MONDE

IL Y AVAIT BIEN 2 OFFICIERS DE LA DGSE DANS L’ÉLICOPTÈRE ABATTU EN UKRAINE

[Source : jovanovic.com]

Par Pierre Jovanovic

CONFLIT RUSSIE-UKRAINE 

L’information traînait sur les canaux spécialisés, et qui rapportaient ce qui se passait à Marioupol. Une information particulière a capté l’attention, à propos d’un bataillon du régiment nazi Azov qui était totalement encerclé par l’armée de Vladimir Poutine, et pour lequel Kiev déployait des moyens inhabituels. Gleb Bazov avait même précisé que les Ukrainiens se sont retrouvés bloqués dans 4 « chaudrons » :

1) les usines Ilyich et Azovmash ;
2) le complexe métallurgique Azovstal ;
3) sur la rive gauche de la ville ;
4) et dans le port (ci-dessous la carte de la ville en rose, les forces russes).

Et c’est à partir de là que les plusieurs choses curieuses se sont passées :

1) Le 28 mars dernier, un hélicoptère avait embarqué plusieurs haut-gradés d’Azov, dont les commandants Prokopenko et Baraniouk, puis :

2) Le 29 mars, Emmanuel Macron a demandé par téléphone à Poutine une évacuation de toute urgence « pour raisons humanitaires » avec l’appui de la Grèce et de la… Turquie!

Note : pour que Macron collabore avec les services de son ennemi juré Erdogan, c’est que, forcément, il y a anguille sous roche, car Macron n’avait jamais pardonné à Erdogan ses insultes (voir mon reportage à Istanbul de septembre 2021 — onglet reportages).

3) Les Grecs se sont joints à cette demande alors que la majorité des fonctionnaires grecs sont pro-russes (orthodoxes), et que Athènes ainsi que d’autres villes ont même organisé des grandes manifestations en soutien de Moscou !!! Ca ne colle pas vraiment… sauf pour noyer le poisson.

4) Les Ukrainiens ont également appuyé cette demande, et pour cause : la colonne aurait permis à ses combattant d’Azov de quitter le piège russe qui s’était renfermé sur eux.

Pensant que tout se passerait pour le mieux, plusieurs hélicoptères ukrainiens (avec des blindages allemands) se sont posés dans le chaudron avec plus ou moins de succès puisque le 31 mars, 2 ont été abattus par les Russe s:

Si le premier est introuvable, car sous les flots, le second s’est écrasé dans un lieu-dit nommé « Rybatskoye », ne laissant que 2 survivants sur les 17 passagers. Ironie de l’histoire, il a été abattu par un tube sol-air fourni par les Américains, et capturé par les Russes auprès d’un soldat Ukrainien tué précédemment.

Et là, surprise :

Dans ce qui reste de l’appareil du lieu du crash, les Russes découvrent — ou plutôt identifient — l’un des chefs d’Azov, le commandant Palamar (dit « Kalina »), 2 autres membres officiers d’Azov, Tymius Juri Vladimirovitch et Dyachenko Maksim, ainsi que 3 autres personnes présentées comme 2 instructeurs français de la DGSE ainsi qu’un gradé américain, et pas n’importe lequel s’il vous plaît : le général des Marines Roger Cloutier (photo ci-dessous). Est-ce là un bluff des Russes ?

Précisons que le général Cloutier a toujours été un grand supporter du colonel Sirsky, commandant des Forces Ukraniennes, auquel il était très lié, donc sa présence ne serait pas illogique dans l’appareil. Via Gleb Bazov et Ole Nkarei :

« Gen RogerCloutier, commanding general of NATO Southern European Task Force and senior responsible officer for American Military forces in northern Italy is said to be trapped in Marioupol » et « If Gen Roger Cloutier, GoC/NATO Land-Command is trapped in Mariupol, as is being rumoured, the Russians will dig up every inch of that city to kill or capture. No escape. Some of his H/Q Staff, too. What a holy f*ck the Europeans are making of this Ukraine mess.« 

Donc CIA et DGSE auraient été évacués dans le même hélicoptère que d’autres officiers de l’unité Azov… (sachant que la CIA entraîne Azov depuis 1998). Précisons qu’on sait que l’un des survivants parle russe sans accent, ce qui ne laisse qu’un seul Français éventuellement survivant de l’appareil, la nuance est importante ici.

En effet, si les Russes ont montré l’interrogatoire de l’Ukrainien, il n’a été donné aucune information sur le 2e survivant, ce qui est par définition suspect.

L’information concernant ces deux officiers des services français morts en Ukraine en compagnie des soldats d’Azov a même pris de l’ampleur, et je me suis dit que — si c’était vrai et s’ils n’ont pas survécu — Poutine disposait alors d’un sacré levier sur Emmanuel Macron, à savoir récupérer leurs corps et les rapatrier afin qu’ils puissent bénéficier d’un enterrement digne de ce nom (sans parler des autres conséquences).

Du coup, on comprend mieux la soudaine décision de Macron de virer sur le champ le général Éric Vidaud, patron de la Direction du Renseignement Militaire, la très vieillotte DRM.

La raison? La DRM avait donné de mauvaises infos à Macron (qui, sur cette base là donc, aurait pris la décision d’autoriser la DGSE d’envoyer des instructeurs aider les nazis « Azoviens » ?) ! Voilà qui va améliorer les relations entre Macron et les militaires français, sans parler du fait que cela revient à une sorte de déclaration de guerre à la Russie !

Mais voici la partie la plus importante :

Ne sachant s’il s’agissait d’une pure propagande russe (cette possibilité est logique, d’où mon emploi du conditionnel dans la première partie de cet article) ou si 2 officiers de la DGSE sont vraiment entre les mains des Russes, j’ai voulu vérifier l’information à tout hasard auprès de l’un de mes contacts historiques tôt le matin, à vrai dire sans grand espoir, vu le niveau de secret et de paranoïa dans lequel ce monde vit. Est-il exact que 2 officiers de la DGSE ont été tués en Ukraine ?

Mon contact m’a rappelé bien plus tard ce week-end et m’a juste dit ceci :

« OUI. J’en ai eu la confirmation. Et je ne peux pas vous en dire plus, vous comprendrez plus tard. »

Ma traduction : soit les 2 sont morts, soit l’un a survécu, mais il est dans un état grave.

En conséquence, Macron ne pourra plus trop traîner Vladimir Poutine dans la boue sur les médias, vu qu’il y a 2 hommes à récupérer, même s’ils sont morts (au moins un).

Et même si Poutine prend encore le président de la France au téléphone, ce qui est certain c’est que Macron sera désormais forcé de se soumettre au président russe : il y a bien 2 officiers de la DGSE à récupérer pour les familles, sachant que un est éventuellement encore vivant mais gravement blessé.

Par extension de cette confirmation, alors il y aurait aussi dans le tas le général américain (mort ou vivant), et tout porte à croire que cela va être une sacrée négociation, vu le profil de Roger Cloutier qui est toujours à la tête du LANDCOM de l’OTAN de la base turque d’Izmir. S’il a été capturé ou tué, ce serait alors une tragédie pour Joe Biden, l’US Army, la CIA et l’OTAN !

« Allied Land Command formerly Allied Land Forces South-Eastern Europe (LANDSOUTHEAST) is the standing headquarters for NATO land forces which may be assigned as necessary (…) When directed by the Supreme Allied Commander Europe, it provides the core of the headquarters responsible for the conduct of land operations. The command is based at Sirinyer, Izmir in Turkey« .

Ci dessous, sa prise de commandement des mains du général Thomson (avec une intro du général Walters) le 4 août 2020 à Izmir :

Lecteurs sur Apple IOS si vous ne voyez pas la video cliquez ce lien.

Mais quelles que soient raisons, il est totalement irresponsable de la part d’Emmanuel Macron d’avoir envoyé des officiers de la DGSE sur un champ de bataille des Russes avec lesquels, à ce jour, nous sommes toujours en paix, au risque de déclencher des hostilités supplémentaires et, surtout, d’aggraver la situation.

PS : voici le lien pour la video de la télévision chinoise CGTN du lieu du crash via Alexander Bunin qui a écrit (en cyrillique) « ????? ?????????? ?????????? CGTN ?? ??????? ??????? ? ????????? ??????????? ???, ? ??????? ?????????????? ?????????? ???????????? ????????? «????» ?????? ? ??? ??????? ??????????? ???????? DGSE :

PS2: ci-dessous, un lance roquette anti-char donné aux Ukrainiens par la France, pour ceux qui pensent que Macron ne fait rien pour les armer, aux côtés des Anglais, des Suédois, des Allemands, des Japonais, des Espagnols, etc.

Photo : Laurent Courtois

PS3 : En Syrie 13 instructeurs français avaient été capturés, mais ce fut le silence total des médias en France ; seul le Telegraph de Londres avait abordé le sujet.

MÊME LE PAPE EST CENSURÉ – LE MÉDIAMENSONGE DU JOUR – N°5

Soutenez – nous financièrement ! Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. JEMINFORMETV.COM est différent de la plupart des médias : Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nousLire la suite

DAVOS: LE PDG DE PFIZER ANNONCE DES PILLULES À MICROPUCE WIFI POUR LUTTER CONTRE LES PANDÉMIES

« Imaginez la conformité » : Le PDG de Pfizer présente aux élites de Davos des pilules à micropuce WiFi Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a peut-être oublié qu’il était filmé cette semaine, alors qu’il éblouissait le public du Forum économique mondial de Davos avec ses fantasmes de puces électroniques ingérables qui signalent aux autoritésLire la suite

2 comments on “IL Y AVAIT BIEN 2 OFFICIERS DE LA DGSE DANS L’ÉLICOPTÈRE ABATTU EN UKRAINE

  1. Patrick Boriès

    Il y a une coquille dans le titre : « L’ÉLYCOPTÈRE »

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :