MONDE

LES ÉTATS-UNIS EXHORTENT L’UKRAINE À ENVISAGER DES NÉGOCIATIONS AVEC LA RUSSIE

Les États-Unis appellent de façon croissante l’Ukraine à être ouverte à des négociations de paix avec la Russie.

Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley a souligné mercredi que le soutien des États-Unis n’avait pas diminué, mais a déclaré que Kiev était en bonne position pour entamer des discussions, ses soldats parvenant à tenir tête à la Russie.

Il a précisé que les Russes renforçaient désormais leur emprise sur 20% du territoire ukrainien et que les lignes de front allant de la ville de Kharviv à celle de Kherson se stabilisaient.

« La probabilité d’une victoire militaire ukrainienne, consistant à chasser les Russes de toute l’Ukraine, y compris de la […] Crimée, la probabilité que cela se produise bientôt n’est pas élevée, militairement parlant », a-t-il déclaré.

« Il peut y avoir une solution politique où, politiquement, les Russes se retirent, c’est possible », a ajouté M. Milley.

Pas de pression américaine

La Maison-Blanche a réitéré vendredi que seul le président ukrainien Volodymyr Zelensky était en mesure d’approuver l’ouverture de négociations entre l’Ukraine et la Russie, rejetant toute notion de pressions américaines sur Kiev.

« Nous avons également dit qu’il revenait au président Zelensky de dire si, et quand, il serait prêt à des négociations et la forme que prendraient ces négociations », a déclaré à la presse le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby.

« Personne aux États-Unis n’est en train de l’encourager, d’insister ou de le pousser à la table » des négociations, a-t-il dit.

Mais, plus tôt ce mois-ci, Volodymyr Zelensky a fait savoir qu’il n’exigeait plus le départ de Vladimir Poutine pour entamer des négociations, un changement de cap qui est intervenu après des pressions de la Maison-Blanche.

L’exemple de la Première Guerre mondiale

Le soutien américain à l’Ukraine reste fort. Cette semaine, la Maison-Blanche a demandé au Congrès de débloquer 38 milliards de dollars supplémentaires en soutien à Kiev.

Mais en même temps l’exécutif n’a pas contredit le point de vue du général Mark Milley, qui avait indiqué la semaine dernière à New York que l’Ukraine avait déploré 100 000 morts et blessés sur le champ de bataille – un bilan proche de celui estimé pour l’armée russe – et 40 000 victimes chez les civils.

Ces bilans pourraient encore grimper si l’Ukraine s’obstinait à se battre pour tenter de récupérer les frontières d’avant 2014, a encore suggéré M. Milley.

Il a notamment comparé la situation à la Première Guerre mondiale, lorsque les deux camps se sont enlisés dans un conflit qui avait fait un million de morts entre août et décembre 1914, avec une ligne de front stabilisée et un refus de tenir des négociations de paix. Quatre ans plus tard, fin 1918, on déplorait la mort de 20 millions de personnes.

« Donc quand il y a une opportunité de négocier, quand la paix peut être atteinte, saisissez-la », a-t-il dit.

Auteur(s)

FranceSoir avec AFP

Dernières nouvelles du blog

L’OCCIDENT CONTRE LE RESTE DU MONDE: C’EST L’HEURE DU DIVORCE

par Dmitry Orlov J’interromps notre programme régulier pour vous apporter un flash d’information en provenance de la conférence de Davos qui se déroule actuellement. Plus de 2700 participants sont présents, sans aucun Russe, Chinois ou Iranien, et bien que des délégations de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis soient présentes, leur nombre n’est pas comparable…

LE CDC PUBLIE ENFIN LES ANALYSES DES EFFETS INDÉSIRABLES POUR LES VACCINS COVID

par le Professeur Josh Guetzkow Résumé de l’article • L’analyse des signaux de sécurité VAERS [Système de notification des événements indésirables liés aux vaccins] du CDC [Centre pour le contrôle et la prévention des maladies] basée sur les rapports du 14 décembre 2020 au 29 juillet 2022 pour les vaccins mRNA COVID-19 montre des signaux de sécurité clairs pour le…

LA MALÉDICTION DE L’OCCIDENT ET LE SALUT DE LA RUSSIE

par Alexandre Douguine Dans la dernière partie de son étude, le philosophe russe Alexandre Douguine tire des conclusions pessimistes sur l’état de la société moderne en Occident et sur les chances de salut de la Russie en se fondant sur une analyse de fond de la nature humaine. La modernité à travers les yeux de la…

1 comment on “LES ÉTATS-UNIS EXHORTENT L’UKRAINE À ENVISAGER DES NÉGOCIATIONS AVEC LA RUSSIE

  1. A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Ah ah, ça sent quand-même la fin du soutien américain à zelensy ! D’ici qu’il soit livré en pâtures, ou victime de négociations Russie usa, voire suicidé à l’insu de son plein gré, il n’y a loin 🤔🤫, qu’en pensez-vous ?

    J’aime

Répondre à Carolyonne89 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :