DOSSIERS

CET ARTICLE EST ENCORE UNE BOMBE … LA VRAIE RAISON POUR LAQUELLE MODERNA POURSUIT PFIZER

Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier. Même si elle met plus de temps, la vérité finit toujours par arriver !

CET ARTICLE EST ENCORE UNE BOMBE … La vraie raison pour laquelle Moderna poursuit Pfizer : Moderna a contribué à la création du COVID-19 et a fait breveter le « virus » en 2013, ce qui lui a permis de développer un vaccin contre le COVID avant même que le monde ne connaisse l’existence du COVID-19.

 par bellinaanne,

Votre gouvernement a accordé aux entreprises comme Pfizer et Moderna une immunité de responsabilité si vous êtes blessé par leurs vaccins Covid-19. Grâce à cette loi, elles ne peuvent pas être poursuivies en justice pour obtenir des dommages et intérêts.

Ainsi, si vous faites partie des nombreuses personnes qui ont été blessées ou qui ont perdu un être cher à cause de la vaccination par le Covid-19, vous pouvez vous sentir frustré que Moderna poursuive maintenant Pfizer pour violation présumée de brevet sur les injections de Covid-19 à ARNm.

Mais cette frustration se transformera en colère et en incrédulité lorsque vous découvrirez la véritable raison pour laquelle Moderna poursuit désormais Pfizer pour son vaccin Covid-19.

En effet, des documents officiels révèlent que la véritable raison pour laquelle Moderna poursuit Pfizer pour violation de brevet est due au fait que Moderna a contribué à créer le virus Covid-19 dès 2013 lors de recherches sur le gain de fonction, puis a breveté des parties du virus. Cela signifie que Moderna est essentiellement propriétaire du SRAS-CoV-2.

Cela peut expliquer pourquoi d’autres documents prouvent que Moderna avait développé son vaccin Covid-19 des mois avant que le monde ne sache que le Covid-19 existait.

Moderna a déposé des plaintes pour violation de brevets aux États-Unis et en Allemagne, accusant Pfizer et son partenaire BioNTech de marcher sur des brevets que Moderna dit avoir déposés entre 2010 et 2016.

Pfizer dit ne pas avoir « examiné complètement la plainte » mais être « surpris par le litige étant donné que le vaccin COVID-19 de Pfizer/BioNTech était basé sur la technologie ARNm propriétaire de BioNTech et développé à la fois par BioNTech et Pfizer. »

Mais des documents officiels et des preuves suggèrent que la violation de brevet pourrait être due au fait que Moderna a aidé à créer le virus Covid-19 dans un laboratoire lors d’une recherche sur le gain de fonction. Moderna a ensuite breveté des parties du virus SRAS-CoV-2 dès 2013. Et cela peut expliquer pourquoi d’autres documents officiels prouvent que Moderna disposait d’un candidat vaccin contre le Covid-19 des mois avant que l’existence officielle du Covid-19 ne soit connue.

Commençons par examiner l’accord confidentiel prouvant que Moderna disposait d’un candidat vaccin contre le coronavirus au moins dix-neuf jours avant la prétendue émergence du SRAS-CoV-2 à Wuhan, en Chine.

L’accord confidentiel, qui peut être consulté ici, stipule que les fournisseurs « Moderna » et le « National Institute of Allergy and Infectious Diseases » (NIAID) ont convenu de transférer les « candidats vaccins coronavirus à ARNm » développés et détenus conjointement par le NIAID et Moderna aux bénéficiaires « The University of North Carolina at Chapel Hill » le 12 décembre 2019.

L’accord de transfert de matériel a été signé le 12 décembre 2019 par Ralph Baric, PhD, à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, puis signé par Jacqueline Quay, directrice de l’octroi de licences et du soutien à l’innovation à l’Université de Caroline du Nord le 16 décembre 2019.

L’accord a également été signé par deux représentants du NIAID, dont Amy F. Petrik PhD, une spécialiste du transfert de technologie qui a signé l’accord le 12 décembre 2019 à 8h05. L’autre signataire était Barney Graham MD PhD, un investigateur pour le NIAID, cependant, cette signature n’était pas datée.

Les derniers signataires de l’accord sont Sunny Himansu, l’enquêteur de Moderna, et Shaun Ryan, l’avocat général adjoint de Moderna. Les deux signatures ont été effectuées le 17 décembre 2019.

Toutes ces signatures ont été faites avant toute connaissance de l’émergence présumée du nouveau coronavirus. Ce n’est que le 31 décembre 2019 que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pris connaissance d’un groupe présumé de cas de pneumonie virale à Wuhan, en Chine. Mais même à ce moment-là, elle n’avait pas déterminé qu’un prétendu nouveau coronavirus était à blâmer, déclarant plutôt que la pneumonie était de « cause inconnue ».

Ce n’est que le 9 janvier 2020 que l’OMS a signalé que les autorités chinoises avaient déterminé que l’épidémie était due à un nouveau coronavirus, connu par la suite sous le nom de SRAS-CoV-2, et que la maladie qui en a résulté a été baptisée COVID-19.

Alors pourquoi un candidat vaccin à ARNm contre le coronavirus développé par Moderna a-t-il été transféré à l’Université de Caroline du Nord le 12 décembre 2019 ?

Que savait Moderna que nous ne savions pas ?

Cela pourrait-il avoir un rapport avec le fait que le Covid-19 est un « virus » créé par l’homme, et que Moderna Inc, la société pharmaceutique et biotechnologique américaine qui a gagné des milliards grâce à la vente d’une injection expérimentale de Covid-19, est responsable de sa création ?

Le 23 février, le Daily Mail a publié un article montrant que Moderna a breveté la séquence de 19 lettres de base (nucléotides) qui code pour le site de clivage de la Furine dans le Covid-19.

voici le lien en ANGLAIS …..

https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/interactive-timeline#event-7

Ils ont cité un article rédigé par des scientifiques en Inde, en Suisse, en Italie et aux États-Unis (prudemment intitulé : MSH3 Homology and Potential Recombination Link to SARS-CoV-2 Furin Cleavage Site) dans lequel ils ont calculé que les chances qu’une séquence de 19 nucléotides brevetée par Moderna apparaisse au hasard dans Covid-19 dans des circonstances où elle n’apparaît nulle part ailleurs dans la nature sont de 1 sur 3 trillions.

Cependant, les recherches montrent que Moderna ne s’est pas contenté de déposer un brevet en 2016 avec US9587003B2 : comme le rapporte le Daily Mail. Elle a également déposé en 2013 quatre demandes de brevet avec les brevets US9149506B2, US9216205B2, US9255129B2 et US9301993B2.

Ainsi, Moderna a développé la séquence génique de 19 nucléotides contenant le site de clivage de la Furine qui confère au Covid-19 son infectivité pour l’homme par une recherche brevetée sur le gain de fonction dès 2013, soit 6 ans avant l’épidémie de Wuhan. Et non 3 ans, comme le rapportent le Mail et d’autres sources virales.

La séquence génétique insérée au codon final, ‘CTCCTCGGCGGGCA’, brevetée par Moderna, n’existe pas dans les virus naturels, pas plus que le site de clivage de la furine codé CGG CCTCGGCGGGCACGT.

Mais ils existent naturellement dans les bactéries, chez l’homme, chez la vache et dans les plantes. Les virus peuvent envahir les bactéries et y insérer leurs gènes. Mais les bactéries ne peuvent pas insérer leurs gènes dans les virus. La nature a eu de nombreuses occasions de les insérer dans des virus et a refusé de le faire.

Par conséquent, la seule façon pour l’ADN bactérien de se retrouver dans un virus est une intervention humaine. Le virus Covid-19 doit donc avoir été créé par l’homme.

Nous avons publié deux articles précédents sur ce sujet en mars 2022 qui contiennent beaucoup plus de détails scientifiques sur le sujet en question. Vous pouvez lire la première partie ici, et la deuxième partie ici. La deuxième partie contient la méthode complète d’utilisation de la base de données BLAST pour vérifier les faits par vous-même.

Part Two contains the complete method of using the BLAST database to fact-check this for yourself.

https://expose-news.com/2022/03/03/evidence-confirms-moderna-created-covid-19/embed/#?secret=EKntBoUwBL#?secret=OMjhwPgWdI

https://expose-news.com/2022/03/17/exhaustive-proof-moderna-made-covid-19/embed/#?secret=IaBuhcI9GC#?secret=wcZKiJtxf2

The Covid-19 virus was not discovered or made in 2019. It was made from the 19 nucleotide Moderna specific chimeric (CGG for AGA) furin cleavage site which does not occur anywhere in nature as early as 2013.

TRADUCTIONS DES 2 PARTAGES PHOTOS ……………..

La deuxième partie contient la méthode complète d’utilisation de la base de données BLAST pour vérifier vous-même les faits.

Le virus Covid-19 n’a pas été découvert ou fabriqué en 2019. Il a été fabriqué à partir du site de clivage de la furine chimérique spécifique de Moderna (CGG pour AGA) de 19 nucléotides qui n’existe nulle part dans la nature dès 2013.

C’est pourquoi Moderna a pu créer un candidat Coronavirus à ARNm avant que le Covid-19 n’existe officiellement, et c’est très probablement la raison pour laquelle ils poursuivent Pfizer pour violation de brevet.

ATTENTION SVP AIDEZ SOUTENEZ CE SITE MEME EN ENVOYANT 1 EUROS ….. https://expose-news.com/2022/10/14/moderna-is-suing-pfizer-because-they-created-covid-virus/

LIRE LE 2 ARTICLE CI JOINT QUI EST AUSSI IMPORTANT A LIRE A DIFFUSER ON NOUS PRENDS POUR DES CONS

Le D.O.D. américain a émis un contrat de recherche sur le COVID-19 à une société en Ukraine, 3 mois avant que l’existence du COVID-19 ne soit connue….CET ARTICLE EST UNE BOMBE

Source : Anna-Bellas

Dernières nouvelles du blog

LE « VACCIN TUEUR » COVID. DES GENS MEURENT DANS LE MONDE ENTIER. C’EST UNE OPÉRATION CRIMINELLE

[Source : Mondialisation.ca] Par Prof Michel Chossudovsky Nous sommes accusés de « diffuser de la désinformation » concernant le vaccin Covid-19. Les « traqueurs » médiatiques Reuters et AP vont s’employer à dénigrer les témoignages des parents qui ont perdu leurs enfants. « Une fois que le mensonge devient la vérité, il n’y a plus de retour en arrière possible. La folieLire la suite

ZELENSKY CONFIE LA GESTION DES INVESTISSEMENTS PRIVÉS EN UKRAINE AU FONDS D’INVESTISSEMENT AMÉRICAIN BLACKROCK

Le gouvernement ukrainien s’allie à la société d’investissement américaine, BlackRock, pour “relancer son économie”. Un protocole d’accord a été signé le 10 novembre dernier, a annoncé le lendemain le ministère ukrainien de l’Économie. Cet accord porte sur la réalisation d’une plateforme visant à attirer des capitaux privés. Le protocole d’accord, signé à Washington aux États-Unis, prévoit laLire la suite

1 comment on “CET ARTICLE EST ENCORE UNE BOMBE … LA VRAIE RAISON POUR LAQUELLE MODERNA POURSUIT PFIZER

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :