DOSSIERS

L’AGENCE DE PRESSE REUTERS, LE CABINET McKINSEY ET PFIZER, L’ÉNORME CONFLIT D’INTÉRÊTS !

[Source : Nexus]

Conflit d’intérêts : peut-on être membre du conseil d’administration et actionnaire d’un grand groupe pharmaceutique et, dans le même temps, P-DG d’une agence de presse internationale se revendiquant « vérificateur de faits » ?

Reuters est une des plus grandes agences de presse internationales, dont les dépêches sont régulièrement reprises dans les journaux du monde entier. Le groupe Thomson Reuters annonçait le 25 février 2020 le départ de son P-DG, James C. Smith, remplacé par Steve Hasker. Le premier a été président de l’agence de presse tout en étant membre du conseil d’administration et actionnaire du laboratoire Pfizer durant six ans, alors que le second a travaillé pendant dix ans pour le cabinet de conseil McKinsey & Co en tant que consultant média.

◆ Les agences de presse, pourvoyeuses d’information

Pour rappel, « une agence de presse est une organisation qui vend aux médias de l’information (textes, photos, vidéos, etc.) à la manière d’un grossiste fournissant des détaillants, ce qui permet à ces médias de s’informer sur des pays dans lesquels ils n’ont pas, ou pas assez, de correspondants, et dans des domaines où l’agence peut compléter ou renforcer leur propre production », selon la définition de Wikipédia. Autrement dit, ces agences sont la source des informations que retransmettent ensuite les médias nationaux.

Mais en plus d’informer, ces agences de presse souhaitent maintenant lutter contre la désinformation, en faisant du fact-checking. Reuters a, par exemple, signé un accord avec Twitter et Facebook pour « fournir plus rapidement des informations crédibles sur le réseau social dans le cadre d’un effort visant à lutter contre la propagation de la désinformation » et pour « vérifier les faits ».

 Des journaux sous influence ?

Depuis le début de la crise Covid-19 et la découverte d’un vaccin contre le virus, la grande majorité des médias mainstream ont relayé des informations consistant à prouver que la vaccination de masse était la seule solution pour sortir de la crise, tendant à maximiser les bienfaits des vaccins et à minimiser leurs effets secondaires. Toute critique du vaccin était (et est encore) taxée de complotisme. Plus de 22 000 articles mentionnant Pfizer et son vaccin ont été publiés, majoritairement en faveur de celui-ci.

Pfizer indique sur son site que l’ancien P-DG de Thomson Reuters est administrateur du groupe pharmaceutique depuis 2014 alors qu’il travaillait encore pour le groupe de presse. N’y a-t-il pas dans ce cas un énorme conflit d’intérêts ? James C. Smith aurait-il pu influencer la campagne médiatique pro-vaccination de Reuters et par conséquent de nombreux médias et la population ?

De même, les dix années passées par le nouveau P-DG de ce groupe de presse en tant que consultant média chez McKinsey & Co, le cabinet américain à l’origine de la politique de vaccination de masse de nombreux gouvernements, auraient-elles pu influencer les choix de rédaction de Reuters ?

 McKinsey & Co, le cabinet qui dirige le monde

McKinsey & Co est un cabinet privé de conseil ayant une influence mondiale. Il n’est pas rare de voir d’anciens employés du cabinet parachutés à des postes influents que ce soit dans  le privé ou dans le public.

La France a décidé de faire appel à ce cabinet en décembre 2020. Le 27 décembre commençait la campagne de vaccination. Rappelons que McKinsey conseille entre autres les gouvernements des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l’Australie sur leur stratégie vaccinale.

Le cabinet américain a également travaillé, par le passé, avec le groupe Pfizer et un des responsables actuels des ventes de vaccins pour Pfizer aux États-Unis a travaillé pendant huit ans chez McKinsey.

L’impressionnante toile tissée par le cabinet McKinsey & Co et le conflit d’intérêts flagrant entre Reuters et Pfizer posent question. Les médias, les gouvernements et les populations ne seraient-ils pas sous influence?

Lire notre article papier « Profits outranciers, manigances et délits d’initiés chez McKinsey » dans notre nouveau numéro 138 en vente en kiosque et en ligne :

Faire un don

Choisir un montant

Ou saisissez un montant personnalisé :


Dernières nouvelles du blog

FAUCI ANNONCE UN NOUVEAU VARIANT CET HIVER

Selon le Dr Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison-Blanche depuis Ronald Reagan (et jusqu’en décembre 2022, moment de sa démission annoncée), un nouveau variant du SARS-CoV-2 pourrait émerger cet hiver, tout en avertissant qu’il serait capable d’échapper à la réponse immunitaire. Dans son interview dans l’émission 60 minutes sur CBS, le président Biden avait annoncé que laLire la suite

LE GRAND JOURNALISTE TUCKER CARLSON PERSISTE ET SIGNE: LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN MENT SUR L’ORIGINE DU SABOTAGE DE NORDSTREAM 1 ET 2

Il est redouté par la Maison Blanche quand les présidents sont démocrates. Mais il n’est pas commode avec les Républicains non plus. Alors, quand Tucker Carlson consacre pour la deuxième fois en huit jours son émission quotidienne au sabotage de Nordstream et y suppose une opération américaine, c’est Washington qui est secoué. Jean Goychman nousLire la suite

0 comments on “L’AGENCE DE PRESSE REUTERS, LE CABINET McKINSEY ET PFIZER, L’ÉNORME CONFLIT D’INTÉRÊTS !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :