DOSSIERS

L’AUTRICHE A MIS FIN À LA VACCINATION OBLIGATOIRE: « IL FAUT DÉSORMAIS VIVRE AVEC LE COVID »

Par Nicole Delépine

Le gouvernement autrichien a annoncé jeudi l’abandon total de sa politique de vaccination obligatoire contre le Covid-19, après l’avoir déjà suspendu en mars un mois à peine après son entrée en vigueur.[1]

En Autriche, l’obligation corona a été annoncée fin 2021. Elle a été soutenue par tous les partis parlementaires, à l’exception du FPÖ de droite et est en vigueur depuis février, mais la loi a récemment été suspendue. Le débat sur la mesure controversée a ouvert de profondes divisions dans la société. Mais surtout en période d’instabilité, la société a besoin de plus de solidarité, a déclaré le ministre de la Santé Rauch (Verts). Qui a déclaré de toute façon. « La vaccination obligatoire n’incite personne à se faire vacciner », a déclaré Rauch.

L’Autriche avait donc été pionnière des restrictions et des obligations dans l’UE. Dans d’autres pays, il n’y avait que des règlements spécifiques à l’âge. Mais finalement les Autrichiens ont été capables de constater leur erreur stratégique avant même de l’appliquer et de l’avouer. Contraindre ne sert à rien.

À l’origine, il était prévu en Autriche de punir à partir du 15 mars tous ceux qui refusent la vaccination par une amende pouvant aller jusqu’à 3600 euros. Mais au début du mois de mars, des divergences sur l’obligation de vaccination étaient apparues. À l’époque, le gouvernement de l’ÖVP conservateur et les Verts avaient déclaré que les vaccins n’étaient pas adaptés à la variante dominante d’Omicron.

Coronavirus — Une loi qui a peu de conséquences médicales, mais de nombreuses conséquences sociales[2]

Dans la pratique, les soignants non vaccinés sont toujours autorisés à travailler.

Le débat sur la vaccination obligatoire a ouvert de profondes fractures entre les familles, les associations et les entreprises, a déclaré Rauch.

Surtout à une époque marquée par de nombreuses inquiétudes, une inflation massive et la guerre en Ukraine, la société a besoin de solidarité. Dans la perspective d’éventuelles nouvelles vagues corona, la population doit être convaincue de l’utilité d’une vaccination de rappel. « Nous ne pouvons le faire que si la volonté de se faire vacciner est basée sur le volontariat », a déclaré Rauch.

Malgré la menace de la vaccination obligatoire, l’intérêt pour une injection avait considérablement diminué depuis le début de l’année et il y avait eu une forte accalmie observée dans les centres de vaccination.[3]

« Il faut vivre avec le Covid »

C’est ce que beaucoup ont préconisé DÈS LE DÉBUT…

On les a traités de criminels, parce qu’ils exposaient les humains au « virus » et faisaient confiance au système immunitaire inné et acquis de l’humanité, et à l’immunisation collective naturelle, au lieu de faire aveuglément confiance en des pseudo vaccins et la médecine occidentale corrompue par les conflits d’intérêts..

Communiqué AFP DU 23 06 2022

« le ministre de la Santé Johannes Rauch lors d’une conférence de presse à Vienne a déclaré :

La stratégie “avait été mise en place dans un contexte différent”, avec des unités hospitalières surchargées. Cette loi n’est pas jugée “nécessaire que ce soit d’un point de vue médical ou constitutionnel” par la commission d’experts, et a créé “une profonde division au sein de la société autrichienne” .»

L’obligation vaccinale entrée en vigueur le 5 février 2022 constituait une mesure rare dans l’Union européenne et avait suscité une forte opposition d’une partie de la population de 9 millions d’habitants.

L’ensemble des résidents de plus de 18 ans étaient concernés, à l’exception des femmes enceintes, de ceux qui ont contracté le virus il y a moins de 180 jours et enfin de ceux qui peuvent se faire exempter pour raisons médicales.

Les contrôles devaient débuter mi-mars, avec des sanctions variant de 600 à 3 600 euros. Mais la loi a échoué à convaincre les réticents. Actuellement, quelque 62 % de la population dispose d’un certificat de vaccination valide, un taux qui place l’Autriche en retrait de nombreux pays d’Europe de l’Ouest.

« Il y a actuellement beaucoup d’arguments pour dire que cette atteinte aux droits fondamentaux n’est pas justifiée », avait alors déclaré Karoline Edtstadler, chargée de la Constitution.

EN FRANCE, SERONS-NOUS LES DERNIERS À JOUER SUR LA PEUR DU COVID ?

Via des valets médiatiques du pouvoir qui veulent relancer la peur et imposer les masques complètement inutiles et toxiques, et — pourquoi pas ? — bientôt le pass, comme prévient notre président réélu…[4]

Les Pelloux et Cie veulent faire peur. Pour exister ? Pour de l’argent ? Pour continuer à être invités avec les puissants ? Peu importe, ils mentent

@AlexCine5 @CNEWS Pelloux :

Et contrairement à ce que nos médecins de plateau incultes et/ou corrompus tentent de faire croire, les non-vaccinés sont moins à risque de formes graves (devenues exceptionnelles) que les vaccinés. Les multivaccinés étant les plus à risque au fur et à mesure des boosters. Le poison est la dose… c’est vrai aussi pour l’injection anticovid.

Selon le Pr Chabrière @EChabrière :

«  Les non-vaccinés sont moins contaminés et font moins de formes graves que les vaccinés. On peut discuter de tout sauf des chiffres.

Donnée https://covidtracker.fr/vaximpact/ à partir des données de la DREES (ministère de la Santé) »

Courbes issues des données officielles reprises dans Covidtracker, rubrique Vaximpact depuis un an il n’y a presque plus de malades covid en réanimation :

Et ne pas oublier la triche organisée pour affoler une nouvelle fois les populations et leur faire accepter une nouvelle injection.

@ErikLoridan 24 juin

Témoignage d’un ancien patient : 

— Ma fille, grippée, fait un auto-test : négatif.

Son médecin dit « on va faire un antigénique ». Négatif.

« pour être sûr, un PCR ». Négatif.

« On va quand même déclarer covid parce que ça y ressemble »

Tu m’étonnes, que ça remonte !

Le plus étonnant est que le peuple accepte de se faire piquer tous les trois ou quatre mois. Dans l’histoire des vaccinations s’il n’y a jamais eu de vaccin nécessitant une injection tous les 3-mois. Mais il est vrai que les injections covid, qui ne contiennent aucun antigène ni aucune anatoxine ne sont pas des vaccins au sens de Pasteur, mais des médicaments ainsi que l’a récemment reconnu le Pr Delfraissy.[5]


  1. [1] https://www.lalibre.be/international/europe/2022/06/23/lautriche-va-mettre-fin-a-la-vaccination-obligatoire-il-faut-desormais-vivre-avec-le-covid
    Coronavirus : l’Autriche abolit la vaccination obligatoire — Politique — SZ.de (sueddeutsche.de) []
  2. [2] Par Michaela Schwinn et Patrick Wehner.[]
  3. [3] https://www.foxnews.com/world/austria-scraps-covid-19-vaccination-measure-suspended-march[]
  4. [4] 230622 – Masques inutiles et dangereux – Mensonges médiatiques – Gérard Delépine
    https://reaction19.fr/droit-de-pensee/art-dinformer/nicole-et-gerard-delepine/delepine-2022/delepine-juin-2022/230622-masques-inutiles-et-dangereux-mensonges-mediatiques-gerard-delepine/
    240622 — Stop aux pass chantages inefficaces sur la maladie — Gerard Delépine
    https://reaction19.fr/droit-de-pensee/art-dinformer/nicole-et-gerard-delepine/delepine-2022/delepine-juin-2022/240622-stop-aux-pass-chantages-inefficaces-sur-la-maladie-gerard-delepine/[]
  5. [5] Covid-19 : le vaccin est « un peu un médicament »
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-vaccin-est-un-peu-un-medicament-avec-une-action-formidable-pour-jean-francois-delfraissy_4929057.html[]

DERNIERS ARTICLES

EXPLICATIONS BIOLOGIQUES DU MÉCANISME DES EFFETS INDÉSIRABLES DES VACCINS ANTI-COVID-19

[Source : aimsib.org] Dans cette guerre de l’information tant dissymétrique que criminelle voulant pousser à une vaccination prétendument aussi utile que sans risque, voici la contribution de l’AIMSIB à la réflexion de ceux qui ont encore accès à nos textes. Hélène Banoun s’est surpassée dans la qualité des sources pendant qu’Emma Kahn s’appliquait à rendre sonLire la suite

CENSURE ET RÉPRESSION DE L’HÉTÉRODOXY COVID-19: TACTIQUES ET CONTRE-TACTIQUES

L’émergence de COVID-19 a conduit à de nombreuses controverses sur les connaissances et les politiques liées au COVID. Pour contrer la menace perçue des médecins et des scientifiques qui contestent la position officielle des autorités sanitaires gouvernementales et intergouvernementales, certains partisans de cette orthodoxie ont décidé de censurer ceux qui promeuvent des opinions dissidentes. LeLire la suite

INCIDENCE NON NÉGLIGEABLE DES MYOCARDITES APRÈS 3ème DOSE DE VAX ANTI-COVID-19

Incidence non négligeable des myocardites après 3e dose de vax anti-COVID-19 25/11/2022 (2022-11-25) [Source : cardio-online.fr] Auteur :Guillaume Le PessecMembre du Collège des Cardiologues en Formation,Rouen Relecteur :Théo PezelMembre du Collège des Cardiologues en Formation,Paris Sous la supervision de :Albert HagègePrésident du Comité Éditorial de Cardio-onlineNancy En direct de l’ESC Congress 2022 D’après la présentation de Christian EugenLire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

1 comment on “L’AUTRICHE A MIS FIN À LA VACCINATION OBLIGATOIRE: « IL FAUT DÉSORMAIS VIVRE AVEC LE COVID »

  1. Ping : L’AUTRICHE A MIS FIN À LA VACCINATION OBLIGATOIRE: « IL FAUT DÉSORMAIS VIVRE AVEC LE COVID » — JEMINFORMETV.COM – La vérité est ailleurs

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :