DOSSIERS

CRISE COVID ET CORRUPTION DES SOINS: COMMENT EN SOMMES-NOUS ARRIVÉS LÀ ?

La vidéo et le texte qui suivent présentent l’intervention du Dr Olivier Soulier lors des colloques « Corruption et fraude pendant la crise du Covid depuis 2020 » qui ont eu lieu à Lisbonne et Marseille au mois de septembre dernier.

Les précédents intervenants ont présenté et documenté la réalité des « corruption et fraude » sévissant au sein des systèmes de santé (Jean-Dominique Michel), des statistiques sur le Covid (Pierre Chaillot), des modélisations épidémiologiques (Vincent Pavan) et de la pharmacovigilance relative aux injections géniques (Emmanuelle Darles). Le Dr Soulier retrace ici pour nous l’historique d’une longue et lente dérive au cours des décennies – et même des deux siècles écoulés -, ayant préparé le terrain pour qu’une crise aussi insensée et destructrice que celle qui nous a été infligée depuis trois ans ait été rendue possible. Jean-Dominique Michel

***

La corruption dans le domaine des soins : Comment en sommes-nous arrivés là ? Histoire d’une lente corruption

par Olivier Soulier, médecin homéopathe, chercheur, fondateur de la médecine du sens, fondateur et vice-président du Syndicat Liberté Santé et du CSI (Conseil Scientifique Indépendant).

Site : https://www.lessymboles.com

Résumé de la conférence par Mme Tatiana Tislenkoff.

https://odysee.com/$/embed/@JeanDominiqueMichel:e/Colloque_Soulier:b?r=6rKHgmeCEdX1bto9c7WSjHtJta1RbQZy

Ce qui se produit actuellement n’a pas commencé en 2020 ou 2019, ni même dans les vingt dernières années.

C’est le résultat d’un long processus d’envahissement de la médecine humaniste par la médecine chimique, orientée business et corruptrice, depuis plus d’un siècle.

Nous retracerons les lignes principales, ce qui permettra de mieux comprendre le comment et le pourquoi de ce processus, ainsi que les forces en présence.

Sans corruption le système s’effondre. Celle-ci ronge le langage, l’économie, la politique, l’éducation, les soins…

Quand on posa la question à Confucius de savoir ce qu’il ferait pour diriger la Chine, il répondit qu’il redonnerait le sens aux mots.

  • La corruption a atteint une telle ampleur que le sens des mots est inversé.
  • Comment en est-on arrivés à la situation de mars 2020 ? il faut rappeler que la grippe H1N1 en fut une répétition générale. Cependant, en 2009, les médias officiels n’étaient pas entièrement sous l’emprise de la corruption financière.
  • Notre réalité visible actuelle n’est que l’aboutissement d’un système pernicieux dont l’origine date d’il y a plusieurs siècles. Cette lente et occulte ramification de la corruption à tous les niveaux de la société a été le garant de son invisibilité jusqu’en mars 2020.
Bref survol historique de l’histoire de la médecine

Toutes les médecines traditionnelles (médecine chinoise, médecine ayurvédique, aromathérapie, phytothérapie, homéopathie etc.) reposent sur une vision holistique de l’homme. La personne est un corps et un esprit. Chaque personne est différente et le soin de la personne ne peut être qu’individuel.

L’Antiquité

Dans l’Antiquité grecque, Hippocrate (400 av. J.C.), considéré en Europe comme le père de la médecine développe par l’observation et l’expérimentation l’art de soigner. Comme en Orient, le corps est un ensemble vivant qui nécessite un soin global tenant compte de l’environnement, des pensées, des humeurs…

Par l’observation, il constatera que ce qui rend malade peut guérir. C’est l’origine de l’homéopathie qui acquerra ses lettres de noblesse au XVIIIe siècle grâce au médecin allemand Samuel Hahnemann.

« La méthode homéopathique est celle qui, calculant bien la dose, emploie contre l’ensemble des symptômes d’une maladie naturelle, un remède capable de provoquer chez l’homme bien portant des symptômes aussi semblables que possible à ceux que l’on observe chez le malade. »

Dans l’Antiquité romaine, Galien reprendra la connaissance hippocratique et la développera. Après la chute de l’Empire romain, la science médicale se déplacera dans le monde arabe oriental.

Le Moyen-Âge et la Renaissance

Suivant la tradition holistique, Hildegarde de Binden dira au XIIe siècle que :

« pour vivre en pleine santé, il faut être en harmonie avec les divers courants de notre vie : l’environnement, le corps, la nourriture, l’esprit, les émotions, l’âme… »

Pour Hildegarde, il est très important de rétablir le lien entre l’homme et la nature.

Le célèbre chirurgien du XVIe siècle Ambroise Paré dira « Je le pansay, Dieu le garit » (je le pansais, Dieu le guérit). Si l’homme est un être de raison, il est tout autant un être de foi et l’une et l’autre participent à la guérison.

Le XVIIIe siècle et la Révolution française

À l’époque du célèbre homéopathe allemand Samuel Hahnemann, la médecine, avec ses aspects positifs et négatifs reste toutefois indépendante de la finance.

La Révolution française et les révolutions industrielles sont des moments-clés dans le développement de la finance internationale. De grandes fortunes vont alors voir le jour et la médecine n’échappera pas à la mainmise financière.

Le XIXe siècle – changement de paradigme

Ce siècle se caractérise par deux courants de pensée, deux visions de l’homme différentes qui vont influencer la manière de pratiquer la médecine. D’un côté Louis Pasteur et sa vision de l’homme toute matérielle. Pour lui, l’homme est un être biologique parfait et le mal vient de l’extérieur (définition même de la paranoïa où l’extérieur est considéré comme dangereux). Il en déduira la théorie des germes. De l’autre, Claude Bernard qui s’inscrit dans la pensée traditionnelle, ce qui le mènera à dire que La maladie n’est rien, le terrain est tout.

Le changement de paradigme comme générateur de profit

Bien que la médecine traditionnelle soit encore tolérée par les pouvoirs en place, le changement de paradigme va transformer peu à peu la médecine en médecine conventionnelle, c’est-à-dire officielle car peu à peu, le pouvoir financier occidental va rendre illégales les médecines traditionnelles qui ne rapportent rien à l’industrie pharmaceutique. Elles ne rapportent rien car les plantes et la nature en général sont à disposition librement et font partie du patrimoine mondial de l’humanité, il s’agit de notre bien à tous. L’extraction de molécules naturelles, leur transformation et la création juridique des brevets permettra l’industrialisation du médicament et la génération de profits colossaux.

La philosophie matérialiste et les soins à la personne

Ce changement de paradigme à 180 degrés considère l’homme comme une machine biologique parfaite et la mort du corps en est la fin. Cette vision place l’homme au-dessus de Dieu et si la mort du corps est la fin de l’homme, l’idée est de faire durer le corps le plus longtemps possible. La vision philosophique de l’homme-machine va, sous l’impulsion de l’industrialisation croissante, changer la médecine.

Un personnage clef de la finance internationale en Europe : Mayer Amschel Rothshild

Au XVIIIe siècle, le banquier allemand Mayer Rothschild affirme : « Donnez-moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une nation, et alors peu m’importe qui fera les lois ». À partir de ce siècle et de la Révolution française en particulier, les nations n’ont plus ce pouvoir régalien (du roi) et ne battent plus la monnaie. Ce sont les banques qui ont les pleins pouvoirs de créer de l’argent et un système financier privé international se met en place. L’industrie galopante qui a vu l’émergence de quelques fortunes colossales a permis à ces mêmes personnes de prendre le contrôle financier des États.

Un personnage clef de la finance internationale aux USA : John D. Rockefeller

On note chez Rockefeller aussi bien que chez Rothschild une volonté de changer le monde à l’image de leur traumatisme existentiel. John D. Rockefeller dira que « gagner de l’argent est un don de Dieu ». Sa volonté sera d’acquérir un monopole financier.

La fondation Rockefeller

Cette fondation dirigée par Simon Flechner va éditer le Rapport Flechner sous l’égide d’Abraham Flechner, frère de Simon Flechner.

  • L’objectif de ce rapport est de restructurer la médecine et d’en faire une pratique rentable. Dans le même temps il s’agit de détruire la médecine traditionnelle (homéopathie, phytothérapie, acupuncture, naturopathie, aromathérapie, ostéopathie, pratique du jeûne etc).
  • Éliminer la médecine traditionnelle en la rendant illégale.
  • Rentabiliser le soin, générer des profits en créant des médicaments et en nommant des maladies.
  • La paranoïa et la peur de la mort comme créateur de profits
  • Création de Big pharma et de l’AMA (Association Médicale Américaine)

Points communs de tous les acteurs clefs de ce paradigme : la croyance en l’homme parfait dont la finitude est la mort du corps.

Le Rapport Flechner de 1910 – points clefs

La médecine n’est plus holistique mais basée sur la cellule. La cellule est une image de l’entreprise. Les femmes ne sont pas faites pour la médecine. Les médecins noirs soignent les noirs. Le médicament chimique est la seule référence sous peine de sanctions financières. La médecine est sous le contrôle de l’AMA, est seule compétente pour délivrer les autorisations d’exercer la médecine. La médecine capte l’argent1.

Cette médecine se diffuse inévitablement dans le monde entier et nécessitera beaucoup de capital. La Fondation Rockefeller et la Fondation Carnegie verseront dès l’origine 300 milliards de dollars avec un coup d’accélérateur après la 2ème guerre mondiale.

• Entre 1910 et 1935, le résultat est passablement atteint puisque la plupart des écoles de médecine traditionnelle ferment. En effet, il leur est impossible de respecter les nouvelles conditions. Une autorisation de mise sur le marché d’un remède devient impossible puisque de fait le soin traditionnel est lié à une personne et non à une maladie. Ainsi toute la dimension holistique du vivant disparait.

• John D. Rockefeller Jr et Frederick T. Gates (sans lien de parenté avec Bill Gates, sinon une filiation idéologique !) prennent le pouvoir de la chimie, ce qui préfigure une mainmise calculée sur la médecine. Seule l’industrie pharmaceutique pourra payer le coût des autorisations de mise sur le marché (AMM)…et les critères ne seront adaptés qu’à la chimie. Ces dispositions biaisées sont à l’origine de ce qui prévaut aujourd’hui :

  • Dominance des études en double aveugle (même si d’autres méthodologies sont scientifiquement tout aussi valables)
  • Evidence-based medicine (dont l’implémentation n’a pas amélioré la qualité des soins contrairement à son but premier.)
  • La tarification à l’acte.
  • La technologisation croissante des traitements et désormais leur numérisation.
L’argent de financement devient cause de corruption systémique
Le complexe militaro-industriel et la finance

• John D. Rockefeller Jr sera un soutien financier d’Hitler tout comme d’IG Farben et de Bayer (producteurs du tragiquement célèbre ZyklonB, gaz létal utilisé dans les chambres à gaz des camps de la mort.)

• En France, sous le régime de Vichy, est créé le Conseil de l’Ordre des Médecins avec la suppression simultanée des écoles de phytothérapie…

• On se souvient qu’au procès de Nuremberg il a été démontré que l’industrie chimique et pharmaceutique a intégralement financé la prise du pouvoir par le parti nazi.

• Les acteurs principaux de la science nazie ont été recyclés aux USA (Werner von Braun à la NASA etc.) dans le cadre de l’opération Paperclip. Dans le domaine médical, ils initient des expériences à large échelle sur la manipulation mentale des populations, en particulier sur des groupes défavorisés et donc vulnérables (ainsi qu’en attestent les documents déclassifiés de la CIA).

• En 1961, dans son discours d’adieu, le président américain Eisenhower met en garde contre le complexe militaro-industriel dont l’idéologie athée et globale est impitoyable dans ses buts.

• Après la Seconde Guerre mondiale, le complexe militaro-industriel devient le premier pourvoyeur de guerres au nom de la liberté et de la démocratie.

• En 1963, dix jours avant son assassinat, le président Kennedy s’exclamera en ces termes : « Le complexe militaro-industriel a infiltré l’appareil d’État et les services de la Maison-Blanche ont été utilisés pour prendre le pouvoir. »

• Le projet MK ultra, la Darpa, la manipulation de masse se mettent en place en sous-marin et se déploient de manière tentaculaire au niveau international.

• En 1969, en France, George Pompidou, ancien de la banque Rothschild transfère le pouvoir de l’État aux banques.

• L’État devient débiteur des banques et se met en place le système d’endettement des populations.

• L’un des objectifs de la crise dite sanitaire est ainsi d’augmenter la dette des États. En France, cette crise a permis de créer une dette supplémentaire de 600 milliards d’Euros.

Big Tech – Big Pharma – Big Finance

• Ces 3B, produits du complexe militaro-industriel et de la financiarisation de l’économie, sont aujourd’hui les industries les plus puissantes au monde.

• Dans le domaine médical la GAVI et l’OMS appartiennent à des fonds privés (principalement ceux du « philanthrope » Bill Gates, lequel a récemment doublé sa fortune grâce à ses opérations de « bienfaisance » !

• Ces trois grands qui sont le monstre actuel de la domination sur les peuples appartiennent à des privés dont les « bienfaiteurs » sont Rothschild, Rockefeller, Bill Gates, Soros etc.

• La majorité des gouvernements occidentaux ont à leur tête un Young Global Leader nommé par le Forum Mondial de Davos et/ou un Young Chinese Leader.

• Les injections appelées « vaccin » contiennent du graphène et de la nano-technologie. L’obsession évidente des acteurs indiqués ici est de s’assurer que la population mondiale entière soit injectée avec ces produits.

• Ils font le « bien » à travers les organisations internationales, des fondations et des sociétés telle que Bilderberg, le FEM (Forum économique mondial) dont la tête pensante Yuval Harari s’est exprimé en ces termes : « Le rêve de tous les tyrans a toujours été de contrôler l’esprit des gens, maintenant cela va devenir possible ».

Nombre d’éléments du contenu de la présentation du Dr Olivier Soulier ont été détaillés, avec 155 références documentaires à l’appui, par le Dr Edouard Broussalian dans son article « Un plan pour le monde ? » publié sur le site de l’Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et neutre (AIMSIB).

Pour lire l’article : cliquer ici.

source : Anthropo-logiques

Dernières nouvelles du blog

LE « VACCIN TUEUR » COVID. DES GENS MEURENT DANS LE MONDE ENTIER. C’EST UNE OPÉRATION CRIMINELLE

[Source : Mondialisation.ca] Par Prof Michel Chossudovsky Nous sommes accusés de « diffuser de la désinformation » concernant le vaccin Covid-19. Les « traqueurs » médiatiques Reuters et AP vont s’employer à dénigrer les témoignages des parents qui ont perdu leurs enfants. « Une fois que le mensonge devient la vérité, il n’y a plus de retour en arrière possible. La folieLire la suite

ZELENSKY CONFIE LA GESTION DES INVESTISSEMENTS PRIVÉS EN UKRAINE AU FONDS D’INVESTISSEMENT AMÉRICAIN BLACKROCK

Le gouvernement ukrainien s’allie à la société d’investissement américaine, BlackRock, pour “relancer son économie”. Un protocole d’accord a été signé le 10 novembre dernier, a annoncé le lendemain le ministère ukrainien de l’Économie. Cet accord porte sur la réalisation d’une plateforme visant à attirer des capitaux privés. Le protocole d’accord, signé à Washington aux États-Unis, prévoit laLire la suite

0 comments on “CRISE COVID ET CORRUPTION DES SOINS: COMMENT EN SOMMES-NOUS ARRIVÉS LÀ ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :