AFRIQUE

MALI – LE MENSONGE SANS RETENUE DE L’ONU

Au Mali, les médias mainstream tiennent maintenant un os à ronger et ils ne lâchent plus l’affaire.

L’opération militaire de Moura fait couler beaucoup d’encre en Occident, aucune puissance occidentale n’est prête à accepter le fait que l’armée malienne a éliminé un peu plus de 200 terroristes. Pour cacher cela, les médias font passer les terroristes pour des civils. D’ailleurs, le bilan des morts varie aussi selon les médias. Sur RFI c’est plus de 300 personnes, sur Jeune Afrique c’est entre 200 et 400 personnes, bref, leurs chiffres ne sont pas clairs, par contre, il est clair que le monde occidental veut absolument faire passer l’armée malienne et le gouvernement malien pour des terreurs.

Voici ce qui se dit :

« En dix ans de guerre, jamais l’armée malienne n’avait été accusée d’exactions d’une telle ampleur. Selon des ONG locales et des sources onusiennes, entre 200 et 400 civils auraient été tués du 27 mars au 1er avril par l’armée malienne et par des soldats russes dans le village de Moura, situé dans le cercle de Djenné, dans le centre du Mali. « Si ces chiffres macabres se confirment, il s’agirait du pire massacre causé par les Fama », déplore une source diplomatique occidentale. »

Mais encore :

« La MINUSMA attend toujours l’autorisation des autorités de transition pour lancer sa mission d’enquête à Moura, village du centre du pays, qui a fait l’objet entre le 23 et le 31 mars d’une vaste opération militaire. L’armée malienne a indiqué avoir tué 203 terroristes et en avoir interpelé une cinquantaine, mais de nombreuses sources locales et humanitaires, maliennes et internationales, dénoncent auprès de RFI des exécutions massives de civils. Ce mardi 5 avril 2022, c’est l’organisation de défense des droits humains Human Rights Watch qui dénonce un « massacre » dans un rapport glaçant.

RFI ramène en plus un témoignage, anonyme bien sûr : « J’ai vécu dans la terreur chaque minute, chaque seconde, en pensant que mon tour viendrait d’être attrapé et exécuté. » Ce témoignage est l’un de ceux recueillis par Human Rights Watch auprès de 27 personnes – habitants de Moura, commerçants qui s’y trouvaient pour le marché, représentants communautaires ainsi que des sources diplomatiques et sécuritaires. Selon ces témoignages, ce ne sont pas 203, mais au moins 300 personnes – de nombreuses sources vont même bien au-delà de ce chiffre – qui auraient été tuées à Moura par les soldats maliens et par leurs supplétifs russes.

Bref, les dates ne concordent pas, les chiffres non plus. Et on comprend mieux pourquoi les médias comme RFI et France 24 ont été suspendus. Donc difficile à croire.

En fait, c’est bel et bien des terroristes qui ont été tués et non des civils, ce qui porte un terrible coup dans la stratégie française et américaine. En effet, ces terroristes étaient donc censés descendre vers les pays de la côte du golfe de Guinée afin de terroriser ces pays et évidemment les pousser à demander de l’aide aux Américains et aux Français ou dans le schéma idéal, les deux comme au Niger.

Dans un communiqué rendu public ce mardi, le chef d’état-major général des armées fustige la posture de ceux qui véhiculent des allégations infondées d’exactions sur les populations civiles imputées à ses hommes sur le terrain.

Ce qui l’a amené à dire que les porteurs de ces informations infondées n’ont d’autres objectifs que de ternir l’image des FAMa résolument engagées dans la lutte pour la liberté, la sécurité et la protection des populations.

Dans son communiqué de responsabilisation, le Chef des troupes rassure les populations sur le professionnalisme dont les FAMa font preuve sur le front. En exemple, il cite sur tant d’opérations, celle qui a permis de libérer 3 otages chinois en novembre 2021.

En ce qui concerne l’opération à Moura qui fut une réussite, l’EMGA magnifie le professionnalisme des FAMa dans le processus de conduite de ladite opération, notamment dans la phase de collecte de renseignements, l’action majeure aéroportée et aéroterrestre, la gestion des imprévus et l’exfiltration des forces.

Selon lui, la précision des renseignements collectés par des moyens techniques et électroniques à Moura a été le fondement de la réussite de l’opération.

« L’action aéroportée et aéroterrestre ayant mobilisé des drones de surveillance, 5 hélicoptères dont 3 de transport Mi-171 et 02 de combat Mi-35, 4 groupes d’action de forces spéciales a initialement permis de cerner la zone de regroupement des terroristes », précise-t-il.

S’il y a eu de violents combats à Moura, l’EMGA indique qu’ils ont permis de contrôler le secteur sud de la localité, suite à une désorganisation des terroristes en débandade.

Ainsi, pris en étau, ajoute-t-il, les terroristes tentant de fuir la localité sur les plaines ont été interceptés et neutralisés par le Mi-35 en couverture. En conséquence, le contrôle total de la localité a permis de faire le tri, rechercher, identifier des terroristes déguisés et dissimulés parmi les populations civiles, écrit-il.

Quant à la fouille, nous précise l’armée, a abouti à la récupération d’importants matériels militaires et la destruction d’un magasin et d’un dépôt de munitions fortement gardés et vraisemblablement piégés.

À l’issue de l’opération vivement saluée par les populations opprimées et otages des terroristes, l’EMGA indique que les suspects interpellés et les groupes d’action ont été exfiltrés hors de la zone par air. Et « les suspects terroristes ont été mis à la disposition de la prévôté », pour répondre de leurs actions devant la justice, indique le communiqué.

En toute responsabilité, l’EMGA qui s’incline devant la mémoire de vaillants soldats morts au cours des combats tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, a également tenu à féliciter les FAMa pour leur bravoure et engagements pour la défense du territoire national, la Protection des personnes et leurs biens et la lutte contre le terrorisme.

Sur la question du respect des Droits de l’Homme (DH) de même que le Droit international humanitaire (DIH), l’armée rappelle qu’ils restent une priorité dans la conduite de ses opérations d’où les énormes efforts de sensibilisation et de formation de même que l’ouverture systématique d’enquête à chaque fois que des allégations sont portées contre l’action des FAMa.

Enfin, l’EMGA invite au respect de la mémoire des vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur de même que toutes les victimes du terrorisme et rappelle également à la retenue contre les spéculations diffamatoires qui ne servent pas notre armée résolument engagée pour la paix et la quiétude.

Les habitants de Moura, où a eu lieu la récente éradication des terroristes, déclarent que leur village compte plus de 4 mille habitants et qu’aucun civil n’a été tué par l’armée malienne.

Les terroristes et leurs chefs, comme à l’accoutumée, s’étaient réunis dans la forêt pour le partage de l’argent volé en espèces ou en nature aux populations de la contrée.

C’est au moment de ce partage de butins que l’armée malienne informée les a encerclés avec 4 hélicoptères de combat et un avion de transport de troupes. Un habitant de Moura affirme que l’ensemble des membres de sa famille avait été arrêté puis relâché à la fin des enquêtes.

Les Fama ont tué 203 terroristes, arrêté 51 terroristes, saisi et brulé 200 motos et armes et munitions récupérées…

C’est bel et bien le bilan de l’opération militaire malienne. Si cela compromet les pays occidentaux, c’est leur problème, pas celui des Maliens.

Comme dit à de nombreuses reprises, le but du gouvernement malien c’est de suivre les revendications de la population et de sécuriser l’entièreté du territoire malien, que ça plaise ou non à l’Occident. D’ailleurs, même avec ces allégations, il serait encore temps que les Maliens descendent dans les rues pour montrer leur solidarité aux Fama et surtout pour montrer que les médias mainstream n’ont plus d’emprise sur eux et qu’il n’est pas nécessaire d’essayer de salir l’image des Fama.

source : Pars Today

Dernières nouvelles du blog

VERS LA FIN DE LA PANDÉMIE DE COVID-19 SELON L’OMS

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a déclaré mercredi 14 septembre que la fin de la pandémie de Covid-19 est en vue. Toutefois, il demande à toutes les nations de toujours faire preuve de prudence et de renforcer leurs politiques de lutte puisqu’on peut s’attendre à d’autres nouvelles vagues d’infections. Près deLire la suite

0 comments on “MALI – LE MENSONGE SANS RETENUE DE L’ONU

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :