DOSSIERS

COVID-19: LE JAPON INDEMNISE LES VICTIMES DU « VACCIN »

Le ministère japonais de la Santé approuve le paiement pour les décès de 5 personnes après les vaccinations COVID

Le ministère japonais de la Santé a approuvé des paiements forfaitaires pour le décès de cinq personnes après avoir été vaccinées contre le coronavirus. Le ministère a déterminé qu’un lien de causalité entre les vaccinations et le décès des bénéficiaires ne peut être exclu.

Le ministère a pris la décision jeudi sur la base de la loi sur la vaccination du pays. De tels paiements ont déjà été approuvés pour le décès de 15 personnes entre 20 et 90 ans.

La dernière décision fait suite au décès de cinq personnes âgées de 36 à 96 ans. Elles sont décédées d’une insuffisance cardiaque aiguë, d’un choc hémorragique et d’autres causes après leurs vaccinations.

Quatre d’entre eux auraient eu des conditions sous-jacentes telles que l’hypertension artérielle. Le ministère affirme ne pas pouvoir nier un lien de causalité entre leur décès et les vaccinations, compte tenu du contenu de leurs certificats de décès et de leurs dossiers cliniques.

Les types de vaccins utilisés et le nombre de vaccins qu’ils ont reçus n’ont pas été divulgués.

Source : 3.nhk.or.jp

Le Japon accorde le premier paiement en cas de décès lié à la vaccination contre le COVID

Un panel du ministère de la Santé a accordé pour la première fois une indemnisation forfaitaire à la famille d’une femme décédée des suites d’une réaction allergique et d’une crise cardiaque soudaine liée à la vaccination contre le COVID-19 .

La femme, qui avait 91 ans lorsqu’elle a reçu le vaccin, avait des conditions préexistantes, notamment des attaques ischémiques transitoires, selon le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Il n’a pas publié de détails sur le moment où elle a été vaccinée ni sur le nombre de vaccins qu’elle a reçus.

Le panel a déterminé lundi qu’une relation causale entre les problèmes de santé ultérieurs et le vaccin ne pouvait être niée dans cette affaire.

Un porte-parole du panel a déclaré qu’ »une relation causale scientifiquement rigoureuse n’est pas nécessaire » pour déterminer l’admissibilité aux dommages-intérêts.

Le panel a également évalué 11 autres cas de personnes de 20 à 90 ans qui avaient subi des réactions indésirables, mais a suspendu le jugement dans ces cas.

Lundi, 3 680 personnes ont vu leurs demandes d’indemnisation liées aux vaccins acceptées, dont 850 ont été approuvées et 62 refusées. Les décisions pour 16 autres, dont certains cas impliquant des décès, ont été reportées.

En vertu de la loi japonaise sur la vaccination, les vaccins COVID-19 sont considérés comme « ad hoc ». En vertu de cette désignation, les personnes dont le décès peut être lié à un vaccin peuvent recevoir une indemnisation forfaitaire de 44,2 millions de yens et une contribution de 212 000 yens aux frais funéraires.

Un groupe d’experts distinct du ministère de la Santé, qui analyse les effets secondaires, a reçu des rapports sur plus de 1 700 cas de décès liés au vaccin dans des établissements médicaux, bien qu’aucune relation causale n’ait été reconnue.

Source : japantimes.co.jp

0 comments on “COVID-19: LE JAPON INDEMNISE LES VICTIMES DU « VACCIN »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :