MONDE

ÉLECTIONS EN FRANCE : ACTEURS CLÉS ET IDÉOLOGIES

Qu’attendre des prochaines élections présidentielles en France, dont le premier tour se tiendra le 10 avril ? Qu’est-ce que Macron n’a pas plu aux Français ? Pourquoi est-il accusé de mettre le pays sous contrôle extérieur et de perdre l’Afrique ? Marine Le Pen a-t-elle conservé son poste ? Pourra-t-elle accéder au second tour ? Et qui est Eric Zemmour ?

Alexander Artamonov, analyste, expert militaire et spécialiste de la France, en a parlé et bien plus encore dans un entretien exclusif avec le centre d’analyse de Katekhon.

– Quelles sont, selon vous, les caractéristiques de ces élections présidentielles ? Comment jugez-vous la candidature du président français Emmanuel Macron ?

– Ces élections s’inscrivent dans la logique générale des précédentes [ 2017 – éd. ]. Macron est un président à part entière, nommé de l’étranger plutôt que de la communauté française et des partis politiques français. 

À quoi ce poste est-il associé ? Macron, pendant sa présidence, a réussi à saper l’économie française, détruisant effectivement l’indépendance du secteur énergétique français en raison du fait que désormais les entreprises colossales qui produisent des turbines pour les centrales nucléaires appartiennent en grande partie non pas aux Français, mais aux Américains. . Ils détiennent une participation majoritaire dans Alstom, qui change maintenant de nom – en conséquence, la France a perdu son indépendance énergétique et en même temps sapé ses capacités de défense souveraine (car des éléments de turbine sont nécessaires, entre autres, pour le porte-avions français Charles de Gaulle). 

De plus, Macron pendant sa présidence a en fait conduit au retrait de la France de la République centrafricaine, du Niger et de plusieurs autres pays, dont le Mali, où la présence française a été réduite au strict minimum. C’est dans la continuité de la politique [ de l’ ancien Premier ministre français – ndlr. ] d’Edouard Balladur, commencé il y a longtemps, il y a une trentaine d’années. Mais c’est Macron qui, par ses actions, a conduit à des résultats aussi douloureux pour la France : sans coopération avec les pays africains, il est extrêmement difficile de parler d’énergie française indépendante. En conséquence, l’Allemagne et l’Union européenne sont attaquées.

Ce ne sont que quelques-uns des résultats de Macron – vous pouvez également parler de la réduction du financement de l’armée, de la politique agressive infructueuse en Syrie, en Europe de l’Est, où les soldats français sont dispersés dans diverses garnisons aux objectifs incompréhensibles. Et, de fait, il y a un conflit avec les généraux de France, ce qui a été confirmé par une lettre ouverte de hauts gradés militaires au printemps 2021, selon le  portail Valeurs Actuelles .

À cet égard, Macron, bien sûr, n’est pas un président qui convient à la France – et pourtant, comme lors des dernières élections, il est en tête. Cela est dû au fait qu’il bénéficie du plus de temps publicitaire (plus que les autres candidats), ainsi qu’aux données douteuses de la société IFOP impliquée dans le dépouillement des votes – quelle est l’objectivité de leur analyse, tente-t-elle d’influencer le choix des Français avec ces « sondages (par sondages) minimisant Zemmour et Le Pen ?

C’est la ligne de conduite de la CEC française vis-à-vis de Macron. C’est une situation électorale typique. Au passage, Macron a déclaré que le point central de son prochain mandat sera la lutte contre l’expansion de l’influence russe…

– Quelle est la différence fondamentale entre les prochaines élections et les dernières tenues en 2017 ?

– Peut-être sont-ils différents en ce que [le député de l’Assemblée nationale de France du parti La France insoumise] Jean-Luc Mélenchon peut décider de leur issue. Les élections se distinguent par le contexte général de la lutte électorale de Marine Le Pen : si la dernière fois un certain mouvement populiste s’est créé, se positionnant ni de droite ni de gauche, a-t-on dit sur le renouveau de la France, maintenant il est clair qu’il s’agissait en fait d’une sorte de manœuvre. 

On peut dire que les partis qui sont largement parrainés par l’étranger gagnent maintenant lentement en force (bien qu’ils ne soient pas encore au premier plan). On parle de l’émergence d’un parti encore petit dans le milieu musulman lors des primaires en France. Il leur faudra probablement encore plusieurs années et plus d’un mandat présidentiel pour se renforcer ; mais, en principe, cela démontre le mouvement de contestation et l’émergence de certaines entités politiques, de petits partis, y compris à vocation religieuse (musulmane). Je vous rappelle que nous parlons d’un parti « déguisé », car il y a 25 ans en France, le parti algérien, le Front Islamique du Salut, a tenté d’avancer aux élections. Puis les partis étrangers ont été interdits en France. Aujourd’hui, pour autant que l’on sache, le ministère français de l’Intérieur essaie d' »habiller » les mouvements, 

Aussi de plus en plus soi-disant. vote blanc – « absence de vote », lorsqu’ils remettent une feuille blanche, disant qu’ils sont « contre tous » et s’abstiennent de voter. C’est-à-dire que la démocratie en France aujourd’hui est très peu représentative, ce qui a permis à Eric Zemmour, à la tête de son parti Reconquista, de parler du contexte d’une guerre civile naissante. 

– La position de Mélenchon s’est quelque peu renforcée sur fond d’événements en cours. Est-ce dû au fait que, par principe, l’agenda gauchiste devient de plus en plus pertinent en France, ou pas ?

– La France a toujours été un pays de tendances de gauche – de gauche dans le bon sens du terme. La France est un pays de « pauvreté civilisée ». Si vous faites attention au parking, si vous vous souvenez de ce que beaucoup de Russes ignorent, pensez à l’Arc de Triomphe et aux Champs Elysées avec Guerlain et Yves Saint Laurent : en France dans les années 1960, la voiture était, sinon rare , alors au moins le luxe. Au début des années 1960, il n’y avait qu’un seul téléviseur pour toute la rue. En France, ce sentiment est fort : un peu pour chacun, pour chacun selon ses besoins. La France n’est pas l’Amérique, mais plutôt un pays de socialisme d’État, comme, en principe, elle s’est déclarée dans les années 1960-1980. 

A cette occasion, Mélenchon, qui dirige le parti La France invaincue, est très proche des idéaux des Français – aux syndicats, aux syndicats. Il est vraiment attrayant pour l’ancien électorat français. Il est curieux que les nouveaux immigrants, parmi ceux déjà installés (pas ceux qui se retrouvent dans des actions de protestation, mais ceux qui ont un travail normal, peu importe qu’ils soient musulmans ou non, la religion peut voter pour lui dans une large mesure, la religion est leur affaire privée). Tous, en principe, veulent la même chose : des valeurs traditionnelles, un travail tranquille, un gros salaire et une vie normale. Je dirais ce que la plupart des gens normaux veulent. Pas la proximité avec l’Amérique, que Macron déclare et professe, qui est gêné par la langue française lors de ses voyages et refuse l’histoire à la France. Autrement dit, un Français moyen normal est plus proche de Mélenchon, 

Dans ce contexte, la montée du parti de Mélenchon est tout à fait prévisible et compréhensible. Une autre chose est que maintenant en France, Melenchon peut décider du résultat du vote en votant – à mon avis, pas en faveur de Marine le Pen. Il y a une sorte d’accord au sein des autorités françaises sur le fait que si le « Rassemblement national » gagne [au premier tour, Le Pen – env. éd.], alors tout le monde vote pour le parti adverse. Dans un tel contexte, Mélenchon prendra le parti de Macron, qui incarne l’establishment actuel (sinon conservateur, du moins semi-officiel, et qui n’arbore pas l’idée de guerre civile sur son bouclier).

– De plus en plus, on entend le terme « macronisme » : qu’est-ce que c’est ?

– Le macronisme correspond à la même tendance libérale qu’en Russie. Je n’aime pas faire de parallélismes, mais c’est un état d’esprit associé à un certain cosmopolitisme, un rejet des valeurs traditionnelles, de la politique de De Gaulle et la reconnaissance du soi-disant. « L’ABC du mondialisme ».

– Si Macron gagne, y aura-t-il des manifestations en France ?

– Je ne pense pas qu’il y aura des protestations. Maintenant, en France, il y a un environnement amorphe, apolitique – les gens en ont assez des mêmes qui apparaissent constamment – oui, de nouveaux apparaissent comme Zemmour, mais faites même attention à l’âge des politiciens considérés comme des « gérontophiles ». Fondamentalement, il n’y a pas de sang neuf. 

Oui, et Zemmour – on peut dire qu’il ne propose certainement aucun programme, à l’exception du programme de déni. Il n’y aura donc pas de protestations en lien avec la victoire de Macron. Les protestations commenceront en lien avec la détérioration de la situation économique en France (et elles durent tout le temps – il y aura probablement une augmentation de la tendance). Je vous rappelle qu’avant même les « gilets jaunes », il y avait les « bonnets rouges », quand il y avait des morts de policiers – je pense qu’il y aura une montée des tendances séparatistes sur la base des provinces, qui s’indigneront, critiquant le centre. En fait, ce processus est déjà en cours. Il y a beaucoup de mouvements nationalistes en France, et avec l’armée ils progressent, car en France on entend même la devise : « La France sera plutôt sauvée par les provinces que par le centre ». Car le centre, en fait, détruit le territoire. La France, comme l’Ukraine, n’est pas un pays fédéral. Depuis l’époque napoléonienne, elle est divisée en départements au mépris total des frontières historiques. Sous le régime royal, curieusement, il y avait beaucoup plus de libertés, même s’il y avait des parlements régionaux (comme nous avons des doumas régionales). En France, ce n’est pas possible. 

– Revenant sur la politique de Macron : pourriez-vous nous en dire plus sur les résultats de sa politique étrangère et le projet Francafrikp ?

– Macron a entraîné la détérioration de la ligne politique générale tracée à l’époque par Balladur, aggravée par Sarkozy, qui a détruit Mouammar Kadhafi et le franc africain. Macron a poursuivi la défaite de la Francafrique et a ainsi posé une bombe à retardement sous l’énergie française et en général sous la survie de l’Etat français dans sa forme actuelle, à mon avis. 

Quant à l’Europe de l’Est, Macron est extrêmement traître, pour ne pas dire vil. À l’intérieur de son pays, il prend ouvertement des positions anti-russes, tout en essayant de se faire passer pour un loup déguisé en mouton lorsqu’il entame des négociations avec le président russe Vladimir Poutine et se rend en Europe de l’Est. Il tient des discours militaristes ouverts, soutient le chef de l’état-major général, Burkhard, qui a fait circuler une proclamation parmi les soldats et officiers français que la France est en guerre avec la Russie. Ainsi, il a détruit le deuxième pilier (après l’Afrique) de la politique de De Gaulle – le recours à la Russie pour organiser la neutralité avec les États-Unis. 

A une époque, une anecdote historique circulait dans les couloirs du pouvoir français. Des conseillers proches se sont approchés de De Gaulle et lui ont demandé : « Mon général, nous avons cinq missiles visant Moscou. Où devrions-nous viser plus de missiles ? Il a regardé avec surprise et a dit: « Comme vous êtes étrange … À Washington, bien sûr! ».

C’est-à-dire qu’elle est la base de la politique française. La France vit ainsi. Macron a en fait rompu ce centre d’équilibre, déplaçant brusquement le curseur vers Washington, et faisant ainsi sortir la France d’une position stable. C’est un autre moins colossal, pour lequel, bien sûr, les propriétaires de Macron l’ont remercié, mais qui va à l’encontre des intérêts de la nation française. 

Macron a également intensifié l’immigration dans le pays. Maintenant, la population ukrainienne arrive en masse, ce qui provoque une nouvelle vague de mécontentement spontané dans le chaudron déjà bouillonnant d’immigrants d’Afrique et du Moyen-Orient. C’est très mauvais pour la France. 

Macron a participé à de nombreuses aventures militaires américaines au Moyen-Orient et en Asie centrale, de l’Afghanistan à la Syrie, et ce faisant, a encore exacerbé l’instabilité. Ce ne sont pas de vains mots, car les immigrés qui viennent de ces pays s’estiment en droit d’exiger de la République française asile, logement et nourriture, car leurs pays ont été détruits avec la complicité de la France. En conséquence, la France doit désormais donner à ces gens au moins quelque chose, qu’ils aient envie de vivre. Nous ne sommes pas différents les uns des autres : nous voulons tous manger trois fois par jour, accoucher et élever des enfants, etc. Ces personnes peuvent aussi être comprises, peu importe à quel point elles sont culturellement éloignées de nous. 

Par conséquent, toute la «période de cinq ans» du règne de Macron est, à sa manière, un fiasco de la politique étrangère française, un triomphe du mondialisme et le rejet par la France de ses propres intérêts nationaux, à mon avis.

– Quel candidat, selon vous, est bénéfique pour la Russie ? Dans le sens de construire des relations normales entre la Russie et la France à l’avenir…

– Je dirais que Marine Le Pen est la meilleure. Mélenchon est encore meilleur, mais il est tout simplement moins susceptible d’atteindre le pouvoir suprême. Dans une moindre mesure, Zemmour, même si je le placerais à la troisième place dans les préférences personnelles. 

Soutenez – nous financièrement !

Faire un Don via PayPal

Lien: https://jeminformetv.com/faire-un-don/

Lien pour faire un don supérieur à 100 Euros via la cagnotte jeminformetv.com

Lien: https://gofund.me/60768c49

Virement bancaire

Unique
Mensuellement
Annuellement

Réaliser un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

€10,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisissez un montant personnalisé :


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Nous contacter

Dernières nouvelles du blog

FAUCI ANNONCE UN NOUVEAU VARIANT CET HIVER

Selon le Dr Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison-Blanche depuis Ronald Reagan (et jusqu’en décembre 2022, moment de sa démission annoncée), un nouveau variant du SARS-CoV-2 pourrait émerger cet hiver, tout en avertissant qu’il serait capable d’échapper à la réponse immunitaire. Dans son interview dans l’émission 60 minutes sur CBS, le président Biden avait annoncé que laLire la suite

LE GRAND JOURNALISTE TUCKER CARLSON PERSISTE ET SIGNE: LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN MENT SUR L’ORIGINE DU SABOTAGE DE NORDSTREAM 1 ET 2

Il est redouté par la Maison Blanche quand les présidents sont démocrates. Mais il n’est pas commode avec les Républicains non plus. Alors, quand Tucker Carlson consacre pour la deuxième fois en huit jours son émission quotidienne au sabotage de Nordstream et y suppose une opération américaine, c’est Washington qui est secoué. Jean Goychman nousLire la suite

0 comments on “ÉLECTIONS EN FRANCE : ACTEURS CLÉS ET IDÉOLOGIES

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :