidémence sont :

  • les covicas
  • les covimorts
  • et au milieu… les covihospitalisés

Toutes ces données furent bidonnées. De A à pas loin de Z.

Je l’ai souvent écrit : les Anglais poussent le bouchon et le vice loin, très loin. Dernier exemple en date ?

Ils reconnaissent être très, très ennuyés… pour déterminer le nombre total de covimorts… car vous comprenez… jusqu’à 14 définitions ont été utilisées par les différents services britanniques !

La tuile.

« Des experts de l’Université d’Oxford ont découvert que les organismes de santé publique et de statistiques du Royaume-Uni utilisent 14 définitions différentes pour classer un décès dû au Covid ».

Pas 2 ou 3.

Quatorze.

Citons :

« sous-jacent au Covid », « dû au Covid », « impliquant le Covid » et « mort dans les 28 ou 60 jours suivant un test positif ».

Certains hôpitaux réclamaient un test positif pour étiqueter un décès « Covid »… d’autres pas.

Encore plus fort : dans des maisons de retraite, les décès « Covid » étaient déclarés sur simple inspection… vidéo menée par un médecin. Genre « vazy Raoul, pointe la caméra sur la tronche de Monsieur… Ah oui, il est tout vert, il est donc mort du Covid, aucun doute possible ».

Pas de surprise ici. Mais une simple confirmation officielle, sous la forme d’un gigantesque foutage de gueule.

On se souvient tous des :

– tués par balles : morts du Covid

– accidentés de la route : morts du Covid

– tombés dans les escaliers : morts du Covid (à Montauban, si, si)

– tombés d’un échaffaudage : morts du Covid

– vieillards de 95 ans, perclus de pathologies du moyen-âge : tous morts du Covid, bien entendu.

Les Anglais allèrent encore plus loin :

– il suffisait d’avoir eu un test positif… 30 jours (ou même 60 !!!) avant le décès… pour être déclaré « mort du Covid ».

– parfois même… aucune limite de temps n’était définie entre un test positif et le passage de l’arme à gauche !

« Une source gouvernementale a admis à l’époque : « Vous pourriez avoir été testé positif en février, ne pas avoir de symptômes, puis être renversé par un bus en juillet et vous seriez enregistré comme un décès Covid ».

Oui, et c’est un officiel qui admet cette stupéfiante supercherie !

– de nombreux vieillards qui sont morts en maison de retraite… ne furent même jamais testés. Mais simplement déclarés « morts du Covid », comme ça, car… c’était à la mode…

Et surtout parce que les autorités en avaient besoin

Car que serait une terrible pandémie… sans ses millions de morts réglementaires ? Sans ses bilans mortuaires annoncés à la télévision chaque soir (oui Jérôme… on ne t’oubliera pas) ?

De la merde dans une éprouvette.

Citons un autre bidonnage : la moitié des décès en maison de retraites… furent déclarés sans commorbidités, ce qui est absurde, risible même (tant les pauvres hères hors d’âge qui errent dans ces mouroirs sont abîmés).

N’en jetons plus.

Le bidonnage des « morts du Covid » est le cœur de la covidémence.

Cette manipulation des chiffres, cette psyop, stupéfiante par son ampleur, par sa constance, s’est produite DANS TOUS LES PAYS DU MONDE, à l’exception de… la Chine.

Eh oui !

En Chine on ne meurt pas « du Covid » ! Et on ne le chope pas non plus (3 morts par million avec 93 cas par million, alors qu’en France, 2 155 morts par million avec 371 513 cas par million !!!!)

Comme c’est étrange…

Post-scriptum

Bougeons le curseur de 10 000 km à l’est : Thaïlande.

J’ai trouvé le bulletin officiel des autorités sanitaires de l’île de Phuket (bien connue des touristes), concernant les 2 morts du Covid enregistrés localement le 19 mars 2022.

1) homme, 93 ans, souffrait d’hypertension, de dyslipidémie, d’asthme, de maladie cardiaque, d’insuffisance rénale, était en soins palliatifs, avait reçu deux injections de vaccination COVID-19 (Sinovac+AstraZeneca), antécédents de risque marqués comme « inconnus ».

2) homme, 96 ans, ne souffrait d’aucune condition médicale préexistante, avait reçu deux injections de vaccination COVID-19 du vaccin Moderna

Le premier est… sans mauvais jeu de mots… à  mourir de rire tant il est caricatural. Et le second, est simplement mort de vieillesse… et malgré ses 2 doses de Moderna.

Vous le voyez, c’est PARTOUT la même chose.

Pourquoi ?

Mais surtout : pourquoi, deux ans après, continue-t-on ce délire ?

source : Covidémence

Soutenez – nous financièrement !

Choisir un montant

Ou saisissez un montant personnalisé :


Dernières nouvelles du blog

MÊME LE PAPE EST CENSURÉ – LE MÉDIAMENSONGE DU JOUR – N°5

Soutenez – nous financièrement ! Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nousLire la suite

0 comments on “MORT DU COVID ? QUATORZE DÉFINITIONS AU CHOIX

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :